Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sébastien Timmermand, un aventurier des temps modernes... Un interview signé Edmée de Xhavée pour Actutv

Publié le par christine brunet /aloys

Publié dans vidéo

Partager cet article
Repost0

Christine Brunet chronique "Zones d'ombres", le dernier recueil de nouvelles de Micheline Boland

Publié le par christine brunet /aloys

Publié dans vidéo

Partager cet article
Repost0

Bonne année !!!!

Publié le par christine brunet /aloys

 

Publié dans ANNONCES

Partager cet article
Repost0

Edmée de Xhavée interviewe Claudia et Julia Jonas pour actutv !

Publié le par christine brunet /aloys

 

 

Très très bonnes fêtes de fin d'année !

A l'année prochaine !

Publié dans vidéo

Partager cet article
Repost0

Philippe Dester est l'invité de notre blog pour une chronique de son dernier roman "Sous le champ de nuages blancs" signée Séverine Baaziz

Publié le par christine brunet /aloys

 
 

 

UN AGREABLE MOMENT DE LECTURE !
Voici la suite d'un premier roman que j'avais déjà pris plaisir à lire.
L'histoire d'un adolescent qui, ayant perdu la vie dans un accident, devient ange gardien. A force de missions rondement menées, il gravit les échelons de l’échelle de la spiritualité.
Dans ce second opus, il est question d’une toute dernière mission. Comme à son habitude, la Voix ne lui en dit pas plus, mais il se pourrait bien que le final ait de quoi réjouir l’adolescent. Enfin, c'est ce que le lecteur se plaît à imaginer...
Ce roman n'a pas pour seule thématique l'au-delà, bien au contraire. Même si elle participe à l’envie d’en savoir plus, c’est l'ancrage dans le réel qui m'a le plus touchée. La difficulté sociale. L'inégalité des chances. La rancœur. Dans un entrelacs de destins, écrit avec beaucoup de fluidité, Philippe Dester met en scène un habile hommage à l'altruisme.
En filigrane, aussi, un bel éloge de la lecture, à l'image du blog de l'auteur abreuvé de sa propre passion pour la Littérature (phildes.canalblog.com).
 
Séverine Baaziz

 

Partager cet article
Repost0

L'artiste peintre Concetta Masciullo est interviewée par Carine-Laure Desguin

Publié le par christine brunet /aloys

https://youtu.be/dHyxjfpkfO0

Publié dans vidéo

Partager cet article
Repost0

Christine Brunet chronique "Douceur violette" de Chloé Derasse pour la 5e émission d'Actutv

Publié le par christine brunet /aloys

https://youtu.be/dP1DgOQquzo

Publié dans vidéo

Partager cet article
Repost0

Daniel Moline est interviewé par Edmée De Xhavée pour la 5e émission d'Actutv

Publié le par christine brunet /aloys

https://youtu.be/88ax4beDos4

Publié dans vidéo

Partager cet article
Repost0

Carine-Laure Desguin vient d'obtenir le prix de la musicalité

Publié le par christine brunet /aloys

Mon texte ŒIL NU DEVANT ACRONYME COURONNE qui vient d’obtenir le PRIX de la MUSICALITE est lu par la poétesse Marie De Baës et se situe ici  vers 17mn 43 : https://youtu.be/Gqpz8X-f9n0

 

Et voici quelques précisions au sujet de ce concours international… 

 

Merci à Marie Den Baës pour toute l’organisation autour de ce concours, Poé’vies. Au final, mon texte ŒIL NU DEVANT ACRONYME COURONNE a reçu le Prix de la MUSICALITE. Aux côtés de six autres lauréats, Malik Brahmi pour le Prix de l’Engagement avec son texte Reflet déformé, Marie Favier pour le Prix de l’Humour avec son texte Le tzigane et la jeune fille, Jef Deblonde pour le Prix de l’Inédit avec sont texte Reflet, Emmanuel Souton pour le Prix de l’Ingénu, André Leleux pour le Prix de l’Imaginaire, Olympe de Backer pour le prix Coup de cœur avec son texte Une île avant l’orage. 

La soirée du samedi 5 décembre 2020, c’était plus d’une heure de bonheur. Deux musiciens, Florent Richard et Roland Romanelli ont interprété plusieurs de leurs œuvres dans le spectacle LE GRAND BLOND et lors de ce spectacle nous avons entendu les textes lauréats. Roland Romanelli a collaboré avec les grands noms de la chanson française, de très grands noms.

Pour les lauréats, de nombreux cadeaux et en janvier, ceux-ci recevront un recueil dans lequel se liront les principaux textes. Merci à François-Xavier Delmeire, un plasticien que j’estime depuis longtemps pour la couverture de ce recueil. 

Je n’ai rien oublié ? 

Ah oui, c’était un concours international quand même. Cent soixante-deux participants qui viennent des quatre coins francophones de la planète. Et dans le jury citons Fabian Le Caste, Félix Radu, Jacques Hiver, Anthony Leclercq, Laurent Hardouin. 

Comme je ne peux tout dire, voici les liens, l’émission vaut la peine d’être regardée en entier, croyez-moi. Encore chapeau à l’organisatrice car au départ tout le monde devait assister à cette soirée et puis cette Covid-19 s’est invitée…

 

Voici le lien vers le site : https://www.concourspoevies.com/ 

Et voici le lien vers la soirée du samedi 5 décembre : https://youtu.be/Gqpz8X-f9n0

 

A part tout cela, voici des liens vers mes dernières publications :

— LA LUNE ECLABOUSSEE, MEURTRES A MAUBEUGE :

http://carineldesguin.canalblog.com/pages/la-lune-eclaboussee--meurtres-a-maubeuge-de-carine-laure-desguin--editions-du-lys-bleu/38144794.html

— LE TRANSFERT :

http://carineldesguin.canalblog.com/pages/le-transfert--theatre--editions-chloe-des-lys--2018/37214580.html

 

— PUTAIN DE PAYS NOIR :

http://carineldesguin.canalblog.com/pages/putain-de-pays-noir--editions-lamiroy--collection-opuscule-/37451410.html 

 

Publié dans ANNONCES

Partager cet article
Repost0

Salvatore Gucciardo figure sur la page Facebook de Willy Lefèvre "Toujours masqués et lisons"

Publié le par christine brunet /aloys

 

https://www.facebook.com/groups/825552764943894/permalink/838046077027896/

 

Willy Lefèvre : Toujours masqués et lisons

 

Artiste peintre, poète... Ombres et Lumières de Salvatore Gucciardo

 

C'est en se penchant sur l'œuvre d'Arthur Rimbaud et d'Amedeo Modigliani que Salvatore Gucciardo découvre ses dons de poète et de plasticien. À 17 ans, il a la révélation de sa passion poético-picturale. Son amour pour la poésie et la peinture l'incitera au fil des ans à créer une vision personnelle de l'homme et de l'univers qui l'aidera à se distinguer dans le panorama artistique et poétique.

En deux mots son recueil de poèmes en prose évoque les turbulences de l'existence, en quête de lumière mais aux prises avec les abysses de l'âme. Ils sont illustrés de dessins de l'auteur.

L'Orizzonte

Ombres et Lumières est comme un flux de vagues qui nous emporte dans les abysses océanes de l'âme humaine. Dans la turbulence des flots, l'être dévoile sa nudité intérieure, sa fragilité intemporelle, ses souhaits les plus enfouis. La lourdeur des nuages dévoile tous les contours et toutes les nuances de la grisaille, de la blancheur. Le combat qui se joue entre les ténèbres et la lumière est permanent.

L'ascension de l'aura de l'être vers la luminescence s'accomplira aux côtés des méandres de la vie. Les archives de la mémoire divulguent les entrailles du labyrinthe, l'écume des sentiments, le bruissement des émois. L'espoir prend la forme d'une quête vitale, d'un cheminement spirituel vers la richesse de l'aube.

L'âme c'est la voix du monde, le miroir qui reflète l'enchevêtrement de nos racines intérieures en relation avec celles de l'univers. La turbulence aspire à l'apaisement, à l'émergence du rayonnement lumineux. L'œil humain, depuis son origine, a toujours dirigé son regard vers l'infinitude du ciel, l'éclat du soleil.

 

Site de l'auteur : http://www.salvatoregucciardo.be/

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus


 

Publié dans Article presse

Partager cet article
Repost0