Christine Brunet a lu "La Novolitzva" de Gauthier Hiernaux

Publié le par christine brunet /aloys

Photo Christine Brunet

 

 

 

Après "le rêve de Maximilien", "le livre de Saon" et "le Triangle sous le sable" (avec un léger détour par "La tribu silencieuse"), un nouvel opus... Et comme tout nouvel épisode, je l'aborde de façon circonspecte, surtout si les précédents m'ont emportée quelque part.
La couverture interpelle lorsqu'on s'est déjà plongé dans l'univers de l'Empire.

 
Gauthier Hiernaux est-il parvenu, une fois de plus, à m'embarquer dans son récit ?

 
Un récit à la première personne... Un compte à rebours de la mémoire qui interpelle lehttp://www.bandbsa.be/contes2/lanovolitzarecto.jpg lecteur d'autant que le nom du héros n'est pas un inconnu : Van Espen... Le Najar impliqué dans la quête de Gizeh... cette fois, il s'agit du fils, un destin peu commun, comme celui du père.

 
Alors, me demanderez-vous, ça t'a plu ou pas ? Faut dire que ça démarre fort! Très fort, même, dans le sang, la fuite, la peur. Tout ce que j'aime. Et ensuite, me direz-vous ?
 

Ben... Si je vous parle complots, coups tordus, meurtres, vengeance, argent... Allez, je ne vous fais pas languir davantage : quel plaisir de retrouver l'univers du Triange sous le sable! Le souffle de l'aventure est là, prenant, attachant même, avec ses héros forts tranchés qu'on aime ou qu'on déteste d'emblée.

 
Selon moi, cet opus est, sans doute, le plus palpitant; à quand le prochain ? J'ai hâte de connaître de secret de Séliandre ! 

 

 

Christine Brunet

www.christine-brunet.com

Publié dans Fiche de lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

carine-LAure Desguin 19/02/2012 17:29


Un peu honte de voir la vitesse à laquelle Christine Brunet débite ses commentaires de lecture ...Et moi qui lambine de pareille façon ...Et que dire de constater le rythme de Gauthier
Hiernaux...trolopien, comme je le disais ...