Christine Brunet a lu "Sonate au Clair de Lune" d'Elodie Lemaire

Publié le par christine brunet /aloys

 

 

Sonate au Clair de Lune... Un titre qui pourrait coller au genre 'chic-lit' mais un visuel très codé qui nous renvoie instantanément vers un autre genre littéraire très prisé actuellement par les adolescentes, la "bit-lit"... 

Impossible d'ignorer ce rayon bien fourni des libraires qui s'étend entre littérature fantastique et SF. Le lectorat est jeune, féminin et TRES enthousiaste. Et pour cause...

Pourtant, j'avoue n'avoir jamais eu la curiosité d'ouvrir et de parcourir l'un de ces ouvrages. Ma connaissance de la littérature "vampirique" découverte à l'adolescence se résumait à Dracula (de Bram Stoker) que j'ai littéralement dévoré, lu et relu, Entretien avec un vampire (d'Anne Rice) et la Forteresse Noire (de F-P Wilson), trois romans qui m'ont transportée dans un univers très noir, fantastique, une atmosphère qui, des années après, continue à me coller à la peau. 

Du coup, lorsqu'Elodie Lemaire m'a proposé de découvrir son ouvrage, j'ai sauté sur l'occasion, bien entendu, mais sans a priori : je voulais comprendre l’engouement de ces adolescentes frénétiques et, qui sait, y prendre goût.

L'histoire en quelques mots ?

Deux jeunes femmes disparaissent...  puis une troisième, Charlotte, une étudiante introvertie et mal dans sa peau, tournée vers les choses de l'esprit. Disparition inquiétante pour sa famille mais une "nouvelle" vie pour l'adolescente qui va découvrir l'amour passionnel, charnel et fusionnel pour un être hors norme (un vampire, vous l'aurez compris), puis la trahison, la manipulation et la déchéance. 

Dans une atmosphère entre réalité et rêve, entre fastes et obscurité, beauté et noirceur, amour et haine, l'adulte que je suis a été surprise par le traitement du sujet, amusée aussi de constater le gap qu'il existe désormais entre ce qu'on appelle la littérature ados/jeunes adultes et la littérature dite adulte, une différenciation inexistante dans les années 70/80. 

Sonate au Clair de Lune est un roman sentimental qui veut insuffler le frisson mais pas trop : on n'est pas du tout dans l'horreur ou la violence mais dans une romance atypique qui joue sur l'empathie inévitable pour l'héroïne et même pour Jonas, le beau ténébreux en fin de compte pas si mauvais que cela, manipulé comme sa victime.

Sonate au Clair de Lune est un texte facile à lire servi par une plume alerte et rythmée qui amène, par de longues descriptions, son lecteur dans son univers froid où la mort est omniprésente.

Âmes romantiques, plongez sans vous poser de question dans ce quasi huis-clos : le texte fera le reste. 

 

Merci Elodie Lemaire pour la découverte !

 

Christine Brunet

www.christine-brunet.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe D 12/12/2017 21:18

Comme je ne suis ni jeune ni fille, je ne pense pas que ce genre soit fait pour moi...

Jean Louis Gillessen 12/12/2017 14:14

Comme C.-L ., je n'ai jamais lu ce genre ni n'en connaissais le terme bit-lit, à l'encontre de ma fille Manon (maintenant âgée de 19 ans) qui a lu, comme Christine, de nombreux livres du style entre les 10 - 14 ans. Heureusement, Manon n'a jamais ramené de vampire à la maison ... Bravo et merci une fois de plus à Christine pour cette intéressante fiche de lecture fouillée, et itou pour l'auteure Elodie Lemaire. Brrrr ...

Séverine Baaziz 12/12/2017 09:17

Christine, une lectrice qui se laisse mordre par tous les genres !

Micheline 12/12/2017 07:17

Quelle belle couverture ! Une intéressante note de lecture de Christine.

C.-L. Desguin 12/12/2017 06:55

Un genre que je ne connais pas du tout, la Bit-lit. Et donc les jeunes filles d'aujourd'hui tomberaient amoureuses du premier vampire qui passe.