Concours poésie "Les petits papiers de Chloé". Thème la vieillesse.

Publié le par christine brunet /aloys

 

Texte  n° 16 

 

 

 

La vieillesse.

 

Je pleure ma maîtresse, mon amie, mon épouse qui vient de me quitter.

Je l’aimais tant. Je l’aime.

Je l’aimerai... elle qui avait mes pensées nuit et jour.

Laissez-moi pleurer toute ma vie. Je l’ai perdue.

Je l’aimerai encore et encore jusque la mort nous sépare a dit le curé. Elle est arrivée.

Terrible partie de cache-cache.

 

Elle, je l’ai attendue quand elle ne venait pas.

Quand elle est venue, je n’étais plus là.

Elle s’est dit : « Où est-il ?

Je parierais qu’il bavarde encore

A gauche et à droite, partout par là !

Mon Dieu toujours, quel coquin d’homme ! »

Et voilà qu’à cette heure, j’ai bien de l’ennui.

Je me demande si elle ne va pas m’en vouloir.

L’un comme l’autre on se fait attendre :

Voilà comme on joue à cache-cache.

J’attends, elle ne reviendra pas,

Et si elle revient, peut-être que je ne serai plus là.

 

Me voici seul ! J’ai perdu !

Elle a tendu la main à ma mie… qui l’a saisie !

 

 

 

 

 

 

Publié dans concours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P

J'aime aussi !
Répondre
P

Un drame de l'existence...
Répondre
E

J'ai beaucoup aimé ce texte original, qui mélange naturellement la tristesse avec une notion ludique plutôt amusante...
Répondre
C

La vieillesse vue sous un angle différent. 
Répondre
B

A  vrai dire, je n'ai ni très bien compris ni très bien ressenti... mais quelle diversité dans ces textes. Perso, mon choix est bien ancré à ce jour, sauf si un nouvea 36 texte vient
chambouler mon classement !
Répondre
J

Pour plagier Bob, ... je ne jouerai pas ce texte au vogelpick ...
Répondre