Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des haïkus signés Micheline Boland

Publié le par christine brunet /aloys

HAÏKUS

 

Pause du soleil

Au-dessus du haut-fourneau

Que ma ville est belle

 

Terrils verdoyants

Je voudrais les regarder

Jusqu'au dernier jour

 

L'hôtel de police

Chef-d'œuvre de Jean Nouvel

Au bout de mon doigt

 

Un pas après l'autre

Sur le chemin de halage 

La ville n'est qu'un rêve !



 

Micheline Boland

 

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

Canapé-livres vous met... à la page !Au programme cette semaine :" Des larmes et des Images " de Charles-François Pezzin sorti chez Chloé des Lys

Publié le par christine brunet /aloys

Publié dans vidéo

Partager cet article
Repost0

Micheline Boland nous propose un texte "Le Pont"

Publié le par christine brunet /aloys

LE PONT

 

Chez mes parents, il y a un tableau dans le living. L'œuvre, une aquarelle, représente à l'avant plan un petit pont en bois qui enjambe un ruisselet et conduit à un endroit boisé. Il ne s'agit pas d'une œuvre impressionniste ou plus ou moins abstraite, mais plutôt d'une œuvre réaliste. Y sont représentés de hauts arbres, des feuillages ainsi que des branches dénudées. Les couleurs sont assez chaudes. En fermant les yeux, il me semble que j'entends un léger craquement tandis que je m'imagine parcourir le pont avec mon amoureux. Ce paysage, j'ai appris à le connaître depuis peu. Il ne m'est devenu familier que depuis ma rencontre avec Christopher à une soirée d'anniversaire. C'est là que Christopher et moi nous promenons souvent main dans la main en bavardant et apprenant ainsi à nous connaître. Un chemin s'y faufile entre les feuillus. De temps à autre, nous y croisons un couple de tourtereaux, nous y rencontrons des gosses qui jouent à cache-cache ou des gens promenant leur chien. 

J'ai toujours envisagé que cette aquarelle était une œuvre de François un ami d'enfance de mon père, mais aujourd'hui, je me dis que ce n'est peut-être qu'une déduction erronée. Comment François qui habite une autre région aurait-il pu, en effet, connaître ce coin ?  

Mes parents et moi prenons un café après le repas du soir. Mon père lit son journal, ma mère fume sa cigarette quotidienne. Mon regard s'attarde sur le tableau accroché face à moi. Ma mère s'en étonne et s'en amuse. Elle sourit : "Qu'est-ce que tu as à regarder ainsi ce tableau ? Tu donnes l'impression de ne l'avoir jamais vu…."

Je réponds simplement : "Je me demandais qui l'avait peint…"

"Bonne question ! C'est une des rares œuvres de ton père… C'est là que je l'emmenais quand nous nous sommes connus… Et figure-toi que c'est aussi là-bas que ma mère et mon père se promenaient quand ils étaient jeunes, que ton oncle Pierre entraînait Monique, ta tante, avant leur mariage…C'est un endroit particulier pour la famille, un lieu qui lui porte bonheur… Historiquement une partie du petit bois appartenait d'ailleurs à la famille, puis l'administration communale a exproprié cette partie afin de construire des habitations sociales. C'est ce qu'on m'a raconté. C'est peut-être pour cette raison, que nous y sommes attachés. Quand tu étais gamine, on t'y conduisait volontiers… Tu y jouais à l'abri du danger, tu ne risquais guère de t'y perdre, car tu étais une enfant prudente."

Le temps file… Je me rends de loin en loin chez mes parents. Quand je vois un arbre, la peinture du living se rappelle à moi. Un petit bois c'est beau, ça passe les décennies en conservant son charme, c'est habillé d'une magie qui traverse les saisons de manière agréable. 

Le temps file et mon père participe à une exposition de peintures organisée à l'occasion de la rénovation du centre culturel. Il y présente l'aquarelle du living ainsi que des fusains mettant en scène l'église, la place communale et le vieux puits.  

Je crois que j'aurais pu aimer à jamais ce petit bois s'il n'y avait eu le fait-divers qui vient de le mettre en évidence à la une de journaux. Un homme installé depuis peu dans la localité s'y est pendu suite à une faillite suivie d'une rupture amoureuse. C'est un couple qui se baladait avec son vieux toutou qui avait fait la découverte. Un journaliste, qui a interviewé des proches  de cet homme, suggère que c'est en voyant l'œuvre de mon père qu'il avait eu l'idée d'aller visiter le petit bois, puis quelques semaines plus tard de s'y rendre pour mettre fin à ses jours plutôt que d'avaler des cachets comme il l'avait évoqué de manière désinvolte à la fin d'un repas trop bien arrosé… 

Un jour, peut-être arriverai-je de nouveau à apprécier le petit bois et à y savourer l'instant présent ? Ne pourrait-il suffire d'y vivre un bonheur tout chaud pour enfermer la tragédie dans la boîte aux oublis ?

 

Micheline Boland

 

Publié dans Textes

Partager cet article
Repost0

"Le marchand de glace", un texte extrait de "La vraie vérité" signé Louis Delville

Publié le par christine brunet /aloys

LE MARCHAND DE GLACE

 

Emilio est arrivé en Belgique dans les années 50 et il a travaillé dans une mine de la région jusqu'à sa fermeture. Que faire quand on a moins de 40 ans dans un pays accueillant et socialement avancé, on cherche et on trouve.

En Sicile, il avait son grand-oncle Antonio qui était glacier à Catane. Lors d'un voyage, il est allé le voir, ce grand-oncle et lui a dit combien il aimerait exercer son métier. 

En moins de 15 jours, Emilio a tout appris des recettes d'Antonio, ses trucs, ses tours de main.

Le mois de septembre était particulièrement clément et Emilio qui s'était bien équipé dès son retour a commencé à vendre des glaces à l'italienne dans son garage.

Ses voisins étaient enthousiastes et le bouche à oreille fonctionnait si bien qu'Emilio ne savait plus où donner de la tête.

Heureusement pour lui, la mauvaise saison arrivait et les amateurs se faisaient plus rares.

"Et pourquoi ne ferais-tu pas une tournée avec une camionnette ?"

L'idée de Luigia, sa femme, était bonne. 

Emilio a eu quelques mois pour acheter une camionnette, la faire repeindre en couleurs vives et l'équiper d'un matériel ultra moderne. 

Comment faire savoir aux clients que l'on arrive dans le quartier ? 

Luigia, une fois de plus, a eu l'idée : installer une sono et faire passer une musique entraînante. 

Aussitôt dit, aussitôt fait ! Le gamin qui s'y connaît en électronique a tôt fait de bricoler quelque chose.

C'est depuis ce jour qu'Emilio est connu dans toute la ville. Lui et sa camionnette vert, blanc, rouge et la musique de Titanic.

 

Louis Delville 

 

Extrait de "La vraie vérité"

 

 

Publié dans extraits

Partager cet article
Repost0

Maël Gentgen présente rapidement son ouvrage "La ride des jours"

Publié le par christine brunet /aloys

Biographie :

 

« Je serais cosmonaute »

Un mouvement de stylo dessine parfois une route vers les étoiles.

C'est ce que le jeune écrivain belge né en 1987, Maël Gentgen, doit se dire, lui qui enfant rêvait de se percher sur l'extrémité du croissant de lune.

Du ciel de l'enfance est né un imaginaire de voyage.

Et quand, en fouillant dans une vieille malle rongée par l'oubli, il découvre un recueil de poèmes écrits par son père, c'est la révélation : la poésie était la voie à suivre.

 

 

Présentation

 

Elle est si belle cette vie que l'on passe à échouer

sous ce soleil qui éclaire nos sourires de condamnés à mort

dont les cœurs

sont des doux nids

d'oiseaux rêveurs

 

Publié dans Présentation

Partager cet article
Repost0

S. Matar nous présente son ouvrage "La planète de l'extase"

Publié le par christine brunet /aloys

Résumé : 

    Connaissez-vous Silam, cette lointaine planète dont les habitants ont vécu la révolution « extasienne » et trouvé ainsi la paix et le bonheur ?

Composé de multiples histoires, fantaisie humaniste plus que science-fiction, ce roman raconte les aventures d’Adama, un écrivain silamien envoyé en mission secrète sur Terre pour explorer la complexité de notre psyché et sa quête perpétuelle d’identité, individuelle, sexuelle et sociale.

On est tout de suite embarqué dans cette fiction à l’imagination débordante, où le réalisme côtoie la folie.

 

La biographie d’auteur

Comme le héros de son roman, il a vécu dans plusieurs pays, sur plusieurs continents… Mais il se plais souvent à retourner sur Silam, la planète de son imagination !

Les récits du roman

Ma mission chez les Terriens                                                               

L'île de l'extase                                                                                 

Histoire de Jackson, premier singe devenu homme               

Les trois cités                                                                     

Le moine et le mécréant                                                        

Le jour où le Seigneur apparut                                                         

La femme terre                                                                                     

L’aigle et la colombe                                                         

L’au-delà                                                                                

Les petits-enfants de Tarzan                                                        

Le passé                                                                                            

Le meilleur des mondes                                              

Mission spéciale                                                           

Les armées de la civilisation                                              

La mystérieuse contrée de Sîn                                    

Aveux                   

Publié dans Présentation

Partager cet article
Repost0

Fiche de diffusion de nouveaux titres référencés aux Editions Chloé des Lys !

Publié le par christine brunet /aloys

Fiche de diffusion de nouveaux titres référencés aux Editions Chloé des Lys !
Fiche de diffusion de nouveaux titres référencés aux Editions Chloé des Lys !
Fiche de diffusion de nouveaux titres référencés aux Editions Chloé des Lys !
Fiche de diffusion de nouveaux titres référencés aux Editions Chloé des Lys !

Publié dans fiche auteur

Partager cet article
Repost0

Dernier rendez-vous poétique des Aubes lunesques... signé Carine-Laure Desguin

Publié le par christine brunet /aloys

 

 

Etoile éternelle

au jour qui revient

aux éveils des riens

 

Dans le puits profond

des heures et des minutes

le soleil s’annonce

 

Inoxydables

sous les aubes lunesques

les rays s’ensoleillent

 

Publié dans Poésie

Partager cet article
Repost0

Sara Ben Merhnia nous présente son ouvrage "Lotus et ses mille pétales"

Publié le par christine brunet /aloys

Biographie

 

Sara Ben Merhnia est une jeune auteure, maman et étudiante à l’université en psychologie clinique.

Après des années de voyages à travers le monde, elle a décidé de poser ses valises pour reprendre des études. Ses pérégrinations lui ont permises de découvrir différentes de vision de la féminité. En voyage, elle a également initié des cercles de femme.

Lotus et ses mille pétales est le fruit de ses réflexions sur le thème de la connaissance de soi et de la place de la féminité dans la société, le tout saupoudré d’imagination et d’un soupçon de magie.

 

Résumé

 

Lotus et ses mille pétales est un roman initiatique qui raconte les aventures d’une jeune étudiante qui part à la recherche de sa vérité intérieure. 

Tout au long des chapitres, Lotus va faire la rencontre de plusieurs personnages qui représentent chacun une dimension de sa féminité. Ce voyage hors du commun va lui permettre de croiser des personnages haut-en-couleurs tels qu’une prêtresse, une biche qui parle, une guerrière accompagnée de sa panthère et bien d’autres encore. Au fil des chapitres, Lotus va sentir grandir en elle confiance et sérénité. 

Lotus et ses mille pétales est une histoire ordinaire teintée d’extraordinaire.

 

Extrait de Lotus et ses mille pétales

 

… Depuis son retour du festival, Lotus ne pouvait s’empêcher de penser à ce qu’elle avait vécu. La rencontre avec Isisdora, le rêve étrange et si réaliste. Presque imperceptiblement, un nouveau souffle avait jailli en elle. Lotus retrouvait goût à la vie. Pourquoi ? Aucune explication rationnelle ne lui venait à l’esprit. Elle le constatait simplement au quotidien. Ces rencontres avaient réveillé sa curiosité naturelle. Elle se sentait plus authentique. Elle retrouvait de l’intérêt pour son cursus à l'université, elle reprenait plaisir à sortir avec ses amis, elle avait même rencontré un charmant étudiant en architecture. Elle renouait le contact avec le monde extérieur et son monde intérieur. Le masque qu’elle s’était forgé depuis tant d’années s’effritait chaque jour un peu plus. 

Un matin, alors qu'elle flânait à la fenêtre de son appartement, elle l'aperçut au coin de la rue. La biche de son rêve était dans sa rue ! Lotus n'en crut pas ses yeux, elle ne pensait pas la revoir en plein jour. Elle se pinça pour être sûre qu’elle n’était pas entrain de rêver. Non, la biche se tenait bien au coin de la rue comme si elle l’attendait. Lotus attrapa un sweat, sauta dans ses baskets, dévala l'escalier de l'immeuble puis claqua la porte d'entrée sans même vérifier qu'elle avait ses clés. Elle courut à perdre haleine jusqu’au bout de la rue. Elle la chercha du regard mais ne la vit pas. Elle tourna le coin et tomba nez à nez avec la biche…

(Extrait du chapitre 2, p.27)

Publié dans Présentation

Partager cet article
Repost0

Avis aux amateurs ! La revue "Au fil de la Dendre" à la recherche de nouvellistes pour ses prochains numéros !

Publié le par christine brunet /aloys

 

Au fil de la Dendre n°4

En plus de ses traditionnels poètes, la revue Au fil de la Dendre est dès à présent à la recherche de nouvellistes pour ses prochains numéros !

Alors, si vous avez l’âme d’un Tchekhov, d’un Maupassant ou d’un Carver, n’hésitez pas à nous envoyer vos textes !

 

 

Publié dans ANNONCES

Partager cet article
Repost0