Micheline Boland... une écharpe bleue pour Noël

Publié le par aloys.over-blog.com

boland photo

 

Une écharpe bleue pour Noël

 

 

"Depuis que je joue sous le maillot rouge, je me sens pousser des ailes."

 

Vincent n'en croit pas ses oreilles. Et s'il suffisait, oui, s'il suffisait que sa mère porte une écharpe bleue ou un châle bleu comme celui que porte la Vierge Marie pour changer de comportement !

 

La petite phrase prononcée lors du journal télévisé matinal par Grégory, la nouvelle étoile montante du football national, fait naître en Vincent un grand espoir.

 

En ce 23 décembre, Vincent n'a pas encore fixé son choix pour le cadeau qu'il offrira à sa mère, le jour de Noël. Vincent craint tant de lui déplaire ! Voici que Grégory lui souffle une magnifique idée !

 

La mère de Vincent s'y entend pour le rabrouer. Pour elle, il y a toujours un "mais…" qui gâche le compliment, une grimace qui gâche la marque de tendresse.

 

"Bien sûr, tu as eu 9/10 en mathématiques mais tu écris si mal…"

 

"Bien sûr, tu as rangé correctement ta chambre mais j'ai dû te le rappeler deux fois."

 

Quand il a vu, hier, la Vierge posée dans la crèche de l'église, auprès de la couche où Jésus sera posé la nuit de Noël, Vincent s'est dit que pour elle il n'y avait sûrement jamais de "mais". Jamais de moue réprobatrice face à une trace de confiture aux commissures des lèvres, jamais de sourcils froncés. Vincent a vu le voile bleu de la Vierge. Un bleu tellement doux, un bleu inoubliable.

 

"Maman, je peux aller faire un tour sur le marché ? Je voudrais acheter des images pour ma collection."

 

"D'accord mais ne traîne pas."

 

Arrivé sur le marché, Vincent brûle d'impatience de trouver le foulard ou l'écharpe du même bleu que le vêtement de la Vierge. Soudain, le pouls de Vincent s'accélère. Devant lui, l'objet de sa convoitise, une superbe écharpe en soie bleue d'un prix raisonnable.

 

"Tu as bon goût jeune homme. Celle qui portera cette écharpe, ne pourra qu'être douce." Cette réflexion du marchand attise plus encore l'espoir de Vincent.

 

Le matin de Noël, Vincent offre l'écharpe à sa mère. Miracle, celle-ci le serre contre son cœur, chuchote un "merci, poussin" pareil à celui que Marie devait chuchoter à Jésus.

 

Souvent la mère de Vincent a porté son écharpe, pour réchauffer un pull décolleté, pour agrémenter un polo ou un t-shirt. À chaque fois, Vincent réentendait un "merci, poussin" qui avait la tendresse d'un cantique de Noël et qui manifestait la bienveillance de Marie. Quelque chose de Noël accroché aux "mais" et aux moues de sa mère. Quelque chose qui adoucissait l'ordinaire.

 

 

Micheline Boland

 

http://micheline-ecrit.blogspot.com/

http://homeusers.brutele.be/bolandecrits/

Publié dans Nouvelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ELISA ROMAIN 23/12/2010 07:45



Cette histoire est adorable ! On passe des yeux de l'enfant aux "mais" de sa mère...Désormais je tenterai de formuler des compliments dépourvus de restriction .


Joyeux Noël !



Micheline 22/12/2010 20:55



Merci à vous tous pour vos commentaires. Je vous souhaite de passer un Noël de rêve dont vous garderez de tendres et délicieux souvenirs.



Edmée 22/12/2010 14:27



Tous ces mais, oui ils accrochent parfois. Un bien joli conte, Micheline... Merci!



Hugues Draye 22/12/2010 10:14



oh oui, les "mais" sont souvent de trop


parfois, dans l'intonation des gens qui commencent à nous faire des compliments (alors qu'il y a une suite dans leur propos), eh bien, le "mais", on le perçoit déjà ...


 



Louis 22/12/2010 09:24



Le genre de conte dans lesquels Micheline excelle ! Un peu moralisateur certes mais tellement touchant et vrai !


Une belle leçon de simplicité et de gentillesse.


 



Lascavia 22/12/2010 08:29



Beaucoup de douceur dans ce conte de Noël. Un conte pour tous, petits et grands, avec dans les plis soyeux de l'écharpe bleue, un beau message d'espérance, d'autant plus puissant qu'il est
simple. Merci pour ces lignes de tendresse offertes comme un présent de Noël...A méditer



carine-LAure Desguin 22/12/2010 06:12



Ce sont des jours magiques, ceux qui permettent de nous ouvrir la porte vers le monde des rêves ...très joili conte, Micheline ...



Philippe D 22/12/2010 05:51



Si seulement Noël pouvait faire des miracles ! Si la trêve de Noël durait toute l'année ! Si toutes les mamans du monde étaient douces et gentilles ! Si ... on pouvait mettre Paris en bouteille.


Merci Micheline et bonne journée à tous.



christine 22/12/2010 05:46



Quel joli conte... tout en douceur... Magie de Noël ? Magie de l'amour... Magie des mots...