Christine Previ nous propose un extrait d'"Itinérance d'un oiseau bleu"

Publié le par christine brunet /aloys

 

Extrait « Un œuf de pierre »

 

 

Là, au travers de la haie, il se faufila à quatre pattes, par une ouverture entre les buissons et pénétra dans un coin du parc. c’était son lieu favori, propice aux aventures ! Dans cet espace mi-clos il incarnait tantôt un chevalier, armé d’un long bâton en guise de lance, galopant sur son destrier imaginaire, tantôt un aventurier perdu au fond d’une contrée remplie d’ennemis illusoires.

 

Là il ne voyait pas le temps passer, s’ennuyait rarement ou se laissait entraîner à la rêverie, adossé au socle du monument aux morts, comme en ce moment.

Subitement, son regard accrocha un objet ovale, lisse et sombre, sous le buisson. Curieux, il s’en approcha, il le ramassa et le soupesa.

Il s’agissait d’un œuf gris, lourd comme une pierre. Mais cet œuf était tiède et doux ! Tous les chants d’oiseaux se turent et le silence se fit pesant.

Tout à coup, le voilà devant cinq, puis dix, puis vingt volatiles en tout genre qui atterrissaient près de lui… et il en arrivait encore…

 Cui, cui, c’est lui !

 Tchip, tchip il le chipe !

 Chuit,chuit, gare à lui !

 

L’un après l’autre ils s’approchaient, l’air courroucé et vengeur. Lucien n’en menait pas large…

 

 

Christine Previ

Publié dans Textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean Louis Gillessen 18/03/2019 13:41

Hiiiii, comme j'arrive seulement maintenant pour déposer un commentaire, je sais que Lucien et l'œuf "chaud" s'en sortiront indemnes grâce à l'imagination ... de toi, Christina, qui la prêtera à ton personnage petit gamin bien éveillé ! Gai tout cela, sous le piaillements des volatiles ... Printemps et nature ... Avec la remarque de Séverine, je repense à une citation de je ne sais plus quel auteur belge (si, je me souviens: Bernard Tirtiaux) : "Quand on dit d'un écrivain qu'il a une belle plume, j'en connais des mouettes qui rigolent ! ". Cela ne s'applique nullement à toi, hein, Christina , juste pour joke . En tout cas, bravo à toi, félicitations et reconnaissance pour cet extrait à suspens ...

Christina Previ(otto) 18/03/2019 15:23

Merci Jean-Louis ! C'est pour Lucien surtout que cela a failli être chaud... Mais comme le gamin est un petit malin...

Séverine Bazziz 18/03/2019 09:45

Ma bonne humeur du jour (ou ma naïveté) me fait plutôt imaginer une entente à l'amiable… Ou alors, une course effrenée de Lucien décidé à garder l'oeuf… En tout cas, le passage est drôlement bien choisi : court et prenant. Une chouette plume ;-))

Christina Previ(otto) 18/03/2019 12:35

Lucien se sortira d'une impasse et d'une menace grâce à son imagination... le rêve d'aventure de tout garnement en culotte courte !

Edmée De Xhavée 18/03/2019 08:40

Oh le petiot, ça va barder! On le dirait en tout cas...

Christina Previ(otto) 18/03/2019 12:36

Disons que ça va "presque" barder" pour lui mais il a plus d'un tour dans son sac!

Micheline Boland 18/03/2019 07:58

On dirait en effet qu'il y a quelque chose d'Hitchcock chez Christina… De quoi avoir peur...

Christina Previ(otto) 18/03/2019 12:37

Merci Micheline, c'est beaucoup d'honneur ! Et encore bravo pour ta prestation à la finale de Surice !

C.-L.Desguin 18/03/2019 06:12

Un remake d'un film bien connu? Le silence est pesant mais dans quelques instants, des cris, le sang qui gicle, etc.
C'est le matin, l'imagination s'emballe.

Christina Previ(otto) 18/03/2019 12:39

Et bien non, Carine cela n'ira pas jusqu'au sang du moins pas dans les faits ! Le garnement saura déjouer la menace...