Plume, un texte de Louis Delville

Publié le par christine brunet /aloys

 

delvilletete

 

PLUME


 


 

Et une, et deux, et trois… Caroline a compté les plumes qui tombaient ! Il faut dire qu'après cette bataille d'oreillers avec son frère, elle était la grande gagnante. Antoine avait eu beau la frapper, son oreiller avait tenu le coup !

 

Caroline s'était bien défendue, avait attaqué avec rage et très vite le tissu avait cédé et les plumes avaient volé.

 

L'enjeu était de taille : qui allait décider de l'émission que l'on regarderait ce soir-là ? Leurs parents les avaient laissés seuls pour la première fois : "Caroline et Antoine, vous êtes grands maintenant et nous vous faisons confiance ! Caroline, tu es l'aînée, à toi d'être raisonnable".

 

Comme tous les 15 juin, Michèle et André sortaient à deux pour fêter leur anniversaire de mariage…

 

Sitôt la porte fermée, Caroline avait décrété "on va regarder la Maison des Amours" ! Antoine avait dit : Ah non, pas ça ! D'ailleurs quand nos parents sont là, on ne peut pas ! Si on regardait le foot ?"

 

Les filles, c'est tenace.

 

Caroline avait empoigné la télécommande et ne l'avait plus lâchée. C'est Antoine qui avait eu l'idée de la bataille d'oreillers pour désigner celui qui pourrait décider du programme. Caroline avait accepté sachant que son oreiller était un peu usé à un coin !

 

Les filles, ça a tous les trucs.

 

Et quand les parents sont rentrés, elle a prétendu que c'était son frère qui avait eu l'idée et qui avait déchiré exprès son joli oreiller.

 

Les filles, c'est méchant…

 

Louis Delville

louis-quenpensez-vous.blogspot.com

Publié dans Textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Louis 18/04/2012 16:12


Entièrement inventé ! Je n'ai pas de soeur !


Sauf les 4 phrases sur les filles que je revendique haut et fort.

Micheline 15/04/2012 15:01


Voilà qui évoque de bons souvenirs chez ceux et celles qui ont participé à des batailles d'oreillers...

Jean-Michel BERNOS 15/04/2012 14:03


Très joli texte, Louis, merci !

Philippe D 15/04/2012 06:43


Moi qui ai une soeur de 4 ans mon ainée, je suis tout à fait d'accord avec toi, Louis!


Bon dimanche à tous.