Christine Brunet a lu "La part d'ombre" d'Alain Magerotte

Publié le par christine brunet /aloys

ma photo

 

J'ai lu le dernier recueil d'Alain Magerotte, "La part d'ombre", ED. CHloé des lys...

 

 

 

Je suis une fan de ses nouvelles toujours surprenantes. 

 

En apprenant l'arrivée de "La part d'ombre", je n'ai pu résister. Ben oui, que voulez-vous, à chacun ses petites faiblesses...

 

Cet opus est différent des deux que j'ai dévorés ("Crimes et boniments" et "Tous les crimes sont dans la nature" parus chez le même éditeur).

 

J'ai dit différent... Non, pas par le style ou la richesse du vocabulaire...

Certaines descriptions sont succulentes, parfaites à force de réalisme et de dérision : tenez, comme " cette sorte de femme aux mamelles rebondies, pesantes, débordant de graisse, environnée d'abondants replis épais exhalant un relent de suif, femelle adipeuse, suante, gluante" ou ce " type pâlot affligé d'une incurable couardise, qui a passé sa vie à raser les murs, à rechercher les zones d'ombre plutôt qu'une place au soleil... un homme cafard, en somme, "a man blatte".

 

Cette science des mots amène immanquablement le lecteur à sourire d'unhttp://www.bandbsa.be/contes3/partombrerecto.jpg fait ou d'une situation qui demanderait le plus grand sérieux de la réflexion.

 

Voilà que je m'emballe ! Hummm.

 

Différent donc, ce recueil l'est sans conteste. Ses personnages stéréotypés sont esclaves de... leurs fantasmes, de leur conscience, de leurs obsessions dans un drôle d'univers clos, rythmé par le temps qui s'écoule inexorablement mais que chacun cherche à maîtriser à sa façon...

 

Maîtrise d'états extrêmes hors du temps, réflexions poussées jusqu'à l'absurde, mystères et circonvolutions de l'âme, puissance de l'esprit, lutte pour la survie de l'équilibre mental... autant de voies explorées par les héros et leur créateur.

 

Je crois qu'une phrase résume ce drôle d'univers doux-amer où le fantastique rejoint la fiction des élucubrations de l'esprit : " l'attrait pour tout ce qui dépasse le cadre strict de la raison".

 

" La part d'ombre" est un recueil différent, donc, tout aussi mordant que les précédents signé Alain Magerotte... A lire pour sourire, pour rêver et pour s'amuser !

 

 

Christine Brunet

www.christine-brunet.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

Tu as peut-être raison Marcelle...
Répondre
P

La part d'ombre, c'est souvent le plus intéressant chez l'homme :-)
Répondre
M

Merci beaucooup Mesdames... mais laissez-vous tenter, succombez donc à la tentation (hé hé...)
Répondre
E

D'accord avec Carine-Laure...Celles que j'ai lues sur Aloys m'on toujours donné envie de plus!
Répondre
C

Les nouvelles d'Alain Magerotte sont un régal, vraiment. Pas encore laissé tentée mais ça viendra...
Répondre