Gaëtan Debiève nous présente son ouvrage à paraître aux Editions Chloé des Lys

Publié le par christine brunet /aloys

 

 

Je me prénomme Gaëtan, j’ai 49 ans et suis fonctionnaire. J’ai déjà été publié une première fois chez Chloé des Lys il y a quelques années, il s’agissait d’un recueil de poèmes intitulé «Cette Poésie-là ». Depuis, l’idée d’écrire un roman me taraudait et j’ai fini par m’y mettre mais il me fallait un sujet qui m’inspire.

 

Le roman à paraître s’intitule « Souvenirs d’un Soldat de la grande Guerre » et il raconte l’histoire de mon arrière grand père qui fût mobilisé en 1914 à la veille de la première guerre mondiale. Il a combattu 4 ans dans les tranchées sur le front de l’Yser et au travers des anecdotes qu’il a racontées et qui m’ont été transmises par mes grands-parents, par mon père ou par des connaissances l’ayant fréquenté j’ai conçu ce roman.

 

En voici un extrait que je trouve assez parlant :

 

« LES GAZ,LES GAZ… ». Déjà, des volutes jaunâtres se répandent au

ras du sol et les hommes fouillent leurs besaces à la recherche

du précieux masque qui leur permettra de respirer sans en

mourir. René voit qu’à quelques mètres de la tranchée que lui

et les autres parvenus jusque là occupent maintenant se tient

« Tête de pioche » qui a perdu son masque à gaz et qui essaye

de se frayer un chemin entre les corps étendus et les trous

laissés par les obus éclatés. Il trébuche et tombe en roulant

dans un de ces trous et René l’entend crier. Il se met aussitôt

sur ses pieds et fonce dans le cratère au fond duquel son ami

gît étendu, il se penche sur lui, prend une profonde

respiration, retire son masque et le plaque sur le visage de son

camarade qui tombe peu à peu dans l’inconscient.

Publié dans présentations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Brigitte Hanappe 24/07/2019 11:33

Un récit qui témoigne d'une terrible réalité que nous n'avons pas connue personnellement, je trouve cela très bien et intéressant. Les cours d'histoire dispensés autrefois à l'école sont malheureusement vite oubliés et lire le quotidien d'un soldat de cet époque, c'est faire revivre un peu l'histoire de nos ancêtres.

Edmée De Xhavée 23/07/2019 07:55

Oui, moi aussi j'applaudis cette immersion dans les heures noires d'un arrière-grand-père qui fut, malgré lui, acteur de ce pan d'histoire douloureuse!

Philippe D 22/07/2019 21:28

Avec les souvenirs de famille, c'est encore mieux !

Serge Guérit 22/07/2019 20:19

Il ne faut jamais oublier...

C.-L.Desguin 22/07/2019 04:27

Un devoir de mémoire, des écrits dont la famille de l'auteur sera très fière et même certainement au-delà du cercle familial.