Edmée de Xhavée nous présente son nouveau roman "La rivière des filles et des mères"

Publié le par christine brunet /aloys

 

Biographie

 

Edmée De Xhavée est Belge, pour ce que cela veut dire. Belge depuis plusieurs générations, mais des générations qui ont exporté et apporté des gènes d’ici et d’ailleurs. Une famille souvent nomade « pour les affaires » et donc bien du désordre non pas dans la lignée mais dans les habitudes et souvenirs. Née lors de cette époque bénie de l’après-guerre où tout renaissait dans l’espérance, la jeunesse des « golden sixties », les débuts des voyages et des découvertes. Écrire est l’album de photos moins indiscret qu’une vraie biographie, un peu menteur un peu audacieux. Ce livre est son onzième. 

 

 Résumé

 

Zoya remonte la source de sa lignée maternelle, n’ayant souvent que les bribes de souvenirs plus ou moins légendaires auxquels s’accrocher, des suppositions, des secrets qui le restent. Bien des choses ne lui sont pas parvenues, ou ont été déformées par les récits trop enthousiastes ou censurés. 

 

Chacune de ces femmes, pourtant, témoignera de son rôle, et fera sortir de l’ombre, avec sa propre voix, l’homme de sa vie, l’homme tout court, l’homme plus grand que nature, l’homme décevant, l’homme de devoir ou d’aventures, l’homme qui se perd ou qui se trouve. 

 

Extrait

 

   Moi, si adroite avec le fusil ou le couteau, très rapide à la course en mocassins dans les sous-bois ou sur les rives spongieuses de nos rivières, tellement habile à tuer les serpents d’un seul coup de bâton, j’ai, je pense, été capable de tenir secrets ces talents trop peu de mon sexe pour ce qu’on attendait de moi. J’ai excellé en science du ménage, me suis formée en algèbre, histoire de l’Église, toisé, philosophie, broderie, et la botanique et la littérature m’ont conquise et imprégnée… J’ai aussi plongé avec bonheur dans les plaisirs des échanges au sujet de livres lus, de dialogues ou actes intrigants, de réflexions passionnées qui m’apprirent que bien souvent il était bon d’accepter l’idée que l’on pouvait ne pas partager le même avis et admettre qu’on ne détenait la preuve d’avoir raison.

Publié dans Présentation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Bravo Edmée pour cette biographie. C'est un excellent sujet!
Répondre
E
Grazie tantissime, Salvatore
P
A commander à la rentrée. J'ai encore un roman d'Edmée dans ma PAL.
Avec Edmée, on peut y aller les yeux fermés. Enfin, pour lire, il vaut mieux les ouvrir bien grand !
Répondre
E
Philippe toujours si gentil et positif... Merci pour être cet homme sans jalousie ou médiocrité :)
M
La mémoire de nos ancêtres dans notre peau, j'adore ça !
Répondre
E
Merci. C'est vrai que c'est un peu ça...
B
Le dicton " avoir plusieurs cordes à son arc" s'impose immédiatement dans ma tête en découvrant l'extrait. L' 'héroïne est sans nul doute une femme qui déborde d'activités ou comme l'a résumé Carine-Laure dans son commentaire: une femme polyvalente. L'écriture d'Edmée m'a déjà emballée à plusieurs reprises précédemment...Donc, celui-ci m'interpelle aussitôt.
Répondre
E
Elle a même un arc, celle-ci, donc plus proche de ce que tu dis que tu ne le crois. Et le don de tirer à l'arc passera même encore deux générations. Je n'ai pas oublié mes arcs en noisetier :D
M
Super présentation. Alléchant commentaire de Pascale Breulheid. Bravo Edmée !
Répondre
E
Merci Micheline...
P
Je viens de le terminer...A lire , toutes affaires cessantes !!
Répondre
E
Et hop, plus de vaisselle, on s'assied et on lit :D Merci Pascale !
C
Eh bien, quelle femme polyvalente, ça démarre fort.
Répondre
E
:D Oui, je dois dire qu'elle touche à tout ...