Texte n°6 du concours "Les petits papiers de Chloé"

Publié le par christine brunet /aloys

 

P1020552.JPG

 

Réfectoire

 

 

 

Le réfectoire se voulait un lieu à la fois récréatif et solennel. Récréatif car chacun se retrouvait avec les autres aux mêmes heures, quatre fois par jour, dans cette immense pièce aux tables placées à angle droit, cernées d’autant de chaises que de commensaux; c’était un repas d’élèves et pas de moines et l’on pouvait parler en ce lieu, mais pas tout de suite. Les places, les voisins et les chefs de table étaient les mêmes pendant une semaine; le lundi, l’ordre était changé. Les Grands étaient à la table du Recteur, les Moyens étaient entre eux, de même que les Petits. Ainsi, le réfectoire était-il le seul endroit, avec la messe conventuelle et les offices du dimanche, où tous les élèves étaient régulièrement rassemblés. Les repas principaux étaient précédés de la prière chantée: “Bénissez-nous Seigneur – bénissez ce repas, cette table accueillante, et procurez du pain à ceux qui n’en ont pas, ainsi soit-il”.

Le côté solennel commençait ici. Le repas continuait dans le silence; l’élève lecteur de la semaine prenait place sur le bureau suspendu qui dominait la pièce, et donnait la lecture. Le ton était calqué sur celui du réfectoire des moines: il restait monocorde tout au long de la phrase, et chutait sur le dernier mot qui précédait un point. Cette chute était différente si la phrase se terminait par un signe de ponctuation autre que le point. Ce rite rendait d’abord étrange le texte, roman ou journal, lu par le soliste; mais l’oreille s’y faisant jour après jour, il redevenait ce qu’il était, et voulait être sans doute: un texte récité d’une voix dont tout sentiment était exclu.

Publié dans concours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

Je n'aime pas écrire des nouvelles et encore moins participer à des concours... Mais je suis ravie que vous ayez aimé et surtout de vous avoir surpris !
Répondre
A

Félicitations Christine ! 
Répondre
J

Alors là Christine, tu nous as scotché !
Répondre
M

Bravo Christine !
Répondre
C

Texte 5 : 5 voix


Texte 2 : 1 voix


Texte 1 : 1 voix


Texte 4 : 1 voix


Le texte n° 5 a gagné.


Qui sont les auteurs qui ont participé ?


Texte 1 : Laurent Femenias (Galinda, la forêt des ombres)


Texte 2 et 4 : Micheline Boland (Le magasin de contes, des bleus au coeur,...)


Texte 3 : Christel Marchal (En quête de sens)


Texte 6 : Victor Lebuis (Des souvenirs obscurs de l'école abbatiale)


Et le texte 5, me direz-vous ? Ben, il est de moi... 


 


Merci à tous les participants et à tous ceux qui sont venus lire et qui ont voté !!
Répondre
P

Les petites chaussures beiges m'ont séduit. Après relecture du texte 3 et hésitation, je vote pour le 4.


Bonne journée à tous. 
Répondre
L

Moi aussi, je vote pour le texte 5.
Répondre
P

Mon vote ira au texte n° 1
Répondre
C

Mon vote ira auprof de français du texte numéro 5!


Belle soirée à tous et à bientôt!


 
Répondre
A

Nul besoin de merci, je t'en prie Christine... 
Répondre
C

Micheline, merci d'être passée par là !
Répondre
C

Texte 2 : 1 voix


Texte 5 : 3 voix


Merci Bob, Carine-Laure, Adam, Jean-Michel !!!
Répondre
B

vote N°5
Répondre
C

Résultat des votes... qui ne se bousculent pas... demain matin avec le nom des auteurs des textes.
Répondre
C

texte 2 : 1 voix


texte 5 : 2 voix
Répondre
J

Texte clair, sincère et... intéressant, mais l'intérêt littéraire ne se place que sur le registre de l'émotion et je pense que le texte n°5 (l'ogre) se détache des oeuvres de ce concours. Je vote
donc pour le n°5.


Merci pour ce concours !
Répondre
C

texte 2 : 1


texte 5 : 1
Répondre
A

Texte n° 5 pour moi
Bravo à tout le monde pour ses émotions... 
Répondre
C

Texte n°2 : 1
Répondre
C

Je vote pour le texte numéro  2 
Répondre
M

Quelle atmosphère très bien rendue !
Répondre
C

Je n'ose demander quel genre de textes étaient lus! 
Répondre
C

Pas toujours drôle la vie d'élève...


Ce texte étant le dernier proposé aux votes, il vous faut désormais voter. 1 vote par personne, et les auteurs n'ont pas le droit de voter pour leur propre texte !!!!


Dommage que je ne puisse donner ma voix !


 
Répondre
C

C'était pas drôle en ces temps-là. Je n'ose demander quel genre de lecture, quel auteur...
Répondre