Une nouvelle de Bob Boutique : le corisier...

Publié le par aloys.over-blog.com

 

 

bobclin

 

 

L’histoire du corisier

 

C’est l’histoire d’un mec tout à fait quelconque, qui entre dans un magasin pour acheter un corisier à ailettes. Pas un cher, avec recouvrement cuir et liseré doré, non… un corisier tout ce qu’il y a de plus simple, avec le truc autour et les machins pour le faire fonctionner. Point.

 

Il va jusqu’au comptoir et voit un autre mec tout de noir vêtu avec une gueule jusque par terre et une cravate en soie de la même couleur…  Pas de la même couleur que la gueule bien sur… de la même couleur que le costume. Donc noir. Et quand je dis qu’il a une gueule jusque par terre… c’est une image. Le gars n’est pas en poirier derrière le comptoir avec la gueule en bas. Non. Il se tient debout … normal, quoi ! Sauf qu’il est en noir et se fait chier.

 

J’en connais qui racontent la même histoire avec un mec habillé en bleu marine. Et c’est vrai que c’est plus simple. Car ça évite la confusion de ceux qui s’imaginent  que le mec en noir a une gueule jusque par terre parce qu’il est en deuil, alors que non… pas du tout… il avait pris une cravate comme ça, le matin, sans faire attention.

 

De toute façon, ça n’a aucune espèce d’importance, dans la mesure où il aurait pu être déguisé en clown ou en Louis XIV, que cela ne changerait strictement rien à l’histoire.

 

Bon, je résume pour ceux qui n’ont pas suivi. Le mec ( celui qui vient d’entrer ) va  jusqu’au comptoir et demande à l’autre ( celui qui se fait chier  ) :

 

- Bonjour… j’aimerais acheter un corisier à ailettes.

 

Jusque là, je crois que tout le monde a compris.

 

**

 

- C’ est vague… lui rétorque le gars ( du verbe  « rétorquer » ) … répondre… pour les non littéraires. Bon, je continue.

 

- C’est vague… lui répond le gars, ( Il ne l’a pas répété une deuxième fois, c’est moi qui répète sa réponse, pour reprendre le fil de l’histoire ). Quel genre de corisier voulez-vous ? Sur-pied, sur caisson, sur roulettes ? Il y a en a beaucoup !

 

- Le moins cher…  reprend  le premier ( celui qui vient d’entrer ).  C’est pour la fête des mères.

 

- Dans ce cas, je vous conseille le modèle familial. Vous le posez n’importe où, vous tourner sur le petit bazar et hop il se met en marche. En plus, il consomme trois fois rien.

 

- Ca c’est ennuyeux, ajoute le premier ( celui qui vient d’entrer ). Celui qu’elle a actuellement ne consomme rien du tout. Ca fait quand même trois fois moins !

 

- Sans doute,  répond le mec en noir. Mais le nouveau modèle, dont je vous parle, fait le double du travail.

 

- Mais Monsieur… pourquoi ma mère devrait-elle coriser deux fois ! Une fois suffit. C’est déjà bien fatiguant comme ça ! Surtout à son âge !

 

 - Dans ce cas, je vous conseille le modèle standard. Il consomme moitié moins.

 

- Moitié moins que trois fois rien, ça fait encore une fois et demie ! Vous n’auriez pas un modèle qui consomme deux fois rien et fasse deux fois plus, ça ferait le compte ?

 

- Si. Le modèle intermédiaire. En plus il est garanti deux ans.

 

- Ah bon ? Ca a l’air pas mal… et que couvre cette garantie ?

 

- La possibilité, si vous rencontrez un pépin, de  pouvoir racheter  un modèle

identique, au prix tarifaire. 

 

- Vous ne remplacez pas le corisier défectueux par un autre ?

 

- Ce n’est pas le genre de la maison, Monsieur. Nous ne remplaçons que des articles neufs !

 

- Je vois… Ha ! Mais je vois aussi qu’il n’est indiqué aucun prix sur votre tarif ?

 

- C’est normal, chez nous le service est personnalisé, nous travaillons à la tête du client.

 

- C'est-à-dire…

 

- Si vous avez une bonne tête, c’est plus cher… car vous devenez du même coup un cher client !

 

- Logique ! Et si je vous la joue en mode merdeux ?

 

- Gratuit… mais permettez-moi de vous poser une petite question. Pourquoi ne pas acheter un burluton plutôt qu’un corbisier ?  C’est quand même  plus pratique non ?

 

- Un burluton ? Tiens ! je n’y avais pas pensé… vous croyez que ma mère aimera ?

 

- Sûrement. D’autant plus qu’il n’y a pas de mode d’emploi, vu qu’il ne sert à rien.

 

- D’accord,  va pour le Burluton !

 

- Je vous en mets une douzaine ?

 

- Ca fait beaucoup non ?

 

- Sans doute, mais par douze y’a une promo…

 

- Chouette ! Et c’est ?

 

- Un corisier gratuit. 

 

 

Bob Boutique

www.bandbsa.be/contes.htm

 

 

Publié dans Nouvelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

christine 30/05/2011 17:11



Pourquoi ? On peut les croiser ?????? Bob !!!! POurquoi ne pas l'avoir dit plus tôt !!!!! J'en veux un !!!!!!



claude danze 30/05/2011 15:35



Et le croisement entre un burluton et un corisier, c'est... un burlusier ou un coriton? Pffffff...



Micheline 28/05/2011 16:45



Bravo Bob ! Tu m'as fait penser à Jean-Luc Fonck !



Edmée De Xhavée 27/05/2011 20:52



Oh Bob... c'est génial de chez génial!!! Moi j'aurais pourtant pensé à un tira-boutcha pour une fête des mères...


 



marie-claire 27/05/2011 20:50



Pas facile de tenir la distance dans l'absurde et tu réussis l'exercice haut-la-main, Bob. Encore un peu, tu rejoindras Raymond Devos !



Anne Renault 27/05/2011 18:48



Hilarant !!!J'adore cet humour de l'absurde. Et puis l'expression "la gueule jusque par terre" m'a particulièrement plu. Je vais la replacer. Merci Bob !



Philippe D 27/05/2011 18:42



Ah! elle sera gâtée la mère avec ces deux cadeaux qui ne servent à rien.


Merci Bob, pour les explications. Sans cela, je n'aurais sans doute pas compris!


PS J'attends d'avoir reçu mes propres bouquins avant de passer commande du tome 2 de Bob. Je ne voudrais pas qu'un mail nuise à l'autre, qu'une commande retarde l'autre. On ne sait jamais.


Bon weekend. Si j'ai le temps, demain, j'irai acheter un corisier. Est-ce que ça fleurit?



Thierry 27/05/2011 17:42



J'adore ! de la dérision et du surréalisme à la belge, entre Devos, Raynaud( le camélia), et Magdane ( le petit commerçant; sais plus trop le titre !


Encore !


Thierry



Pâques 27/05/2011 17:17



Je me suis régalée, quel humour!


Il pouvais aussi lui acheter du coricide :-)



carine-LAure Desguin 27/05/2011 13:02



Des histoires décalées, ça fait du bien de débloquer de temps en tempsendu ! De l'inatt, j'adore !



christine 27/05/2011 07:46



Bon, je le dis à mon fils... 



Bob 27/05/2011 07:26



j'su un peu honteux... pas vraiment... mais un tout p'tit peu quand même.


Aux dernières nouvelles, y'a plus de corisiers chez Leclercq, mpais y'a des burlutons...



christine 27/05/2011 07:21



Voilà une nouvelle qui me fait commencer la journée avec le sourire jusqu'aux oreilles !  En plus, ici, dimanche, c'est la fête des mères... Au fait, Bob, mon fils qui vient de lire ta
nouvelle me demande où on peut se procurer un corisier... Tu as une idée ?