Quai des salines, un poème de Laurent Dumortier

Publié le par christine brunet /aloys

Vertiges

Quai des Salines

 

 

Quai des Salines, sans courant,

Je dérive cependant

J’assassine mes lignes de vie

Et les réduis comme moi au néant

 

 

Quai des Salines, je jette un regard

Vers l’autre rive

Là où les signes s’allument et s’alignent

Tandis que saignent mes lignes

 

 

Quai des Salines, j’avance à reculons…

 

 

Quai des Salines, j’attends

Le rouge de l’aube

Qui colorera l’Escaut

Et ses rives de sang

 

 

Quai des Salines,

Là où tu ne viendras pas,

Là où tu as érigé entre nous

Ces fantômes de barricades

 

Laurent Dumortier

gsl.skynetblogs.be

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Une poésie rythmée et mélancolique, l'âme frissonne en attendant le rouge de l'aube ...
Répondre
C
Texte évocateur qui nous rappelle habilement qu'"on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve." La nostalgie est toujours ce qu'elle était.
Répondre
C
Un texte triste, l'absence d'un amour.
Répondre
P
Comme j'aime les textes tristes ou mélancoliques, celui-ci me parle.
Bon vendredi.
Répondre
J
Texte âpre, rugueux, dur, très intime. Belle poésie. Mais j'ai aussi connu un Laurent plus joyeux ...
Répondre