Un poème extrait de Vertiges, le nouveau recueil de Laurent Dumortier

Publié le par christine brunet /aloys

9782874597237_1_75.jpg

 

L’air du verso

 

C’est lorsque le
temps hémophile

Réduit l’esprit à une
poignée de néant

Que les souvenirs deviennent une oasis

Dans le désert des
sentiments

 

Sous les
constellations,

Le souffle vacille

Par le feu des
bacilles du passé

Et l’évocation des
cieux partagés

 

Mais la meilleure
alliée du doute

Sait que les
autoroutes

Sont faites pour se
joindre

Et s’étreindre…

 Laurent Dumortier

gsl.skynetblogs.be/

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P

Superbe !


Une poésie imagée à méditer, à savourer ...
Répondre
P

Toujours pas adepte de la poésie, moi ... et pourtant, je me soigne!
Répondre
A

Un poète et un penseur (philosophe, si vous préférez). (y)


 
Répondre
C

C'est vrai ça, pas trop noir. 
Répondre
S

Les vies parallèles finissent par se rejoindre, un jour.  Un poète, notre Boss.    
Répondre
M

De bien belles images. Bravo Laurent !
Répondre
E

Mais... il y a même un happy ending! Ouf! Laurent est souvent un peu noir de noir pour moi, mais ici j'avoue qu'il m'a suprise!
Répondre