Walter Macchi a lu Nid de vipères de Christine Brunet

Publié le par christine brunet /aloys

Photo macchi

 

Walter Macchi a lu Nid de vipères

 

Son site: http://www.waltermacchi.com

 

 

Début avril. Je viens de déménager, ne suis pas encore tout à fait installé dans mon nouvel appartement quand le livre de Christine arrive dans ma boîte aux lettres. C'est un des premiers courriers, un présage peut-être…

 

Un enfant, le boulot, des milliers de choses à faire, un tas de formalité à remplir, le livre que je dépose sur une pile de cartons en attente au milieu du salon. Une semaine passe. Les jours s'écoulent comme une course sans fin. Finalement le weekend pour mettre un peu d'ordre dans ce capharnaüm, je range toute la journée. Lorsque le soir arrive, je m'attaque à ses foutues caisses.

 

Je saisis ce Nid de Vipères un peu volumineux mais à la couverture trèsCouverture Nid page 1 réussie. Je l'ouvre pour y jeter un œil tout en grignotant un sandwich, lis les premières pages, fais la connaissance du Commissaire divisionnaire Aloys Seigner, termine le premier chapitre, puis le second. La nuit tombe…

 

Ma première impression :  c'est pas bon ! Non, ce terme est mal choisi. c'est tout simplement excellent !

 

Maintenant que je l'ai terminé, ou plutôt dévoré, je peux vous dire que l'intrigue de ce polar qui flirte avec le roman d'espionnage est particulièrement bien ficelée, le rythme soutenu, les dialogues bien construits. Les voyages à travers le monde nous emmènent sur les traces d'une héroïne particulièrement attachante, les personnages plus vrais que nature ont du corps, ils sont froids et cruels par moments, dérangeants à d'autres, le scénario est plein de rebondissements et la fin tout à fait étonnante. Après avoir tourné la dernière page, j'ai regretté que le livre soit déjà fini. En deux mots, une perle !

 

Avec Nid de Vipères, j'ai eu l'impression de renouer avec la grande tradition du polar à la française, avec une touche de Brunet et un style bien particulier en plus. Du grand art.

 

Pour un premier roman publié, c'est un coup de maitre et il y a fort à parier que ce ne sera pas le dernier et qu'on entendra bien vite parler d'Aloys Seigner.

 

Je conclurais en disant que les caisses trônent toujours dans mon salon…

 


Walter Macchi

WWW.waltermacchi.com

 

 

Publié dans Fiche de lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C


Un tas de monde font l'inverse... dont l'une de mes amies qui a lu tous mes romans parus et à paraître et qui a commencé par Dégâts... Elle se reconnaitra... de son propre aveu, ça n'a pas
d'importance...



Répondre
C


Nid de vipères est dans ma pal. Je termine un travail d'écriture et dans une dizaine de jours, je reprendrai mes lectures ! Dommage, j'ai lu DEGATS COLLATERAUx avant NiD DE VIPERES ...mais ce
n'est pas la première fois que je fais les choses à l'envers :D



Répondre
E


Eh bien Walter, moi aussi je suis dans les cartons, au point que oui, j'ai reçu le livre, mais ne le trouve plus, ha ha ha! Mais je ne lis rien, pas même le livre reçu pour Noël et qui est sur ma
table de nuit!


En tout cas, voilà que nous confirme ce que tous nous disent.. on le dévore, ce bouquin!



Répondre
P


Et hop! Un fan de plus!


Bonne journée.



Répondre