Une nouvelle chanson d'Hugues Draye...

Publié le par christine brunet /aloys

 

H.draye

 

 

LE  DROIT  A  L’IMAGE

  

L’informatique a ses revers et on a beau être au courant,

Les virus peuvent débarquer et s’amplifier à tout instant

L’aut’ jour, une pimbêche de la rue d’Montigny me tombe dessus

Et me dit : « Monsieur, vous êtes un sans gêne et un malotru !

Sur FAC’BOOK et sur YOUTUBE, vous téléchargez, en toute saison,

Des photos de moi, sans me demander mon autorisation.

Si, dans les vingt-quatre heures, vous n’avez pas nettoyé vot’ PC,

Je poursuis l’affaire en justice et votre compte sera bloqué »

 

AH LE DROIT A L’IMAGE

 

Je réagis : « D’accord, Madame. Hélas, au milieu de tout ça,

Les heures passent toujours trop vite, on croise tant d’monde, si les gens comme moi

Vous suivent à la lettre, ils ne trouv’ront plus l’temps de vivr’ leur passion

Ils pass’ront leurs journées à quémander des autorisations.

Et quand j’vous ai immortalisée avec mon PANASONIC,

C’était en toute impunité, lors d’une fête, dans un lieu public »

Du tac au tac, la dame rétorque : « Le lieu public dont vous parlez,

C’était dans MON jardin, vous avez entravé ma vie privée »

 

AH LE DROIT A L’IMAGE

 

MA chère victime poursuit : « J’imagine à quel point, Mossieur,

Ma pudeur, mes complexes face à l’image, ça n’vous saute pas aux yeux »

Je réponds : « C’est curieux, quand j’vous avais prise en photo, Madame,

Je m’étais laissé porter, j’avais succombé à votre charme.

Votre ch’misier turquoise et la fleur blanche dans vos cheveux

Eveillaient bien des soleils et des étoiles dans le creux de mes yeux »

Interloquée, mon interlocutrice me répond : « Cessez

De m’enjôler, de m’draguer, de m’braver ou de m’manipuler »

 

AH LE DROIT A L’IMAGE

 

Face aux mécontents qui nous barrent la route, devons-nous, amis du flash,

Nous conformer à leurs diktats ou garder simplement notre cap ?

En ce qui me concerne, j’éviterais de leur accorder

Trop de pouvoir ; au nom d’leurs droits, certains pourraient en abuser

Imaginez des gens bien dans leur peau, leur cerveau et leurs photos

Rendre l’âme dans des ghettos sous la tutelle ou l’égo de leurs bourreaux

Oui, je m’insurge contre les censeurs ou les régenteurs d’images

Et j’m’accroche à mon sens de création, d’ouverture et d’partage

 

AH LE DROIT A L’IMAGE

 

 

Hugues Draye


 

www.myspace.com/huguesdraye

facteur--1-.jpg

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cyndy aubert 11/08/2012 15:15


cc ton livre est super jadore 

JM Bernos 21/06/2012 07:48


Ah ah ah, super ces paroles et tellement vraies ! Les textes contemporains qui déclinent la vie de tous les jours sont un témoignage de valeur...


Quand à citer des marques, Hugues n'a pas peur d'un procès, comme ceux qui opposent deux grandes marques de smartphones ???


Remarquez, sa réponse en chanson au tribunal mériterait sûrement le détour !

carine-Laure Desguin 21/06/2012 05:10


Ces paroles de droit à l'image me donne l'envie de réclamer le droit à la musique ...Suis curieuse d'entendre la musique de cette chanson! Bien, Hugues Draye!