Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Alain Van Kerckhoven nous présente son ouvrage "Brooklyn café"

Publié le par christine brunet /aloys

Biographie

 

Né en 1964 à Bruxelles, Alain Van Kerckhoven est poète et librettiste mais aussi romancier et essayiste. Sa production philosophique rejoint le naturalisme contemporain et percole dans ses œuvres de fiction sous la forme d'un filigrane discret et intrigant.

 

Les récits d'Alain Van Kerckhoven empruntent une langue dépouillée d'artifices afin débusquer ce qui se tapit sous l'apparence du quotidien. La douceur d'un baiser, la régularité des lampadaires, la difficulté de payer ses factures… faits et sensations convergent pour construire un monde sensible et complexe dont la cohérence réelle généralement nous échappe.

 

Pourtant, pour qui y prête attention, le geste le plus banal, la phrase la plus anodine peuvent devenir l'indice d'une réalité magique, d'une inquiétante beauté.

 

Résumé :

 

« Mélange intime de faux souvenirs et d’émotions réelles, Brooklyn Café est une recension d’instants volés à la nuit. Les rencontres y sont furtives et singulières. Ceux qui vivent le jour et qui ne doivent qu’au hasard leur rencontre avec la nuit, ceux-là y voient de la superficialité. Mais ceux de la nuit partagent le lourd secret que la lumière du jour est artificieuse, et que seuls les néons mettent le réel à nu.

 

En vertu de quoi, tant que les nuits et les jours se succéderont, l’existence du Brooklyn Café restera toujours sujette à controverses. »

 

 

Extrait :

 

« Toujours en vie, je me suis assis au bord de la civilisation, avec mes jambes qui pendent dans le vide, à regarder la vieille lune, à me bouger des fesses vers l'avant pour tenter de voir ce que ça ferait de tomber de cette plate-forme. Mais au premier vertige, je me les crispe et je me ressers un verre.

Dans mon dos, des épiciers font leur inventaire, des gosses rentrent de l'école et des mecs se demandent pourquoi ils n'ont plus envie de baiser.

Moi, je me sens assez bien comme ça, les jambes dans le vide, éclairé par la lune. Mais ça ne pourra pas durer.

Ça ne pourra pas durer parce qu’il n'y a jamais rien qui dure. »

 

Publié dans Présentation

Partager cet article
Repost0

Patrick Benoit nous présente son ouvrage, "Le sac des filles"

Publié le par christine brunet /aloys

 

BIOGRAPHIE

 

 

Patrick Benoit est un écrivain fantôme. Entre les lignes, il tresse des lettres dont il faut défaire les entrelacs. Chacun de ses livres vous font prendre le vol que vous choisissez sans passer la douane.

 

Enseignant dans quelques heures, consultant en marketing durant les autres, auteur tôt le matin de nuit comme de jour et fondateur de l’ASBL Ferm)à(culture, chez lui, où il organise concerts, théâtre et des rencontres littéraires ou autres (www.fermaculture.info).

 

Antérieurement :

Je, tu, il., Chloé des Lys Editions, 2011

Journal Intime, Edition unique sur Facebook, 2013

L’Amour au Pouce, La Bague au Doigt, Chloé des Lys Editions, 2016

 

Résumé :

 

Si vous voulez cacher quelque chose, glissez-la dans un sac de fille. Le jour où elle renversera le contenu sur une table, elle s’étonnera de ne rien avoir perdu. Mais le jour où elle égarera son sac, elle sera perdue.

Si toutes les filles aiment arborer un sac, c’est qu’elles sont toujours prêtes à partir, tant leur sac est une valise à voyages.

 

A lire aux « Objets trouvés », en équilibre sur une corde à linge.

 

EXTRAIT :

 

De tout temps, depuis que les femmes se déplacent pour rencontrer des hommes, pour faire des courses, pour conduire les enfants, pour travailler ailleurs, pour sortir de chez elles, pour courir de droite à gauche et faire des pas de travers, il a fallu des sacs pour transporter leur féminité, parfois volée, parfois perdue.

 

En papier ou en plastique, en cuir ou en simili, en tissu ou en tressage.  A porter sur le dos, autour du cou, au bras, à l’épaule, à la ceinture ou à la main, chaque moyen de transport a son utilité, que même un homme pratique ne peut imaginer au vu de la complexité de leur combinaison.

 

Il n’est donc pas étonnant d’y perdre ses affaires ou de ne plus savoir où les avoir rangées.

 

Publié dans Présentation

Partager cet article
Repost0

Big Stégosaurus nous présente leur BD "As-tu été bien sage ?"

Publié le par christine brunet /aloys

Biographie:

 

BIG STEGOSAURUS c'est la rencontre de deux artistes, Mégane et Cyrille.

Tous deux passionnés d'arts graphiques et audiovisuels, ils sont à la fois scénaristes, illustrateurs et coloristes.

 

Résumé

 

Trois enfants demandent à leurs parents l'autorisation d'aller jouer dans les bois, ceux-ci acceptent, mais à une condition ; ils doivent rentrer avant la tombée du jour.

Les enfants s'amusent tellement, qu'ils ne se rendent pas compte qu'ils s'éloignent et que la nuit tombe.

Perdus dans les bois, de nuit, ils sont effrayés quand soudain, l'un d'eux aperçoit une lumière.

Ils décident donc de s'en approcher.

Les parents des trois enfants s'inquiètent, ils ne sont pas rentrés à la maison.

Le père part à leur recherche, mais ne les trouve pas.

Sept années passèrent jusqu'au jour où un ermite vint à frapper à sa porte, l'homme le reconnaît et s'agenouille aussitôt.

"Relève-toi mon ami, je suis venu pour t'aider à retrouver tes enfants."

 

 

Publié dans Présentation

Partager cet article
Repost0

Christine Brunet chronique "La fille aux yeux bandés" de Nicole Graziosi pour ActuTV

Publié le par christine brunet /aloys

Publié dans vidéo

Partager cet article
Repost0

Sébastien Timmermand, un aventurier des temps modernes... Un interview signé Edmée de Xhavée pour Actutv

Publié le par christine brunet /aloys

Publié dans vidéo

Partager cet article
Repost0

Christine Brunet chronique "Zones d'ombres", le dernier recueil de nouvelles de Micheline Boland

Publié le par christine brunet /aloys

Publié dans vidéo

Partager cet article
Repost0

Bonne année !!!!

Publié le par christine brunet /aloys

 

Publié dans ANNONCES

Partager cet article
Repost0

Edmée de Xhavée interviewe Claudia et Julia Jonas pour actutv !

Publié le par christine brunet /aloys

 

 

Très très bonnes fêtes de fin d'année !

A l'année prochaine !

Publié dans vidéo

Partager cet article
Repost0

Philippe Dester est l'invité de notre blog pour une chronique de son dernier roman "Sous le champ de nuages blancs" signée Séverine Baaziz

Publié le par christine brunet /aloys

 
 

 

UN AGREABLE MOMENT DE LECTURE !
Voici la suite d'un premier roman que j'avais déjà pris plaisir à lire.
L'histoire d'un adolescent qui, ayant perdu la vie dans un accident, devient ange gardien. A force de missions rondement menées, il gravit les échelons de l’échelle de la spiritualité.
Dans ce second opus, il est question d’une toute dernière mission. Comme à son habitude, la Voix ne lui en dit pas plus, mais il se pourrait bien que le final ait de quoi réjouir l’adolescent. Enfin, c'est ce que le lecteur se plaît à imaginer...
Ce roman n'a pas pour seule thématique l'au-delà, bien au contraire. Même si elle participe à l’envie d’en savoir plus, c’est l'ancrage dans le réel qui m'a le plus touchée. La difficulté sociale. L'inégalité des chances. La rancœur. Dans un entrelacs de destins, écrit avec beaucoup de fluidité, Philippe Dester met en scène un habile hommage à l'altruisme.
En filigrane, aussi, un bel éloge de la lecture, à l'image du blog de l'auteur abreuvé de sa propre passion pour la Littérature (phildes.canalblog.com).
 
Séverine Baaziz

 

Partager cet article
Repost0

L'artiste peintre Concetta Masciullo est interviewée par Carine-Laure Desguin

Publié le par christine brunet /aloys

https://youtu.be/dHyxjfpkfO0

Publié dans vidéo

Partager cet article
Repost0