Femme de rêve... un texte de Karl Chaboum

Publié le par christine brunet /aloys

 

chaboum

 

Femme de rêve : Non merci !

 

Pourquoi toujours chanter :

« Oh! la femme de mes rêves » ?

 

Regardez par exemple ce couple de trisomiques qui se grimacent face à face. Non, ils s’échangent de doux regards, se trouvent beaux.

Cet autre, joueur de soccer, qui tient une naine par la main. Il a tout à coup envie de l’embrasser. Il la monte dans ses bras et y va à la hauteur de ses envies tandis qu’elle trépigne de ses petites jambes.

Et ce veuf âgé qui lorgne la bonne jeunette affairée à son ménage. Lui de se languir sans appât alors que la vieille d’en face soupire après lui depuis que sa femme est morte.

Cette femme, beauté rare, grande vedette, à l’humeur  exécrable, vaniteuse à l’excès, eut un jour un accident d’auto qui la défigura en un instant. Quelques mois plus tard, à se regarder dans le miroir, beauté fatale disparue, mais entendant ses amis la complimenter : « Oh ce que tu es douce ma chérie, tu nous charmes rien qu’à nous écouter. »

 

Cessons de vivre dans des rêves, la loterie du désespoir. La rêvalité est en face de nous, dans nos mains. Si malgré tout, le rêve nous hante, allons dans un parc, étendons-nous sur un banc en dévisageant le ciel : elle apparaîtra et nous caressera… pour finalement, nous bercer dans la balançoire du réel et de l’irréel.

 

À l’attention d’une mentor(2) très déçu(2) d’avoir raté l’occasion de saisir l’étalon ci-dessus pour l’incorporer à son écurie.

 

 

Karl Chaboum

www.motzart.ca


Publié dans Textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C


Hors des sentiers battus, c'est le moins que l'on puisse dire! Merci pour ce bon moment de lecture et de réflexion.



Répondre
R


Je le caresse de mes yeux, le savour  mots à mots,une belle réalité!


Belle journée ensoleillée de toute réalité pour toi  .


 



Répondre
A


Pourquoi, mais pourquoi chercher des "Femmes de rêves" ??? Celles de la réalité valent tellement mieux. Et puis, elles vous SURPRENNENT, puique vous ne les avez pas rêvées...



Répondre
C


ça interpelle ! Il est décoiffant ce Karl Chaboum !



Répondre
A


C'est très bien écrit, mais il faut être fort pour vivre sans un peu de rêve. Et puis, le rêve peut être une simple excursion de l'esprit sans pour autant perdre contact avec la réalité.



Répondre
E


Alors là, en effet, ce hors-d'oeuvre du talent de Mr Chaboum nous fait attendre le repas!!! Bien observé, bien asséné!



Répondre
M


Un beau texte plein de justesse qui donne beaucoup à réfléchir.



Répondre
C


Du Carl Trottier (Karl Chaboum) tout craché... Son roman, le sol à l'envers, promet quelques surprises de taille !



Répondre