La chronique poétique de Salvatore Gucciardo

Publié le par christine brunet /aloys

L-empire-sideral-Acrylique--100-x-80.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Magnétisme


L’innommable

S’illumine

De l’énergie des cônes

La symphonie des sphères

Irradie l’impensable

Dans le feu du dialogue

Les astres fusionnent

Avec notre moi

 

On se substitue

À la dynamique stellaire

Pour s’abreuver

De l’eau cosmique

 

Les champs magnétiques

Peuplent

Le flux humain

La houle des vagues

S’évanouit

Dans la vulve galactique

Un grain de lumière surgit

De la nuit des temps

 

J’entends le cœur de l’espace

Qui résonne

Dans la demeure de l’être

Son souffle

Donne naissance

À la germination des vents

À la poussière de l’âge

À l’amas des globules

 

Le royaume de la nébuleuse

Est en nous

Le flot elliptique

Enivre notre âme

L’origine du monde

Habite le temple de l’homme

 

Salvatore Gucciardo

www.salvatoregucciardo.be

****************************************************************************************************************

Article expo S.Gucciardo à la MPA 1

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

J'aime l'univers de cet artiste complet. En plus, je suis fan de SF, et ses toiles m'amènent vers des lieux inconnus emprunts de rêve...
Répondre
P

J'aime beaucoup !


Une vision sensuelle et poétique, un artiste complet !
Répondre
E

J'ai déjà remarqué les toiles de Salvatore, qu'en général j'aime beaucoup. J'aime toujours, à vrai dire, mais parfois c'est le thème qui me séduit moins et auquel je ne réagis pas, quand,
notamment, c'est trop "cosmos". Je ne sais pas pourquoi j'ai une réticence - résistance au cosmos


 


Mais Salvatore a plus d'un talent à nous offrir!
Répondre
M

Salvatore a beaucoup de talents. Son exposition à la MPA de Marchienne était superbe et a connu un beau succès.  
Répondre
C

Un peintre aussi talentueux que généreux. J'ai visité sa dernière expo, une rpoduction de ces deux dernières années. L'homme, une étincelle de l'univers. 
Répondre