Présentation du conte : « Les nuages de Fudji », la petite chatte par son auteur Marie-Alice Claeys

Publié le par christine brunet /aloys

 

 

Chacun se souvient des merveilleux contes d’enfance qui ont enchanté des générations entières. Encore aujourd’hui, lire ou écouter un conte est un moment privilégié d’évasion, d’imagination et aussi de réflexion. 

J’ai choisi d’écrire un conte initiatique pour parler d’un sujet souvent et injustement écarté, celui de la maladie. Ne dit-on pas « le mal a dit ». La maladie peut être un langage comme si quelqu’un venait frapper à votre porte pour vous annoncer un message. Et c’est ce qui arrive à la petite chatte Fudji dans ce conte.

Fudji découvre un beau jour des petites taches blanches sur sa peau « des petits nuages » comme elle dit. L’apparition régulière de ses taches devient pour elle une source d’inquiétude et de questionnement. Intriguée, elle veut comprendre le pourquoi et le comment de cette maladie. Elle part alors à la quête de l’origine et du sens à donner à cette maladie. Ses deux compagnons de route, la tortue et la lune, l’aident et la guident sur une piste de réflexion pour remonter son passé et son histoire familiale. Tout au long de son cheminement, parsemé de découvertes et d’épreuves, Fudji garde en elle toujours cet espoir de guérison.

La maladie n’est pas quelque chose d’isolé mais c’est un événement qui survient pour nous éclairer sur quelque chose de caché ou de non-dit dans notre histoire personnelle. Tout un chacun peut être concerné. Dans ce conte initiatique, je me suis inspirée d’une part de la biologie totale et du décodage biologique (moyen très fiable pour rechercher l’origine de la maladie) et d’autre part de mon histoire personnelle.  

Quand vous comprenez ce qui se passe dans votre corps et vous lui donnez un sens à ce qui vous arrive, vous transformez votre vie.

Argumentations du conte

  1. Le conte initiatique aide à faire face à sa maladie, à s’interroger sur le sens de celle-ci pour mieux l’accepter et la comprendre. 
  2. Le conte informe dans la préface des moyens utilisés (par la narratrice) pour remonter à l’origine de la maladie (arbre généalogique, biologie totale et décodage biologique), techniques tout à fait abordables par « tout un chacun ».
  3. Le conte invite la personne malade (quelle que soit sa maladie) à remettre le sens de son histoire sur la maladie qui lui arrive, à découvrir les liens invisibles et inattendus à l’origine de la maladie.

Quand vous comprenez ce qui se passe, le sens de ce qui vous arrive, vous transformez votre vie.  

 

Cible des lecteurs

  • Pour adultes
  • Pour les jeunes à partir de 10 ans 

 

Biographie 

Après une carrière professionnelle dans les Ressources Humaines, plume à la main, Marie-Alice Claeys (nom d’emprunt) s’adonne à l’écriture.  L’être humain, dans sa complexité mais aussi dans sa richesse, la passionne. Elle est intéressée par le développement personnel et a d’ailleurs écrit un premier récit « Le souffle du coquelicot » qui raconte une thérapie par le souffle.  

Elle partage sa vie entre la Belgique et la France.  Sa plume et sa passion de l’écriture sont ses compagnons de route.

Elle est belge de nationalité.

 

Quelques lecteurs ont témoigné :

Vous venez de m'offrir un grand moment d'intense plaisir !

Une écriture fine, intelligente, raffinée autant que percutante, un conte-poème à savourer sans modération. Et qui offre de surcroît, de belles pistes de réflexion sur le vitiligo mais pas que...

Son universalité, ouvre de larges pistes de compréhension du processus de création propre à toute maladie. Bravo et merci d'avoir osé poser des mots, oser pousser dehors la fatalité, pour encourager le questionnement profond, parfois inconfortable certes, mais qui ouvre des portes depuis trop longtemps verrouillées. J'adore !

Et je suis certaine que cette belle histoire aidera beaucoup de personnes. 

Je lui souhaite une longue vie !

Merci encore de votre confiance actée par l'envoi de votre magnifique bébé. 

Sylvie G, Pyschothérapeute, astrologue

 

« La liberté a un prix, la douceur du confort aussi »

La petite chatte Fudgi nous donne l’exemple de choix de vie qui coûte en

courage, réflexion profondes et expérimentations parfois douloureuses.

Mais à l’arrivée, à l’âge de la maturité les épreuves ont fait de la petite chatte

un être profondément apaisé, tolérant et sage.

 

Fudgi nous montre de manière poétique comment nous portons parfois à fleur

de peau, les taches dans le parcours de nos ancêtres. Son voyage nous rappelle encore, l’importance, en deçà et au-delà de la compréhension intellectuelle du pourquoi de nos épreuves, de l’expérience du cheminement vers l’intérieur de soi et des retombées des blessures familiales de notre histoire non résolues.  

Marie-Françoise Louche, Pyschologue clinicienne

 

Le conte est écrit d’une façon subtile et poétique. En compagnie de Fudji nous sommes plongés dans le monde animal et tout comme la petite chatte, nous pouvons soulever la brume enfuie en nous. Ce récit nous montre le chemin d’une possible guérison de nos blessures d’âme en transcendant nos obstacles.

Marie-Christine C – Coach Médiation

 

 

L’histoire de Fudji, la petite chatte, son chemin de vie et les épreuves qu’elle rencontre amène à se poser pas mal de questions sur l’origine de la maladie.

Dans ce conte initiatique, il s’agit d’une maladie : le vitiligo. Cependant la réflexion peut, selon moi, dépasser ce cas particulier.

Le livre pose des questions auxquelles il n’y a peut-être pas de réponses immédiates mais il a le mérite d’ouvrir vers une recherche personnelle qui prolonge le questionnement.

Y aurait-il une origine de la maladie et est-elle à trouver dans notre histoire personnelle ? A défaut de découvrir cette origine, on pourrait au moins lui donner un sens, nous faire évoluer sur nos chemins de vie et comme le suggère la fin du livre : ne plus subir son passé.

Liliane Animatrice d’atelier d’écriture

 

 

Publié dans Présentation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Le conte serait thérapeutique. Pourquoi pas? Les livres qui concernent le développement personnel sont très tendance, souhaitons beaucoup de succès à celui-ci.
Répondre
P
Ce conte m'intrigue. Je le note pour un futur achat, mais j'ai déjà tellement à lire... Je le découvrirai un jour, je l'espère...
Répondre
E
Oui, la maladie finit toujours par se montrer, méchante ou distraite, et on se doit de l'affronter...
Répondre
H
Cette chronique est très intéressante. La maladie fait ou fera partie un jour de nos vies à tous et fatalement devant l'épreuve, l'injustice du destin nous assaille et un grand questionnement s'installe du genre:pourquoi moi ? si le conte initiatique peut nous aider à mieux comprendre Pourquoi pas ?
Répondre
M
Les avis de lecteurs donnent vraiment envie de découvrir ce livre.
Répondre