Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Maryline Marnas chronique "Ce qu'elle avait à dire" de Chinkara

Publié le par christine brunet /aloys

http://leslecturesdemaryline.eklablog.com/ce-qu-elle-avait-a-dire-a175440898

http://leslecturesdemaryline.eklablog.com/ce-qu-elle-avait-a-dire-a175440898

 

Date de parution : 01/03/2018
 

Format : grand

Nombre de pages : 81

Prix : 17.90 €

 Résumé de l'éditeur :

Un livre noir, un livre fort, un livre gore. Toute la noirceur d'une âme en perte d'équilibre et à la recherche de l'après-mort. Si la folie vous passionne, ce livre quelque peu psychiatrique vous plongera dans un autre univers, pas si loin du vôtre...

 

 

Mon avis :

Ces textes sont très noirs mais tellement réels!
 

Ce livre n'est pas un roman mais se lit comme un recueil de poèmes finalement. En effet, l'auteur nous livre des petits textes noirs, parfois très courts (une ou deux phrases) ou plus longs (une page ou deux mais jamais plus).

On sent un personnage féminin malheureux, qui broie du noir, qui n'aime pas la vie. On ressent toute la souffrance qu'elle a au fond d'elle.

Les textes sont bien écrits mais pas dans un ordre logique. Il n'y a pas de continuité dans l'écrit, c'est dommage.

Certains textes m'ont fait pleurer car ils m'ont fait remonter à la surface certaines situations. D'autres sont touchants.

Un petit recueil de sentiments qui descendent bas dans la noirceur de ce que l'on peut ressentir dans notre vie.

 

Publié dans avis de blogs

Partager cet article
Repost0

Philippe de Riemaecker interviewe Madeleine de Boysson à Mon's Livre

Publié le par christine brunet /aloys

Publié dans Présentations, vidéo

Partager cet article
Repost0

"L'étranger du square", une nouvelle signée Louis Delville

Publié le par christine brunet /aloys

 

L'ÉTRANGER DU SQUARE

 

Le vieil homme s'est assis là, il semble somnoler et pourtant à chaque bruit, à chaque passage, il a observé, il a écouté.

Un chien est venu près de lui. Un de ces chiens sans race qui traîne ses puces dans les jardins publics à la recherche d'un peu de nourriture ou d'une hypothétique caresse.

L'homme a probablement tendu la main, le chien s'est approché prudemment puis est venu se frotter contre la jambe du vieil homme. Déjà, ils semblaient amis, la main s'était attardée sur la tête de l'animal.

Pendant de longs moments, ils sont restés ainsi, liés par cette caresse. Le chien s'est assis et a posé la tête sur les genoux de l'homme avant d'oser y mettre une patte puis deux.

Le contact s'est fait plus intime. Maintenant, le chien est couché sur le vieil homme. Ils semblent ne plus former qu'un seul et même personnage étrange à tête d'homme et à pattes de chien : Le symbole même de l'amitié et de la connivence...

Tout le monde n'a d'yeux que pour eux. Pourtant personne n'ose s'avancer plus près. Il y a bien deux ou trois touristes qui osent une photo mais en faisant attention à ne pas troubler leur doux repos.

Le guide s'éloigne à pas feutrés, le groupe suit.

"Et maintenant, Mesdames et Messieurs, après "le dresseur de chien" de Rodin, nous passons à la statue suivante, "Hercules et Apollon"…

Le lendemain, en repassant par ce jardin public rempli de statues, j'ai revu Héraclès, Apollon et bien d'autres. À la place du banc et de l'étrange couple de bronze représentant un guerrier grec et son compagnon à quatre pattes, il n'y avait qu'une pancarte : "Les chiens doivent être tenus en laisse".

 

Louis Delville

Publié dans Nouvelle

Partager cet article
Repost0

Gaëtan Debiève "Souvenirs d'un Soldat de la grande Guerre"

Publié le par christine brunet /aloys

 

 

 

Je me prénomme Gaëtan, je suis né le 4 juillet 1970, je suis titulaire d’un graduat en droit et je suis fonctionnaire depuis 1994.

 

Passionné de bandes dessinées, j’adore lire et parmi mes lectures préférées on trouve quelques poètes, mon préféré étant François Villon. Je m’intéresse aussi beaucoup à l’histoire et je passe de nombreuses heures à utiliser cet outil merveilleux lorsque l’on sait s’en servir qu’est internet pour rechercher et lire des articles sur l’histoire, sur le mode de vie dans nos régions à l’antiquité ou au moyen-âge, sur l’évolution du droit, sur l’évolution des mœurs. J’aime aussi beaucoup l’histoire militaire mais même après avoir lu des milliers et des milliers de lignes sur le sujet je continue sans cesse mes recherches afin d’approfondir mes connaissances.

La lecture conduisant parfois à l’écriture, c’est tout naturellement que depuis de nombreuses années je compose des poèmes sur nombre de sujets allant de mes impressions quotidiennes au temps qui passe, aux saisons qui s’écoulent ou encore sur la nature. En 2015, j’ai eu la chance de voir un recueil de poèmes intitulé « Cette Poésie-là » publié aux éditions Chloé des Lys.

Je possédais à la maison une collection de médailles militaires toutes reçues par mon arrière-grand-père qui avait été jeune combattant sur le front de l’Yser durant la première guerre et, enfant, j’entendais parler de cet aïeul que je n’ai pas connu directement. Ma grand-mère, sa fille, m’en parlait et racontait les souvenirs qu’il avait partagés avec sa famille après son retour de la guerre.

C’est donc tout naturellement, en ces temps de commémoration du premier centenaire de cette terrible guerre que je me suis mis à l’écriture de ce roman en ma basant sur les récits qui, de manière indirecte, étaient arrivés jusqu’à moi et j’ai couché sur le papier l’histoire de cet arrière-grand-père.

Le roman ainsi écrit qui s’intitule Souvenirs d’un Soldat de la grande Guerre vient maintenant d’être publié chez Chloé des Lys.

D’autres projets d’écriture me trottent dans la tête mais je manque parfois de temps pour faire tout ce qui me tient à cœur. Qui sait ? Un jour peut-être … 

Résumé : 

 

René a été mobilisé à vingt-deux ans alors qu’il venait de terminer son service militaire et il a été envoyé sur le front de l’Yser dans une unité de ligne. Là, dans cet enfer de froid, de faim, de métal hurlant, de feu et de mort il survit et combat auprès de ses pairs, soldats issus de toutes les classes sociales et de toutes les régions de Belgique.

On attend de lui qu’il tue et qu’il le fasse du mieux qu’il peut sans se faire tuer en retour.

Il combat, survit, obéit et tue, s’appliquant à réaliser cette tâche qui constitue maintenant son lot quotidien.

 

Extrait : 

 

« Dans les tranchées, les odeurs des soldats ne sont pas les plus incommodantes car elles se mêlent à l’odeur pestilentielle qui se dégage des nombreux cadavres en décomposition qui jonchent le no man’s land, mélange de corps et de parties de corps d’hommes parsemés de débris animaux, jambes de cheval, pattes de vaches, chiens éventrés, tous réunis dans la mort, pourrissant à même le sol sans que personne ne puisse intervenir pour les enterrer et donner à ces malheureux êtres qui ont tout perdu même la vie une sépulture digne de ce nom. »

Publié dans Présentations

Partager cet article
Repost0

"Le miroir", un texte de Micheline Boland

Publié le par christine brunet /aloys

 

LE MIROIR

 

Une fois de plus, j'avais dit non et comme d'habitude, j'en éprouvais une certaine fierté. Depuis l'enfance, je trouvais toujours un bon prétexte pour échapper à une corvée. Dresser la table, ranger, cirer les chaussures de la famille, ce n'était pas pour moi ! En tant qu'aîné, n'avais-je pas mieux à faire : lire, contrôler un devoir, préparer un exposé ou simplement rêver.

 

À trente ans, il était rare que quelqu'un ose encore me demander un service. Aujourd'hui, n'ai-je pas refusé de rester plus tard à l'agence pour remplacer une collègue dont le père se meurt ? J'ai prétexté que je devais reprendre mon neveu à l'école, ce qui est faux évidemment.

 

En m'arrêtant devant le miroir des toilettes je n'ai vu que le mur derrière moi. Je me suis déplacé, me suis mis sur la pointe des pieds, en vain ! J'ai entendu distinctement le miroir qui m'a dit : "Nul n'est aidé par toi. Pourquoi ferais-je  autrement ?"

 

Le lendemain, mon réveil a fait grève lui aussi, puis ce fut le tour de mon GPS ! Et j'ai donc raté un rendez-vous important.

 

Et si les objets refusaient dorénavant de m'aider ?

 

 

Micheline Boland

Partager cet article
Repost0

Un article dans l'Avenir pour le premier roman de Chloé Derasse "Douceur Violette"

Publié le par christine brunet /aloys

Un article dans l'Avenir pour le premier roman de Chloé Derasse "Douceur Violette"
Un article dans l'Avenir pour le premier roman de Chloé Derasse "Douceur Violette"

Publié dans articles

Partager cet article
Repost0

ACTU-TV émission test : Edmée de Xhavée interviewe Big Stégosaurus

Publié le par christine brunet /aloys

Publié dans vidéo, Fiche de lecture

Partager cet article
Repost0

Actu-TV émission test : Serge Guérit interviewe Carine-Laure Desguin pour "Le transfert"

Publié le par christine brunet /aloys

Publié dans vidéo, Fiche de lecture

Partager cet article
Repost0

ACTU-TV émission test : Edmée de Xhavée interviewe Yves Oliver

Publié le par christine brunet /aloys

Publié dans vidéo, Fiche de lecture

Partager cet article
Repost0

Actu-tv émission test : Edmée de Xhavée interviewe Pascale Gillet-B

Publié le par christine brunet /aloys

Publié dans vidéo, Fiche de lecture

Partager cet article
Repost0