Concours pour la Revue, Les petits papiers de Chloé : UN DE TROP texte 6

Publié le par christine brunet /aloys

L’intrus.

- Mais c’est pas possible ! Y en a un de trop ! s’exclame madame Virginie. 

- Qu’est-ce que tu racontes ? lui demande sa collègue, Isabelle. 

- On est bien partis ce matin avec 45 gosses quand même ! 

- Ben, toi, t’en a 23 et moi 22, ça fait bien 45 ! 

- J’ai beau les compter et les recompter, j’en compte 46 ! 

- Attends, je vais vérifier ça. Ne bouge pas, je reviens. 

Madame Virginie se ronge les sangs. Ils ont quitté l’école ce matin avec 45 élèves pour se rendre au parc de Mariemont, cet arboretum situé à Morlanwelz dans le Hainaut. La journée s’est bien passée. Les enfants se sont comportés plus ou moins correctement, les guides étaient sympas, la météo avec eux et puis là, catastrophe ! Il y a un gosse de trop dans le bus ! 

Madame Isabelle revient bien vite auprès de sa collègue. 

- Alors ? demande celle-ci anxieuse. 

- 46 ! Mais comment s’est possible ? On a kidnappé un enfant sur le parking du parc ? Ça veut dire qu’il y a quelque part un ou une instit qui cherche désespérément le gosse qui manque à l’appel ! J’imagine dans quel état se trouve ce pauvre collègue inconnu ! Attends, je vais faire un appel au micro pour retrouver l’intrus. 

Isabelle s’empare du micro du chauffeur qui, écouteur dans les oreilles, ne fait absolument pas attention à ce qu’il se passe dans le bus.

- Les enfants, une minute d’attention, s’il vous plait, dit-elle. Y a-t-il dans le bus un enfant qui ne fait pas partie de l’école des frères de Soignies ? 

Aucune réaction de la part des gamins ! 

- Bon, on va faire autrement. Je vais citer vos noms et prénoms. Dès que vous reconnaissez votre nom, vous levez le doigt ! D’accord ? demande-t-elle en s’emparant de la liste des élèves présents. Je commence. Kevin Albert ? Marjorie Audebert ? Coralie Baleux ? David Delorme ? 

Un à un, madame Isabelle cite le nom de tous les enfants. Quand elle arrive au bout de la liste, tous les gosses ont le doigt levé ! C’est vraiment la cata ! Un enfant n’a forcément pas été cité ! Il devrait avoir le bras baissé ! 

- Je n’y comprends rien, dit Isabelle à sa collègue. On fait quoi ? 

- Je vais passer près de chaque enfant et cocher son nom sur la liste, répond Virginie. Un des enfants interrogés n’aura forcément pas son nom sur la liste…

- Bonne idée ! Vas-y. J’attends avant de téléphoner à la directrice pour lui exposer le problème…

Isabelle parcourt donc toutes les rangées et coche au fur et à mesure les noms cités par les enfants eux-mêmes. Arrivée à la dernière banquette sur laquelle cinq enfants sont assis, il reste quatre noms à barrer sur sa liste. La solution est proche. 

A ce moment, un des cinq gosses se lève et se dirige vers le chauffeur. 

- Papa, on arrive bientôt ? demande-t-il au chauffeur qui enlève ses écouteurs pour répondre à son fils. 

 

Publié dans concours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Christina Previ(otto) 07/03/2021 17:18

Quelle angoisse pour ces deux institutrices et quel dénouement. Une belle chute, j'ai beaucoup aimé.

Brigitte Hanappe 07/03/2021 16:56

j'adore! On ressent lors de la lecture l'anxiété qui monte chez les institutrices: j'avais presque l'impression d'être moi-même dans le bus et la fin amène un large sourire aux lèvres.

Edmée De Xhavée 07/03/2021 12:02

Ah c'est excellent! Bien trouvé....

Micheline Boland 07/03/2021 08:54

Vivant, bien rythmé, amusant.

Séverine Baaziz 07/03/2021 08:12

J'ai bien aimé le rythme entraînant du texte et l'embarras palpable des professeurs ;)

C.-L.Desguin 07/03/2021 07:46

Ah, ces voyages scolaires, que de beaux souvenirs! Un texte rafraîchissant, une belle cure de jouvence.

Philippe D 07/03/2021 07:45

A chaque excursion, j'ai eu l'angoisse de perdre un élève, jamais d'en ramener un de trop !