Christine Brunet a lu "Les larmes de Titus" de Christian Eychloma

Publié le par christine brunet /aloys

Christine Brunet a lu "Les larmes de Titus" de Christian Eychloma

J'attendais le nouveau "Christian Eychloma" avec impatience : j'aime son univers, ses héros, et sa documentation toujours impeccable.

Ce roman est la suite de "Mon amour à Pompéï" : on y retrouve toujours mêmes protagonistes Roland Lefèvre alias Aulus, Laeticia, Donato Amonelli et bien d'autres.

Le héros habite désormais dans la Rome antique: il file le parfait amour non avec son épouse légitime du 21e siècle mais avec sa maîtresse patricienne après la destruction de Pompéï. Pratique.

Allez, imaginez que le voyage dans le temps soit devenu possible ? Imaginez que vous adoriez l'époque romaine et que vous partiez...

Mais que se passe-t-il lorsqu'un gus du 21e siècle est confronté à une société dont il connaît le devenir ? Acceptera-t-il de voir des milliers de personnes mourir alors qu'il a le pouvoir de les sauver ?

Et vous, que feriez-vous ?

Le problème, c'est que si vous tentez d'agir, même de façon insignifiante, vous changez forcément ce qui doit être... Et ce petit changement va entraîner... Vous devinez la suite ?

Pas question de vous dévoiler l'histoire mais je peux vous assurer que le lecteur passe d'un sentiment d'agacement (mais pourquoi Aulus ne reste-t-il pas tranquille, franchement !), au sourire et à la jubilation.

Surprise à la fin... mais est-ce vraiment une fin ? J'espère bien que non !

Christine Brunet

www.christine-brunet.com

Christine Brunet a lu "Les larmes de Titus" de Christian EychlomaChristine Brunet a lu "Les larmes de Titus" de Christian EychlomaChristine Brunet a lu "Les larmes de Titus" de Christian Eychloma

Publié dans Fiche de lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
J'arrive tardivement : je rejoins les commentaires ci-dessous. Dont celui de Marie-Noëlle. Christian, beau.
Étrange, je suis certain d'avoir déjà commenté, et je ne vois plus mon commentaire, mais ce n'est pas bien grave.
Répondre
J
Merci en retour, Christian.
C
Merci Jean-Louis ! Et bon retour parmi nous !
P
Après avoir lu la présentation de Christine et le commentaire enthousiaste de M.Noëlle, je suis impatiente de découvrir ce livre !!!
Répondre
C
Marcelle évoque pertinemment les bienfaits du rêve. Alors moi, comme le disait Jacques Brel, je te souhaite de beaucoup rêver ! :-D
P
J'ai commandé les deux...
Répondre
C
Merci Philippe ! Comme je le disais à Noëlle, je me sens maintenant investi de la terrible responsabilité de ne pas décevoir ! :-D
M
Fort alléchant tout ça. Mais le retour vers le futur n'est jamais qu'un rêve. Même si c'est un beau rêve. Il est vrai que sans rêve, la vie serait bien ennuyeuse!
Répondre
C
Oui, on est bien là dans la fiction ! Mais qui ne s'est jamais demandé à quoi ressemblerait aujourd'hui notre quotidien si un tout petit quelque chose avait changé un jour l'Histoire ? Et il en faut si peu, gagner ou perdre une bataille, par exemple... A Waterloo, comme on sait, on attendait Grouchy et c'est Blücher qui est arrivé ! :-D
J
Une maîtresse parlant latin... Ca me fait rêver tout à coup :))
Répondre
C
Holà ! Pas de fantasme ! :-D
E
Je commence à être sérieusement intriguée... Et ça me semble pratique d'avoir une épouse au 21è siècle et une maîtresse dans une autre époque... pas de risque qu'elles se rencontrent et se crêpent le chignon! Blague à part, je sens qu'en dehors même de cet aspect, les aventures du héros doivent être très bien appuyées sur les recherches de l'auteur...
Répondre
C
Cloisonnons, cloisonnons ! :-D Merci Edmée !
M
Je rejoins complètement Christine. Quand on a lu un livre de Christian, on ne peut plus s'en passer. Christian Eychloma c'est un univers. Pour avoir lu ses livres, dont le dernier "Les Larmes de Titus", bien que ce soit une suite, on est toujours surpris. L'écriture est claire, subtile, riche et l'environnement au grand sens du terme est toujours différent. L'incroyable est qu'il parvient dans la même histoire à vous faire naviguer dans le temps et l'espace d'une façon naturelle, logique. Dans le fond il y a également des questions existentielles sur l'adaptation de l'être humain, sur l'évolution de l'homme, sur la connaissance, les sciences. Vous arrivez à la fin du bouquin, imprégnée de cet univers et comme à chaque livre de Christian, inévitablement, avec une foule de questions.... De plus, l'intérêt est que chaque livre est "indépendant", Christian ne laisse pas le lecteur sur sa faim mais l'intrigue est assez habile pour attendre une suite. Je me dis qu'on peut oublier le nom des personnages, on peut oublier les intrigues mais on ne peut pas oublier l'univers de Christian Eychloma. Il fait partie de ces auteurs dont l'univers reste dans la mémoire. En résumé, j'attends le prochain :)
Répondre
C
Merci infiniment pour ces commentaires enthousiastes, Noëlle ! Même s'ils induisent forcément l'obligation de ne pas décevoir à l'avenir ! :-D