" Et si 2012 voyait la fin de l'humanité"... Texte 1

Publié le par christine brunet /aloys

Le jour où ça craquera
Je veux être dans tes bras 
*

 

 

« Quand, à force de n'y pas croire,
Notre monde explosera,
Quand se fera la nuit noire
Je veux être dans tes bras.
Au diable ces lois trop grandes
Qui de nous, disposeront,
Moi, simplement, je demande
Que ça ne soit pas trop long. »

 

Leur sommeil avait été agité, peuplé de rêves étranges que l’aube sale peinait à dissiper. Saisis d’une irrépressible angoisse métaphysique devant la vertigineuse solitude d’un monde vidé de son humanité, ils osaient à peine se regarder.

« Tout bien pesé, je crois que j’aurais préféré y passer tout de suite… » murmura-t-elle en se massant douloureusement l’estomac.

Il opina sans un mot, un bras passé autour des épaules de sa compagne dont le délabrement physique aurait nécessité les soins les plus urgents. Il se demanda combien de temps elle aurait pu espérer survivre. Et lui-même qui, rongé tout comme elle par l’incessant bombardement des particules de haute énergie, s’efforçait sans succès de faire semblant d’être à peu près en forme.

Survivre… Il faillit éclater de rire devant l’absurdité d’une telle idée. Ne vivaient-ils pas les derniers jours du monde ? Et, suivant en ceci leur propre choix, leur tout dernier jour ? Il vérifia la présence, dans sa poche, du précieux tube de pilules. Tout ça n’avait plus aucun sens…

 

Il se remémora des pans entiers de leur insouciante jeunesse. Le temps du bonheur, les jours heureux. Et la fin des jours heureux.

Après la chute du rideau de fer, on avait pourtant bien cru y avoir échappé. Et la dissémination sournoise des armes de destruction massive n’avait pas fait ressurgir l’inquiétude que l’on aurait dû légitimement éprouver. Jusqu’à ce que, de façon inattendue, le spectre de la guerre atomique refît son apparition.

Israël, las des tergiversations du gouvernement des Etats-Unis,  avait pris l’initiative d’une première frappe sur l’Iran. De façon indépendante mais bizarrement concomitante, l’Inde avait attaqué le Pakistan, dévastant Islamabad et pulvérisant les silos de missiles nucléaires.

Les pays arabes avaient réagi en décrétant un embargo total sur le pétrole destiné aux pays occidentaux, provoquant une attaque de grande envergure de l’armée américaine au Moyen-Orient. Russes et chinois avaient lancé un ultimatum resté sans effet.  La situation internationale s’était très vite dégradée.

Puis tout s’était déchaîné…

 

Une ultime folie destructrice s’était emparée des hommes. L’humanité ne venait-elle pas, au fond, d’accomplir son inéluctable destin ? Levant les yeux vers le ciel qui s’assombrissait, il la serra plus fort contre lui. Elle pleurait doucement, à petits hoquets réguliers.

Il essuya de l’index les larmes qui coulaient sur ses joues creuses. Son pauvre visage déformé par la souffrance. Il se pencha pour chantonner contre son oreille un refrain des années soixante. Un succès populaire qu’elle avait bien aimé.

Elle renifla, puis le regarda en souriant faiblement.

« Ce sera bientôt terminé… » chuchota-t-il tendrement. « Réjouissons-nous de tout ce que nous avons eu la chance de connaître. Toutes ces années de bonheur qu’aucun Docteur Folamour ne pourra jamais nous voler ! »

Il vida la moitié du tube dans la paume de sa main et lui tendit le reste. D’un geste machinal, elle en fit autant. Puis, comme s’il s’agissait de quelque chose de tout à fait banal, ils avalèrent le tout presque en même temps.

Sans qu’ils s’en rendissent compte, la résignation avait peu à peu succédé au désespoir. Ils allaient en finir ensemble.

 

« Aujourd'hui, tu dois me croire,
C'est pour toi que je vivais,
En attendant la nuit noire
Ne me quitte plus jamais.
Je ne veux plus penser même
Qu'il y avait un ciel bleu,
Je souhaite à tous ceux qui s'aiment
De mourir comme nous deux. »

 

 

* Chanson d’Anne Sylvestre

Publié dans concours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean-Michel Bernos 11/04/2012 08:43


C'est probablement vrai dans bien des cas... Cependant étant petit nouveau, je n'ai de mon côté rien changé à ma façon d'écrire... suspens ! 

Adam Gray 11/04/2012 00:43


Je pense... mais beaucoup parmi nous ont pris pour habitude de modifier leur style pour ces concours... Méfions-nous ! 

Jean-Michel Bernos 03/04/2012 14:23


Mais Adam a dit que c'était Christian... moi je pense que c'est Paul, Jean-François ou Adeline.


En tout cas bien vu les premiers mots... si si, ça c'est optimiste !

Micheline 02/04/2012 11:48


Comme la plupart d'entre vous j'ai pensé à Adam en lisant ce beau texte.

maurice stencel 02/04/2012 09:09


ça saute aux yeux, bien sûr. Mais si je le dévoile aujourd'hui, et l'auteur et Christine seront seront mécontents. Plus de suspens, plus de jeu. Dès lors, je resterai muet jusqu'à la fin.
N'insistez pas.

Edmée De Xhavée 01/04/2012 19:17


Adam, tu sembles le suspect numéro un...

Emma Casanove 01/04/2012 19:10


J'attends avec impatience les textes suivants. J'aime pouvoir comparer, soupeser, et relire aussi avant de me prononcer.

Louis 01/04/2012 19:08


Il y aura peut-être des optimistes qui verront les deux premiers mots :"Et si..."

Adam Gray 01/04/2012 18:16


Monsieur Bernos, c'est le sujet imposé : d'imaginer la fin de l'humanité. Tous les textes anonymes seront sûrement pessimistes, voire apocalyptique.
Cordialement.

Jean-Michel Bernos 01/04/2012 16:44


C'est beau, oui !... mais pessimiste !


Encore un qui croit à la fin du monde.

Philippe D 01/04/2012 14:38


Je ne cherche pas l'auteur. Je m'imprègne des mots mêlant prose et poésie.


Finir sa vie ensemble. N'est-ce pas ce que rêvent quantités de vieux couples?


Bien trouvé!

Pâques 01/04/2012 11:57


C'est très beau , je pense aussi à Adam, romantique, passionné, très bien écrit !

Adam Gray 01/04/2012 10:16


Je crois que le but du jeu est, aussi, de brouiller les pistes et de, surtout, ne rien dire... Mais il faut bien dire si on aime un texte. Et c'est le cas.
Pourquoi ? Quelle importance... Il me touche, ça me suffit. Et si ce que je viens de lire, les commentaires, en particulier celui de Bob, m'a profondément surpris, dans le plus beau des sens
(merci infiniment...), j'imagine que ce texte a été écrit par M. Christian Eychloma. A suivre... Très bon dimanche à toutes et tous.

Bob 01/04/2012 09:09


Oui, ce serait bien le genre de notre ocean de larmes poétiques qu' est Adam... il me fait rire et en même temps, il me touche.. ce vrai écrivain à qqch d'un enfant ! Et moi, je me sens comme un
gros chien penaud au museau tout crotté quand je le lis.


En tous les cas c'est pax du Brunet. Pas la même ambiance.

Edmée De Xhavée 01/04/2012 09:05


En tout cas c'est un très beau texte....

silvana 01/04/2012 08:55


je pense aussi à Adam...

Edmée De Xhavée 01/04/2012 08:35


Adam Gray???? C'est toi, Adam?

carine-Laure Desguin 01/04/2012 06:51


La fin du monde des éclats partout et deux amoureux ...