La clé, un poème de Patrick Beaucamps

Publié le par christine brunet /aloys

 

 

Ce poème avec un second que vous décoiuvrirez sur ce blog dans

quelques semaines a fait l’objet d’une publication dans 

 «Le Journal des Poètes» de la Maison Internationale de la Poésie !

 

 

03) Tant d'eau sous le pont OK

 

La clé

 

La clé de la maison.

La clé que j’ai reçue pour mes onze ans.

La clé qu’il ne fallait pas perdre.

La clé qui devait pendre au crochet.

La clé que j’ai bien cru avoir perdue.

La clé que les locataires m’empruntaient.

La clé qui m’accompagnait jusque l’internat.

La clé de leur maison.

La clé qui ne demandait qu’à s’échapper.

La clé salvatrice de mes nuits d’ivresse.

La clé dont je ne voulais plus entendre parler.

La clé qui n’entre plus dans la serrure.

La clé que je n’ai jamais perdue.

La clé qui ne pend plus.

 

La clé sans maison.

 

 

Patrick Beaucamps

Journal-des-Poetes.jpg

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P

J'aime beaucoup !!!
Répondre
E

Beaucoup aimé ce beau poème, d'autant que la crainte de perdre ma clé est ma seule obsession...
Répondre
M

Très évocateur !
Répondre
C

Un texte qui ouvre des portes!
Répondre