Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

La terre nous dit A DIEU, de Silvana Minchela dans le blog LIMAGINARIA

24 Février 2014 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #avis de blogs

limaginaria

http://limaginaria.wordpress.com/

 

 


La Terre nous dit à Dieu, de Silvana Minchella (one shot, éditions Chloé des Lys)

Martial est un extra-terrestre envoyé sur Terre pour étudier l’évolution de l’Humanité et savoir si elle est prête à accepter le grand changement à venir. Là, il fera la connaissance de Justyna, une jeune femme qui va changer sa vie et bouleverser le destin du monde.

Le dos du livre est prometteur et présente l’ouvrage comme "un cri d’amour pour la planète Terre". C’est avec cette promesse que j’ai entamé la lecture de ce petit ouvrage à la couverture sobre mais intéressante.
J’avais tout pour être séduite avec ce livre. Une couverture agréable, un résumé alléchant, un sujet intéressant… mais il m’a manqué quelque chose pour apprécier comme il se doit ce récit aux allures engagées.
L’écriture de Silvana Minchella est sincèrement agréable à lire. J’ai pris beaucoup de plaisir à parcourir les descriptions détaillées et très sensuelles, notamment lorsque Martial découvre la vie sur Terre. L’auteur manie incontestablement sa plume et offre un texte poétique, émouvant, et finalement très humain. La seule chose que je n’ai pas compris est l’écriture en deux parties de "A Dieu" au lieu de "adieu". Il doit y avoir une subtilité que je n’ai pas ressentie car il me paraissait plus évident d’écrire "adieu" à la manière des au-revoir éternels.
Car il n’est absolument pas question de religion dans le roman. Au contraire, on y traite plutôt deLa Terre nous dit à dieu sujets très concrets tels que la préservation de la planète, l’utilisation (et le gaspillage) des ressources, le comportement des hommes et le respect de l’environnement.
Malheureusement, c’est à ce niveau qu’il m’a manqué quelque chose pour véritablement plonger dans le récit. Comme on peut le voir au premier coup d’œil, l’ouvrage est relativement court (moins de 200 pages). Cela est problématique dans la mesure où les sujets abordés ne le sont qu’en surface. J’ai trouvé que l’ensemble manquait de profondeur. Je m’attendais à un discours à la fois poétique et militant, une mise en garde sur les dérives qui nous attendent, un texte qui alerte sans alarmer… bref, "un cri d’amour pour la planète Terre" comme on peut en voir dans les émissions de Nicolas Hulot ou Yann Arthus Bertrand. Je suis restée en surface, buvant ce texte trop léger à mon goût.
Les personnages participent à cette impression de légèreté du roman à cause de leur trop grand manichéisme. Les personnalités ne sont pas nuancées, ou très peu, si bien que l’on a immédiatement affaire à des gentils et des méchants, qui le resteront le temps de quelques chapitres.
Le rythme du livre est de ce fait très rapide, les événements se passe très rapidement et l’attachement aux personnages n’est pas très fort. Cela est d’autant plus dommage que j’ai trouvé les idées du roman très bonnes et intéressantes. Il manquait simplement de profondeur. Dans un prochain récit peut-être ? La plume de Silvana Minchella n’en reste pas moins prometteuse et toute en poésie féminine. Une auteur à suivre, donc.

Découvrez notre interview de Silvana Minchella.

Pour qui : Les lecteurs qui aiment les récits poétiques et légers dans lesquels la fiction et la réalité se côtoient.

Les + : Une vraie bonne plume, poétique, agréable à lire, qui manie l’art des descriptions et des émotions. De bonnes idées, un sujet intéressant.

Les – : Le manque de profondeur de l’ouvrage laisse le lecteur en surface de l’histoire et des partis-pris de l’auteur.

LIMAGINARIA

http://limaginaria.wordpress.com/2014/01/04/la-terre-nous-dit-a-dieu-de-silvana-minchella/

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Carine-Laure Desguin 24/02/2014 07:31


Un livre à mettre entre toutes les mains, donc.