Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

18 articles avec article presse

Savatore Gucciardo illustre l'Anthologie Jeunesse 2018-2020 éditée par la Société des Poètes Français.

Publié le par christine brunet /aloys

Savatore Gucciardo illustre l'Anthologie Jeunesse 2018-2020  éditée par la Société des Poètes Français.
Savatore Gucciardo illustre l'Anthologie Jeunesse 2018-2020  éditée par la Société des Poètes Français.
Savatore Gucciardo illustre l'Anthologie Jeunesse 2018-2020  éditée par la Société des Poètes Français.
Savatore Gucciardo illustre l'Anthologie Jeunesse 2018-2020  éditée par la Société des Poètes Français.

Publié dans Article presse

Partager cet article

Repost0

Salvatore Gucciardo collabore au magazine Confluences littéraires internationales n°15

Publié le par christine brunet /aloys

Salvatore Gucciardo collabore au magazine Confluences littéraires internationales n°15
Salvatore Gucciardo collabore au magazine Confluences littéraires internationales n°15
Salvatore Gucciardo collabore au magazine Confluences littéraires internationales n°15
Salvatore Gucciardo collabore au magazine Confluences littéraires internationales n°15
Salvatore Gucciardo collabore au magazine Confluences littéraires internationales n°15
Salvatore Gucciardo collabore au magazine Confluences littéraires internationales n°15
Salvatore Gucciardo collabore au magazine Confluences littéraires internationales n°15
Salvatore Gucciardo collabore au magazine Confluences littéraires internationales n°15

Publié dans Article presse

Partager cet article

Repost0

Trahie sur ma route, un texte paru dans la revue AURA 107 – thème Route(s) signé Antonia Iliescu

Publié le par christine brunet /aloys

 

Trahie sur ma route

(texte paru dans la revue AURA 107 – thème Route(s))

 

 

Je n’avais que deux ans quand je l’ai aperçue pour la première fois. En ce jour ensoleillé, elle m’accompagnait en sautillant sur la première route de ma vie : ma rue. Qui était-ce, qu’est-ce qu’elle me voulait, cela ne m’intéressait guère. Enfant insouciant, je marchais sur ma route et je grandissais sans me poser des questions. Un jour je suis arrivée jusqu’au bout de ma rue, un bout fictif puisqu’il se ramifiait en rameaux et ramilles qui dessinaient d’autres routes, de grandeur et d’importance différentes.
Je regardais étonnée cet éventail de tentations et de promesses. Quel chemin emprunter ?... À chaque carrefour se cache une nouvelle aventure et dans chaque aventure, un piège. Un pas en avant et deux en arrière, j’avais peur de m’égarer ; et alors je rebroussais chemin.

C’est pendant les années d’adolescence qu’elle a commencé à m’intriguer. Avec son contour sans visage et sans voix, elle n’apparaissait que sous le soleil, quand je me promenais dehors. Elle imitait mes mouvements, en me devançant souvent sur le trottoir, comme si elle voulait me montrer la voie (sur les routes de la vie il y a parfois des moments où notre ombre nous dépasse). Je me posais un tas de questions… Pourquoi ne me quittait-elle jamais ? Pourquoi moi debout et elle par terre, se traînant comme un serpent ? Parfois je la regardais jalouse de sa silhouette longiligne, à la taille fine et aux longues jambes qui couraient légères sur le pavé. Elle paraissait si fragile que pas une seule fois je ne l’ai piétinée sous mes pas. 


J’évitais de lui marcher dessus, je ne voulais pas lui faire du mal ; après tout, n’était-elle pas ma sœur jumelle ? Je marchais avec elle, je grandissais avec elle, poursuivant la route de ma vie.

Le soleil est presqu’au zénith et mon ombre, quoique diminuée, ne cesse de m’obséder. Adulte bien installée sur mes pieds ayant battu tant de chemins j’ai continué à m’interroger à son sujet : « À quoi sert-elle ? Veut-elle me montrer qu’en moi, à part la partie visible et lumineuse, il y a aussi une partie obscure ? Pourquoi me tient-elle liée à la terre et ne me laisse-t-elle pas m’élever ? » Je me crois importante et je lui marche dessus, sans remords. Je veux même m’en débarrasser, oui, je la trouve inutile et méchante comme un œil espion qui contrôle chacun de mes mouvements. Et comme ça, prisonnière de mon ombre, j’avançais sur la route du destin, un petit regret dans un coin de l’âme de n'être pas née arbre. Si j’en avais été un, mon ombre aurait eu un sens : donner de la fraîcheur aux gens qui s’aventuraient sur les voies du désert. Mais mon ombre… Quel sens ? 

Je porte en moi un oiseau qui voudrait voler, mais l’ombre l’en empêche et le tient tout en bas, loin du ciel. 

Néanmoins… Au fil des années, quand la solitude s’est invitée à ma table et le soleil préparait son lit, l’ombre est devenue ma seule amie. Je ne lui marche plus dessus. Moi et l’anti-moi arpentons maintenant sur les chemins de la vie, sans plus nous poser de questions. Elle est devenue mon aura sombre, tandis que je suis devenue son ombre à elle. 

Oui, elle m’a trahie finalement… C’est elle qui a pris ma place dans ce monde. Quand je suis tombé malade elle m’a forcée d’accepter un troc. Ainsi, ai-je dû changer ma vaillante verticalité contre son humble horizontalité. Et bientôt je siègerai encore plus bas que mon ombre. Mais elle… elle pourra, enfin, s’élever sur les ailes de l’oiseau caché en moi et poursuivre sa route vers le ciel. 

 

Antonia Iliescu
27.09.2020

 

Publié dans Article presse, Textes

Partager cet article

Repost0

Salvatore Gucciardo figure sur la page Facebook de Willy Lefèvre "Toujours masqués et lisons"

Publié le par christine brunet /aloys

 

https://www.facebook.com/groups/825552764943894/permalink/838046077027896/

 

Willy Lefèvre : Toujours masqués et lisons

 

Artiste peintre, poète... Ombres et Lumières de Salvatore Gucciardo

 

C'est en se penchant sur l'œuvre d'Arthur Rimbaud et d'Amedeo Modigliani que Salvatore Gucciardo découvre ses dons de poète et de plasticien. À 17 ans, il a la révélation de sa passion poético-picturale. Son amour pour la poésie et la peinture l'incitera au fil des ans à créer une vision personnelle de l'homme et de l'univers qui l'aidera à se distinguer dans le panorama artistique et poétique.

En deux mots son recueil de poèmes en prose évoque les turbulences de l'existence, en quête de lumière mais aux prises avec les abysses de l'âme. Ils sont illustrés de dessins de l'auteur.

L'Orizzonte

Ombres et Lumières est comme un flux de vagues qui nous emporte dans les abysses océanes de l'âme humaine. Dans la turbulence des flots, l'être dévoile sa nudité intérieure, sa fragilité intemporelle, ses souhaits les plus enfouis. La lourdeur des nuages dévoile tous les contours et toutes les nuances de la grisaille, de la blancheur. Le combat qui se joue entre les ténèbres et la lumière est permanent.

L'ascension de l'aura de l'être vers la luminescence s'accomplira aux côtés des méandres de la vie. Les archives de la mémoire divulguent les entrailles du labyrinthe, l'écume des sentiments, le bruissement des émois. L'espoir prend la forme d'une quête vitale, d'un cheminement spirituel vers la richesse de l'aube.

L'âme c'est la voix du monde, le miroir qui reflète l'enchevêtrement de nos racines intérieures en relation avec celles de l'univers. La turbulence aspire à l'apaisement, à l'émergence du rayonnement lumineux. L'œil humain, depuis son origine, a toujours dirigé son regard vers l'infinitude du ciel, l'éclat du soleil.

 

Site de l'auteur : http://www.salvatoregucciardo.be/

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus


 

Publié dans Article presse

Partager cet article

Repost0

Viktoria LAURENT-SKRABALOVA publie dans la revue LICHEN et MENINGES !

Publié le par christine brunet /aloys

Viktoria LAURENT-SKRABALOVA publie dans la revue LICHEN et MENINGES !
Viktoria LAURENT-SKRABALOVA publie dans la revue LICHEN et MENINGES !
Viktoria LAURENT-SKRABALOVA publie dans la revue LICHEN et MENINGES !
Viktoria LAURENT-SKRABALOVA publie dans la revue LICHEN et MENINGES !
Viktoria LAURENT-SKRABALOVA publie dans la revue LICHEN et MENINGES !

Publié dans Article presse

Partager cet article

Repost0

Un article sur Jean-Claude Colasse pour son recueil de poésie

Publié le par christine brunet /aloys

Un article sur Jean-Claude Colasse pour son recueil de poésie

Publié dans Article presse

Partager cet article

Repost0

Un nouvel article pour Micheline Boland dans la Gazette

Publié le par christine brunet /aloys

Un nouvel article pour Micheline Boland dans la Gazette

Publié dans Article presse

Partager cet article

Repost0

Micheline Boland dans l'Avenir !

Publié le par christine brunet /aloys

Micheline Boland dans l'Avenir !
Micheline Boland dans l'Avenir !

Publié dans Article presse

Partager cet article

Repost0

Deux publications pour Salvatore Gucciardo

Publié le par christine brunet /aloys

"L'ennemi invisible" dans le numéro spécial "La vie au temps du Coronavirus" tome 2 de la revue française Les Amis de Thalie  automne 2020 + texte poétique "La pandémie" dans le magazine italien  Fiorisce un cenacolo n° 7-9 2020.
"L'ennemi invisible" dans le numéro spécial "La vie au temps du Coronavirus" tome 2 de la revue française Les Amis de Thalie  automne 2020 + texte poétique "La pandémie" dans le magazine italien  Fiorisce un cenacolo n° 7-9 2020.
"L'ennemi invisible" dans le numéro spécial "La vie au temps du Coronavirus" tome 2 de la revue française Les Amis de Thalie  automne 2020 + texte poétique "La pandémie" dans le magazine italien  Fiorisce un cenacolo n° 7-9 2020.
"L'ennemi invisible" dans le numéro spécial "La vie au temps du Coronavirus" tome 2 de la revue française Les Amis de Thalie  automne 2020 + texte poétique "La pandémie" dans le magazine italien  Fiorisce un cenacolo n° 7-9 2020.

"L'ennemi invisible" dans le numéro spécial "La vie au temps du Coronavirus" tome 2 de la revue française Les Amis de Thalie automne 2020 + texte poétique "La pandémie" dans le magazine italien Fiorisce un cenacolo n° 7-9 2020.

Publié dans Article presse, Poésie

Partager cet article

Repost0

l'article sur le recueil Ombres et Lumières de Salvatore Gucciardo paru sur le site du Cénacle européen francophone

Publié le par christine brunet /aloys

 l'article sur le recueil  Ombres et Lumières de Salvatore Gucciardo paru sur le site du Cénacle européen francophone
 l'article sur le recueil  Ombres et Lumières de Salvatore Gucciardo paru sur le site du Cénacle européen francophone
 l'article sur le recueil  Ombres et Lumières de Salvatore Gucciardo paru sur le site du Cénacle européen francophone
 l'article sur le recueil  Ombres et Lumières de Salvatore Gucciardo paru sur le site du Cénacle européen francophone
 l'article sur le recueil  Ombres et Lumières de Salvatore Gucciardo paru sur le site du Cénacle européen francophone

Publié dans Article presse

Partager cet article

Repost0

1 2 > >>