Fossile de droit commun... Un poème extrait du recueil signé Patrick Bonjour "Une saison qui vient à points..."

Publié le par christine brunet /aloys

 

 

 

Fossile de droit commun

 

Crachat blanchi dans un cachot

Trace d’homme devenu crapaud

 

Mégot bagué par le dégoût

Craché par une bouche d’égout

 

Lit de silence où l’on rumine

Le pissenlit par la racine

 

Cafard attablé au cerveau

Repu mais jamais au repos

 

Ennui qui bouffe les intestins

Ver solitaire du destin

 

Deux yeux laissés près du ravin

Et le regard tombant sans fin

 

La Mort devient papier cadeau

Pour envelopper ton paquet d’os

 

Il lui faudra beaucoup de science

Pour l’offrir à nos bonnes consciences…

 

5

Publié dans présentations, Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean Louis Gillessen 20/01/2018 15:33

Je ne peux mieux dire que mes collègues ci-dessous. Un titre et son contenu souverains sur ce qui nous réunit toutes et tous, communs des mortels, comme tels. Fort, ce poème. Bravo, Joël.

Marie-Noëlle FARGIER 20/01/2018 14:11

Rien de hasardeux, les mots et leur alliance, et en plus le son comme le souligne Micheline, comme un chant funeste, chaotique mais sensé.

C.-L. Desguin 20/01/2018 09:29

Les mots de la fin.

Micheline 20/01/2018 08:59

J'apprécie particulièrement la recherche des sonorités.