Le ponton, une nouvelle de Louis Delville

Publié le par christine brunet /aloys

 

 

delvilletete

 

LE PONTON

 


 

Au bout du ponton, la liberté, au bout du ponton, la fin des souffrances, au bout du ponton, les retrouvailles…

 

Depuis plusieurs années, je suis seul au monde. Mes parents décédés, j'ai décidé de déménager au bord du lac.

 

J'en ai fait des parties de pêche avec des "amis". En général, ils venaient chez moi uniquement pour cela. Je ne les intéressais que par ce ponton situé au bout du jardin. Certains venaient en voiture, d'autres accostaient sans prévenir et quel que soit le temps, je devais faire bonne figure, abandonner tout pour la pêche.

 

Un jour, une belle tempête a détruit le ponton et comble de malheur, la municipalité a décidé de le reconstruire aux frais de la communauté… Il faut dire que le seul médecin des environs se rendait volontiers chez ses clients en utilisant un petit bateau et que c'était devenu un lieu d'accès facile pour lui.

 

Fichu médecin ! Il ne l'a jamais beaucoup utilisé ce ponton ! Par contre, les autres, les pique assiette, les pêcheurs du dimanche, sans parler des gosses qui durant tout l'été s'en donnaient à cœur joie, le lieu était plus fréquenté que l'église paroissiale !

 

Tout cela a duré des mois et des mois jusqu'au jour où j'ai rencontré Aude, une gentille fille de la ville. Très vite, elle s'est installée à la maison et les visites d'amis se sont espacées et leur nombre a fondu comme neige au soleil. La paix, j'avais la paix, une gentille compagne que j'aimais et la vie nous souriait ! Quelques mois après, Aude m'a annoncé qu'elle attendait un enfant. Le bonheur continuait à inonder la maison.

 

Aujourd'hui, Aude est tombée dans le lac. Elle m'attendait sur le ponton et a glissé sur les planches humides… J'ai retrouvé son corps près de ce ponton maudit…

 

Alors, j'ai sauté dans l'eau glaciale, je me suis agrippé à son corps déjà froid et j'ai attendu…

 

 

Louis Delville

louis-quenpensez-vous.blogspot.com

Publié dans Textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

Merci pour vos commentaires !
Répondre
P

Une nouvelle prenante , bravo Louis !
Répondre
C

Bref mais intense! Ab-so-lu-ment excellent.
Répondre
P

Bon, Louis, c'était vraiment malin de la laisser attendre, seule, sur ce ponton!


Je ne te reconnais pas là!


Ah oui! c'est vraiment malin!
Répondre
E

J'adore aussi ce texte! Court et si bien rempli ... Bravo!
Répondre
C

J'aime beaucoup les petits textes de Louis. Ce n'est pas évident, raconter une histoire en si peu de lignes. Mais on mord à l'hameçon. Si j'ose dire ...
Répondre
M

Un texte qui, j'en suis témoin, a été écrit facilement et qui se lit aisément. 
Répondre
L

Un texte écrit lors d'un atelier d'écriture à Charleroi.


On nous avait proposé d'écrire en regardant la photo d'un ponton en bois...
Répondre
N

Foutu ponton !
Répondre