Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Au coeur des Camélias d'Anne-Marie Jarret-Musso dans Le Bibliothécaire

3 Mars 2015 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #avis de blogs

Au coeur des Camélias d'Anne-Marie Jarret-Musso dans Le Bibliothécaire
Au coeur des Camélias d'Anne-Marie Jarret-Musso dans Le Bibliothécaire

AU CŒUR DES CAMÉLIAS -
Souvenirs d’une fille des quartiers Nord de Marseille /
Anne-Marie JARRET-MUSSO.-
Barry : Chloé des Lys, 2014.- 65 p. ; 21 cm.- Isbn : 978-2-87459-790-
9.- 16.40 €.-


L’auteure :
Née à Marseille, Anne-Marie Jarret-Musso a d’abord exercé le métier de secrétaire puis a eu une carrière professionnelle à géométrie variable. Petite fille, un de ses rêves était d’écrire un jour, rêve qu’elle a enfin concrétisé en 2012 avec son premier recueil de contes philosophiques
intitulé » : « Le bonheur est dans le conte ».

Elle nous livre à présent, dans un tout autre registre « Au cœur des Camélias », son deuxième ouvrage inspiré cette fois de ses souvenirs d’enfance, dans les années 60 à Marseille. Elle vit aujourd’hui en Savoie où elle travaille sur la suite de son premier recueil de contes philosophiques.

L’ouvrage :
Quatre bulles de souvenirs inspirées de mon enfance à Saint-Louis, en plein cœur des quartiers Nord de Marseille.
Quatre bulles triées sur le volet parmi tant d’autres : petites, grosses, fugaces et tenaces.
Quatre bulles qui ont la particularité de mettre l’accent sur l’importance de nos origines, quoi qu’on en dise.

La première retrace des scènes de rue ordinaires dans mon quartier, ordinaires mais singulières car elles ont la particularité d’utiliser le parler et l’humour marseillais et tout particulièrement celui de ma mère.

La deuxième décrit la vie de l'avenue des Camélias où habitaient mes grands-parents, berceau de mes souvenirs les plus enchanteurs puisque cette avenue rassemblait bon nombre de nationalités se côtoyant dans le respect des uns et des autres. C’est d’ailleurs ce métissage qui m’a appris la tolérance.

La troisième dresse un portrait de mon grand-père à l’esprit facétieux et à l'âme d'artiste. Elle raconte également les inoubliables Noëls en famille qu’il animait merveilleusement bien, pour le plaisir des grands et des petits.

Enfin, la quatrième raconte un rêve surréaliste qui se déroule au fin fond de la Provence, où les tuiles dialoguent avec leur voisine la glycine, tout ceci sur un air de cigales ; preuve que nos racines sont réellement tenaces.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Edmée De Xhavée 03/03/2015 09:03

L'enfance que l'on partage à l'âge adulte avec d'autres adultes est un pays merveilleux et désormais parfait...