Jef Deblonde présente "Poésies passe-portes"

Publié le par christine brunet /aloys

Biographie

Jef Deblonde est né le 21 juin 1980 à Uccle (Bruxelles). Son apprentissage scolaire tant en primaire qu’en début secondaire est difficile. À 16 ans, il commence la guitare et découvre les chansons de Jacques Brel. L’attrait pour la langue française et les jeux de mots apparaît dès lors. La flamme de la poésie est lancée. À 18 ans, il écrit son premier poème. Son diplôme secondaire finalement obtenu, il entame des études de communication à l’Université libre de Bruxelles. Sa soif d’écriture s’y développe au fur et à mesure des exercices stylistiques proposés par le professeur Thomas Gergely. C’est à la suite de ses études supérieures que Jef entame ses premiers projets d’écriture poétique. En 2008, il s’associe à son père, peintre et dessinateur, et entame un dialogue artistique dans lequel la poésie viendra répondre aux œuvres picturales. Cette entente familiale aboutira sur la création du livre « Ut pictura poesis ».

En 2009, la poésie de Jef prend une tournure politique et se dévoile en plein air, apposée à la craie sur les blocs de parpaings condamnant l’accès à une cinquantaine de maisons sociales du quartier de la Roue à Anderlecht. En 2014, le projet remporte le prix du jury d’un concours de poésie organisé par la Bibliothèque Royale de Bruxelles. En 2018, trois photos sur bâches représentant les poèmes sont exposées lors de l’exposition REVLT "les artistes belges se manifestent" au Centre Vanderborght à Bruxelles. La même année, ces bâches ainsi que d’autres photos font également l’objet d’une exposition au Centre culturel d’Anderlecht. En 2020, le livret « poésies passe-portes » est publié aux Editions Chloé des Lys. Il est préfacé par Laurence Vielle, poète nationale belge de 2016 à 2018.

En 2018, Jef entame le projet poétique « Arbroésies ». Toujours animé de cette envie de décloisonner les mots et de les partager au grand jour, ce sont désormais sur des troncs de hêtres qu’il inscrit ses mots de craie. La forêt devient son second lieu de résidence et ses écritures s’accrochent à l’éphémère, imitant le temps du cycle végétal. En 2020, les « Arbroésies » se déclinent sous forme d’un livret.

La musique et l’apprentissage de la guitare ont toujours fait partie intégrante de l’univers de Jef. Il compte une vingtaine de chansons à son répertoire.

Site web : jefdeblonde.weebly.com

 

Introduction :

 

À l'origine du projet "La Roue, quartier des mots", Jef Deblonde poursuit l'impulsion déclenchée lors de la journée du 28 Février 2013 et la collaboration avec le Passa Porta, Maison Internationale des Littératures à Bruxelles.

C'est désormais avec ses poésies que l'auteur tapisse de craie les portes des maisons murées de la cité jardins de la Roue à Anderlecht.

Cloisonnées pour cause de squattage et de non conformité, ces demeures prennent dès lors allure de cimaise. Le quartier se transforme en espace de jeu laissant place à tous les possibles. Le but étant de redéfinir l'aspect négatif et répulsif transporté par ces blocs empêchant le passage.

La poésie rend possible le passage de la porte. Passage éphémère ouvert le temps d'un baiser de craie

 

Court extrait :

 

Passe-porte

Regard changeant

Vers le levant

S’élève la morte

Craie à la clef

Tourne lumière

Espace ouvert

S’est déployé

Sitôt entré 

L’illuminé 

S’égare

Tourne regard

Déjà la morte

Passe-porte

Publié dans Présentation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Micheline Boland 13/02/2021 08:37

Jef a obtenu un prix au concours PoéVie. Bravo !