Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Christina PREVI a lu "Rue Baraka" de Carine-Laure Desguin

18 Février 2016 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #Fiche de lecture

Christina PREVI a lu "Rue Baraka" de Carine-Laure Desguin

J'ai traversé ce livre comme on part en voyage, le point de départ étant bien entendu la Rue baraka, si présente . Le héros (nous l'avons sans doute déjà tous rencontré) part de la solitude et d'un dégoût profond pour aboutir à un sentiment d'espoir et de foi en vers des lendemain positifs.
C'est dans cette rue toute ordinaire et criante de réalisme qu'une rencontre inattendue sera le point de départ vers une métamorphose laborieuse mais efficace. Il faut dire que la rencontre est de taille à impressionner et toucher le jeune désabusé.

Jouer à "faire comme si" de façon constructive est un sport à pratiquer sans modération pour atteindre son but.
Un extrait de la page 19 résume bien l'aventure:

*Nous devons tous être attentifs. Nous pensons quelquefois la situation
désespérée et soudain, un élément nouveau se déclenche. Le téléphone sonne,
une rencontre fortuite survient, un courrier improvisé surgit, quelqu'un
heurte quelqu'un. *

L'histoire est d'autant plus dense que le roman est court, intéressant donc pour les personnes que la longueur d'une brique rebute.

J'ai beaucoup apprécié mais je suis restée sur ma faim à la fin... j'aurais aimé voir Tarek agir le lendemain...

Christina PREVI

Christina PREVI a lu "Rue Baraka" de Carine-Laure Desguin

Temps d'aventures

Partager cet article

Repost 1

Commenter cet article

Jean Louis Gillessen 29/02/2016 17:54

De l'espoir pur humain dans la rencontre à l'autre, l'échange, le questionnement, la réflexion, le partage,
l'écoute, les pistes et portes ouvertes. Beau. Notre Carine-Laure, quoi.

Philippe D 18/02/2016 21:21

Un livre à lire et à relire ! Un livre qui fait du bien !

Carine-Laure Desguin 18/02/2016 12:36

Merci à Christine Previ pour cette note de lecture. Six ans presque jour pour jour que ce livre est sorti (n'est-ce pas, Kate Milie, tu te souviens? La cavalcade dans les escaliers et tout le toin-toin?) et bien qu'il soit un peu ridé vintage, il me parle encore. Dans sa version théâtrale (qui sera peut-être encore remodelée pourquoi pas), le dialogue est modifié, Tarek est plus rebelle. Cette version changera encore, j'y pense. Et peut-être pour 2020 le texte sortira-t-il une seconde fois aux éditions Chloé des Lys, dans une version théâtrale encore une fois remise à neuf. Ce serait une première je crois pour CDL. J'y pense.

Merci à tous les lecteurs qui ont écrit une note de lecture pour Rue Baraka.

@ Christina, que serait devenu Tarek? Je ris devant cette question.

Tarek réalise ses rêves. Il repense souvent à ce vieux peintre, à ce secret. Un fameux secret, oui. Tarek a changé de vie, il s'actionne dans ce qu'il aime vraiment. La vie le lui rend bien, tu sais.

Marcelle Dumont 18/02/2016 10:55

C'est tout Carine-Laure. De l'optimisme, mais aussi le goût de l'action créatrice. Très roboratif!

Edmée De Xhavée 18/02/2016 08:26

Oui Christina, on est emporté dans le charme de ce livre court mais intense, qui booste et dépoussière la vie, lui rendant son reflet de magie, d'espoir, de confiance. Un long fleuve tranquille serait ennuyeux et ne nous guiderait nulle part. Ici, on apprend à regarder et écouter...