Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Petit diaporama pour le 7e salon de la petite édition... Un reportage en photos pour actutv

Publié le par christine brunet /aloys

https://youtu.be/jgj7PDEywKI

Publié dans vidéo

Partager cet article

Repost0

Christine Brunet chronique pour Actutv le roman de Michaël Zoïna "Gaspard et Léa"

Publié le par christine brunet /aloys

https://youtu.be/XrtAW4Orkoo

Publié dans vidéo

Partager cet article

Repost0

Christine Brunet chronique pour Actutv le recueil de poèmes de Bernadette Gérard-Vroman "Sérénade à la vie"

Publié le par christine brunet /aloys

https://youtu.be/jAUQMVBOJYE

Publié dans vidéo

Partager cet article

Repost0

Séquence actutv... La seconde émission... Edmée de Xhavée interviewe Jean-François Foulon qui nous présente "un amour inoubliable"

Publié le par christine brunet /aloys

https://youtu.be/8QMhNd_1FYs

Publié dans vidéo

Partager cet article

Repost0

La revue roumaine "Confluences littéraires internationales"n°13-14 2019 consacre son dossier à Salvatore Gucciardo

Publié le par christine brunet /aloys

La revue roumaine "Confluences littéraires internationales"n°13-14 2019 consacre son dossier à Salvatore Gucciardo
La revue roumaine "Confluences littéraires internationales"n°13-14 2019 consacre son dossier à Salvatore Gucciardo
La revue roumaine "Confluences littéraires internationales"n°13-14 2019 consacre son dossier à Salvatore Gucciardo
La revue roumaine "Confluences littéraires internationales"n°13-14 2019 consacre son dossier à Salvatore Gucciardo
La revue roumaine "Confluences littéraires internationales"n°13-14 2019 consacre son dossier à Salvatore Gucciardo
La revue roumaine "Confluences littéraires internationales"n°13-14 2019 consacre son dossier à Salvatore Gucciardo
La revue roumaine "Confluences littéraires internationales"n°13-14 2019 consacre son dossier à Salvatore Gucciardo
La revue roumaine "Confluences littéraires internationales"n°13-14 2019 consacre son dossier à Salvatore Gucciardo
La revue roumaine "Confluences littéraires internationales"n°13-14 2019 consacre son dossier à Salvatore Gucciardo
La revue roumaine "Confluences littéraires internationales"n°13-14 2019 consacre son dossier à Salvatore Gucciardo
La revue roumaine "Confluences littéraires internationales"n°13-14 2019 consacre son dossier à Salvatore Gucciardo

Publié dans publications

Partager cet article

Repost0

Danieli présente son ouvrage "Au plus secret de ma pensée..."

Publié le par christine brunet /aloys

 

Biographie de Danieli

 

 

Danieli est une artiste belge de grand talent, dont l’œuvre picturale est importante et variée.

 

Née le 22 février 1934, elle nous a quittés combien prématurément une veille de Noël, le 24 décembre 1982.

 

Particulièrement précoce, elle fit de brillantes études dans les plus grandes écoles et remporta de nombreux prix tout au long de sa carrière.

 

Danieli s’est exprimée à travers différentes techniques avec un égal bonheur.

On relève dans son œuvre de la décoration monumentale, de la tapisserie, des fresques, de l’illustration, du vitrail, des panneaux décoratifs didactiques, des dessins pour enfants etc…

 

Dans le cadre de la peinture à l’huile, « l’œuvre bleue » (39 tableaux, œuvre posthume) fut créée dans l’ombre et découverte après son passage sur la planète « terre » ; elle représente le jardin secret de cette étoile silencieuse que l’Art façonna depuis sa plus tendre enfance.

 

En effet, Danieli fut, sa vie durant, une artiste discrète et réservée dans la communication de son art. 

 

 

 

                                                                     Prof. Dr. Jacques De Plaen

 

RESUME

 

J’écrivais comme on respire, je vivais en poésie avec cette joie presque automatique d’écrire, j’étais offerte aux impressions comme l’arbre se laisse chanter par le vent et j’écrivais tout naturellement sans trop y faire attention, juste assez pour que ce soit joli ou bien rendu mais sans vouloir prétendre quoi que ce soit puisque ce n’était pas mon métier pour autant que l’on puisse appeler « métier » la poésie et puis il faut si peu de chose pour écrire : du papier et un stylo.   

 

           

Extrait :

 

Pour adoniser mon amour 

j'ai cueilli un ciel ocellé   et 

j'ai voulu ses yeux tout brillants de 

l'écume de mer   et

j'ai voulu ses yeux tout vivants du temps du

printemps et de l'hiver

 

le portrait laissé sans signature appartient

à tout le monde

je l'ai rencontré souvent   et quand

c'est toujours le même

c'est chaque fois un autre            et 

chaque fois que c'est un autre

c'est toujours le même.

Publié dans Présentation

Partager cet article

Repost0

Carine-Laure et les Carrés poétiques 1, Ed. Jacques Flament 2018

Publié le par christine brunet /aloys

Carine-Laure et les Carrés poétiques 1, Ed. Jacques Flament 2018
Carine-Laure et les Carrés poétiques 1, Ed. Jacques Flament 2018
Carine-Laure et les Carrés poétiques 1, Ed. Jacques Flament 2018

Publié dans publications

Partager cet article

Repost0

Un article pour le roman de Valérie Dereppe dans l'Avenir.net

Publié le par christine brunet /aloys

Un article pour le roman de Valérie Dereppe dans l'Avenir.net
Un article pour le roman de Valérie Dereppe dans l'Avenir.net
Un article pour le roman de Valérie Dereppe dans l'Avenir.net

Publié dans Article presse

Partager cet article

Repost0

Pascale Gillet-B a lu Toffee, suivi de La preferida d’Edmée De Xhavée

Publié le par christine brunet /aloys

 

Dans ces deux romans d’Edmée De Xhavée, on croise la route de femmes singulières et
singulièrement bien croquées par l’auteur.
On découvre Toffee, jeune fille qui a grandi et s’est affirmée devenant une belle femme sans malice
ni calcul mais pas si naïve. Elle a séduit Jules, il y a bien longtemps.
On rencontre en même temps Julie, la fille de Toffee « qui n’avait jamais froid aux yeux mais peut-
être a-t-elle froid aux souvenirs… », surtout les souvenirs difficiles et complexes à aborder.
Vient aussi la jeune Delphine, lucide et clairvoyante, l’affectueuse confidente de son grand-père,
Claude.
Claude, lui, est un vieux monsieur de 94 ans et il ne comprend pas grand-chose aux ruses des
femmes bien qu’il ait « pourtant eu plus de vies qu’un chat » comme dit souvent Delphine…
Claude « qui aimerait que cette mèche blonde cesse de lui revenir en tête », mais qui finalement
pénètre dans son passé sans jugement avec sa petite-fille bienveillante.

Dans son deuxième roman, Edmée nous parle encore de femmes, une femme surtout, La terrifiante
preferida.
Rapace sans scrupule, Olympe-Olive est une tornade manipulatrice !
Pour être La preferida, elle va utiliser et miner tout son entourage.
Sa sœur, Alice, docile et discrète, « toujours réceptive aux signes qu’elle lui envoie », son homme,
Marc, insipide et amoureux dont elle sait dès le départ « qu’il sera bien aisé de le flatter. » Sa fille
Théodora qu’elle façonnera comme « une fifille à sa maman ».
Elle éliminera de son décor ceux qui oseront s’opposer à elle.
Régine, sa belle-mère « qui l’avait reniflée si clairement dès qu’elle est entrée », Tante Gisèle qui
affirme qu’Olive est « abyssalement bête » et proclame « …la joie d’offrir ne me meut plus en ce qui
les concerne et est remplacée par la sensation amère de me faire avoir. », Jouwette, sa belle-sœur
qui reproche à La Calamité d’avoir déchiqueté tous leurs petits bonheurs de jadis…
Leur amertume n’y changera rien, La preferida veut le rester et  tenez-vous bien sur vos gardes : «…
son bonheur n’est pas encore hors de portée… »
Merci à Edmée pour ces tout bons moments de lecture, encore une fois !!!!!

 

PASCALE GILLET B.

 

Publié dans Fiche de lecture

Partager cet article

Repost0

Marion Oruezabal nous propose de découvrir en vidéo son premier roman "Dans l'oeil de l'astre -Le cercle des loup garous"

Publié le par christine brunet /aloys

Publié dans vidéo

Partager cet article

Repost0