Un acrostiche d'Olivia Billington... Labyrinthe des mirages...

Publié le par christine brunet /aloys

http://www.bandbsa.be/contes2/billingtonolivia.jpg

 

 

 

 

Labyrinthe des mirages

Chez moi, c'est ici et là
Hasard du choix
Arc-en-ciel d'émotions
Sublime frisson
Stupéfiantes cueillettes
Evanescentes paillettes
Utopie, qu'importe
Rêve qui m'emporte

Devant les rayonnages
Envolée de nouveaux paysages

Page qu'on dévore
A la recherche d'un autre univers
Yeux perdus au loin
Sur la feuille où l'encre a séché
Ailleurs comme un trésor
Gourmandise comme un dessert
Espérer un beau chemin
S'y perdre et s'y retrouver



Olivia BILLINGTON

 

desirdhistoires.canalblog.com

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P


Voilà encore un exercice que je juge bien difficile. Bravo  à Olivia. Je n'ai pas ce talent!



Répondre
L


Merci !


Je débute dans les acrostiches et j'aime beaucoup cela.



Répondre
P


Bravo!


Très original et ludique.


Marcelle



Répondre
G


Bravo à Olivia pour cette "accroche" - stiche ;-)



Répondre
M


Je découvre et j'aime beaucoup.



Répondre
E


Je viens de mettre un commentaire qui a disparu...


 


Je disais combien j'avais aimé cet acrostiche que je trouvais si beau, amusant aussi puisqu'il y a les mots qui jouent à cache-cache ... c'est une forme de poésie assez intéressante.



Répondre
E


C'est ... je vais employer une expression un peu bizarre, mais c'est "très joli" qui me vient à l'esprit. Ca donne une impression de beauté, de pétillement. J'aime bien les acrostiches.


 


Mon grand-père en avait fait publier un pendant la guerre au nez des Allemands, un petit poème innocent qui célébrait le printemps mais ricanait, en premières lettres: Victoire
anglaise...



Répondre
C


Une autre façon de jouer avec les mots... Yannick nous explique sa vision de la poésie sur 'passion créatrice', l'importance de la voix... Olivia nous démontre,
d'une façon plus de légère mais tout aussi tentatrice, que la forme et le jeu ont leur mot à dire... Question de sensibilité...



Répondre