Salomé Roussel nous présente son ouvrage "Trois années de brousse"

Publié le par christine brunet /aloys

 

Extrait de «Trois années de brousse »

 

Comme les plafonds sont partiellement tombés les rats s’en donnent à cœur joie.  Ils sont vraiment sans gêne et je me demande comment ils vont se comporter cette nuit.  Hier je vais chercher une paire de souliers (faut dire que la plupart du temps je cours avec des bottes en caoutchouc) et qu’est-ce que je vois ?  Les rats avaient mangé les semelles, de belles semelles en cuir ! Je prends une autre paire et là ils avaient mangé le cuir du bouton !  Ils ont mangé le nœud de la troisième paire et, dégoûtée, j’ai refermé le tiroir car je crois que toutes les chaussures sont plus ou moins entamées.  Le gros dilemme est le suivant : je vide ce tiroir ou je les laisse manger le reste ?  Qu’en pensez-vous ?

Et tant qu’on parle de bébêtes j’ai vu ma première araignée géante !  On aurait dit un crabe, des pattes –et je ne mens pas- de dix centimètres.  Beurk ! 

 

Courte biographie

 

Je m’appelle Salomé ROUSSEL et je suis née au Congo en 1957.  J’ai peu de souvenirs de là-bas, mais je garde une passion pour le soleil, les chaleurs humides, les gros orages et les couleurs éclatantes!  Il y a une dizaine d’années j’ai hérité des lettres que ma mère avait écrites à ma grand-mère entre 1956 et 1960.  Cela a été une révélation pour moi.

A côté d’une formation de secrétaire de direction j’ai suivi des cours d’Italien, de maçonnerie, de soudure, de mécanique, de dessin, de peinture, de cuisine … et d’écriture.

J’ai fait toutes sortes de choses dans la vie ; j’ai élevé quatre enfants, j’ai fait des enquêtes, j’ai travaillé comme secrétaire, j’ai fait de la traduction, j’ai été aidante à la ferme, j’ai travaillé dans un magasin, dans une banque, dans des sociétés familiales et des multinationales. J’ai été assistante médicale. J’ai travaillé quelques mois au Rwanda et au Kenya.  Actuellement je suis prof de néerlandais en société.

Je suis enthousiaste  et sociable, j’ai une imagination débordante, j’aime la nature et les animaux, j’adore les histoires et les voyages. J’ai  pas mal bourlingué, mais j’espère encore faire le tour du monde un jour. Je m’adapte facilement. Côté négatif je suis assez susceptible et désordonnée.

J’ai publié un recueil de poèmes sous le pseudonyme de Jeanne Galand et un livre sur les folles aventures de la femme au volant sous mon vrai nom.

 

Résumé du livre.

Livre écrit sous forme de lettres qui racontent l’histoire d’une époque révolue, mais pourtant bien réelle. L’histoire d’un tabou familial et peut-être même historique.  Des faits écrits par ma mère à sa façon  exubérante avec ses dérives, ses exagérations, ses sensibilités, ses erreurs et son éducation.

Mes parents se sont connus en Belgique, se sont mariés au Congo et ont vécu une formidable aventure sur fond de café et de caoutchouc.  Vivre en brousse à la fin des années cinquante était synonyme de débrouillardise, de liberté et d’inconscience.

Cette histoire commence en décembre 1956 quand elle débarque au Congo au bras de mon grand-père pour y retrouver mon père de qui elle était follement amoureuse.

Cette histoire se termine abruptement en décembre 1959 quand … je vous laisse lire le livre pour le découvrir.

 

 

Première de couverture

 

Comme je n’ai pas fait la première de couverture moi-même je n’arrive pas à séparer la première de la dernière de couverture.  Je suis vraiment désolée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Edmée De Xhavée 12/11/2018 08:18

Ah oui tous ceux qui ont connu "le Congo belge" n'en ont jamais guéri, malgré toutes les sottises infâmes qu'on raconte sur eux. L'Afrique ensorcèle, dit-on. Pas pour moi qui n'y suis pas née et n'y ai pas vécu, mais mon père en fut envoûté...