Laurence De Troyer nous propse un extrait de son roman, Couleurs d'ailleurs

Publié le par christine brunet /aloys

 

couleurailleurs.jpg

 

 

 

Il fait -15°C dehors, il en faisait 9 il y a deux jours. Je comprends mieux à présent lorsque les Québécois me parlent de climat variable. C’est d’ailleurs ce qui confère à cette région la spécialité du sirop d’érable.

Ce matin, je serai chargée de la mission de la  tire sur la neige. Cette nouveauté se déroule en plusieurs étapes. Il faut tout d’abord égaliser le niveau des auges à neige en grattant l’ancienne neige durcie et en y ajoutant de la neige fraiche, puis la lisser avec un patin de bois. Pleine de bonnes intentions, je lustrerai la neige afin que pas un flocon ne vienne dénaturer mon œuvre. Clément en rira à cœur joie !

Vient ensuite la préparation de la tire proprement dite. Je fais donc chauffer le sirop d’érable jusqu’à 236°F, pas plus, pas moins. Cette température le transforme en tire. Il faut ensuite transvaser le précieux liquide dans une gigantesque cuillère métallique munie de trois becs verseurs.

Me voilà donc par -10°C en train de faire couler la tire sur la neige pour rassasier des dizaines de Québécois qui attendent autour de moi, leur bâton de bois à la main.

 

Dès que la tire refroidit légèrement et durcit, ils l’enroulent comme un bonbon autour du bâtonnet. Je me devais de tenter l’expérience, c’est tout simplement délicieux. Les cristaux de glace fondent sur la langue en même temps que ce bonbon artisanal encore chaud.

 

Laurence De Troyer

http://www.bandbsa.be/contes3/detroyertete.jpg

Publié dans Textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E

Je me souviens d'une amie québecoise qui y a laissé son dentier
Répondre
J

Dame Nature en partage avec l'homme, c'est beau ...
Répondre
J

Dame Nature en partage avec l'homme, c'est beau ...
Répondre
C

Un dépaysement, c'est certain 
Répondre