Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Le perroquet d'Auguste, un poème de Thierry-Marie Delaunois

27 Septembre 2016 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #Poésie

Le perroquet d'Auguste, un poème de Thierry-Marie Delaunois

Le perroquet d’Auguste

*

Il avait appelé son perroquet César,

Auguste, mon singulier voisin de palier

Et ce n’était point par le plus grand des hasards

Car les deux énergumènes étaient très liés.

*

“Ave, Ave!” proclamait parfois l’animal,

Un vrai petit chef, arrogant et fier de lui,

Auguste le jugeant souvent tel un rival

Mais devait-il à ce point se méfier de lui?

*

Quand, le dimanche, je leur rendais visite,

“Laver, laver!” semblait jeter le perroquet,

Un César moqueur, selon un certain rite,

Auguste saisissant alors un bâtonnet.

*

Menacé, l’oiseau, se baladant au salon,

Délivré chaque dimanche par son maître,

Ne tardait point à regagner son cabanon,

Auguste, en empereur, l’envoyant paître.

*

Mais pourquoi le chasser après l’avoir lâché?

César ne me causait jamais aucun souci!

Je voyais ensuite Auguste se fâcher

Car l’oiseau plongeait sur sa lessive, ravi.

*

“Laver, laver!” s’expliquait donc facilement!

“Je vais t’apprendre la vérité”, criait-il,

Courroucé, César se repliant vivement;

“La vérité! La vérité!” répétait-il…

*

Quelle vérité? Pourquoi un tel langage?

De quoi parlait donc le maître de cet oiseau?

Auguste m’apprit un beau jour, sans ambage,

Qu’il l’avait adopté, trouvé dans un tonneau!

Frissonnant, amaigri, il l’avait attrapé,

Puis enveloppé dans un tissu souple et chaud,

Ensuite emmené chez lui, emmitouflé,

L’appelant dans un premier temps Calimero.

*

Ce qu’il devait à Auguste, le perroquet,

Il n’en avait cure car une fois libéré,

Le jour de la lessive, le tissu douillet,

César ne pouvait que, heureux, le retrouver.

*

De Calimero à César, c’était couru!

“Ave, Ave!”, était-ce une reconnaissance?

Notre Auguste avait-il enfin tout vu?

Sans doute point car avec cette aisance…

*

Grandeur et Coco-tance...ou caquettance!

Thierry-Marie Delaunois

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

http://essaywritingservice-s.com/ 07/11/2016 16:00

I like your pictures. That is a good example of an interesting design, as I think.

http://bigessaywriter.com/custom-writing 05/10/2016 17:29

This novel is so beautiful, keep on writing, never stop developing yourself. I have the interesting website about writing, follow the link if you need some help.

introduction of an essay 28/09/2016 18:35

The author of this poem is quite subtly approached the disclosure of the main theme. He used a variety of allegory to make his work more poetic.

M-Noëlle Fargier 28/09/2016 16:16

ça fait du bien ! :) et sans caqueter :)

Edmée De Xhavée 28/09/2016 07:55

Ah c'est plein d'humour et de tendresse aussi... Sacré César, va!