Texte n°4 concours "si l'hiver m'était conté"

Publié le par christine brunet /aloys

LA CRÈCHE DE TANTE MARGUERITE

 

Coralie aime particulièrement le mois de décembre. Cela lui rappelle tant de bons souvenirs. Son anniversaire d'abord, la Saint-Nicolas ensuite et puis Noël.

 

Et le Nouvel An me direz-vous ? Eh bien non, Coralie ne l'aime pas. Les interminables visites chez des gens qu'elle ne connaît pas ou si peu, mais que Papa et Maman appelle Tante ou Oncle.

 

Ce premier janvier-là, pour la dernière visite de la journée, Coralie accompagne ses parents chez Tante Marguerite, une vieille femme fort acariâtre. Elle habite au premier étage d'une vieille maison située pas loin de chez eux, juste à côté de l'église. C'est toujours le même rituel, les galettes faites maison à peine sucrées et une tasse de mauvais café. Coralie se contentera d'une tasse de lait tiède… C'est toujours plus agréable que l'infâme breuvage que ses parents se forcent à boire !

 

Quelque chose inquiète quand même Coralie c'est le fait que la vieille femme, si pieuse, n'a même pas songé à mettre une crèche au pied du minuscule sapin artificiel qui décore son salon. Mais elle se garde bien de parler. Chez Tante Marguerite, les enfants ne parlent que si on les y autorise.

 

Pourtant, à son retour à la maison, elle questionne…

 

- Dis, Maman, pourquoi il n'y a pas de crèche chez Tante Marguerite ?

 

- Ah ma chérie, il ne faut jamais en parler devant elle. Elle a perdu son fils unique quand il avait deux mois. Tu sais, à l'époque, la rougeole, ça ne pardonnait pas !

 

L'explication lui a suffi. Quelques mois plus tard, début décembre, Coralie a demandé à aller rendre visite toute seule à Tante Marguerite. Ses parents ont bien sûr accepté, heureux de voir leur fille prendre cette initiative.

 

Coralie avait emporté avec elle un petit sac.

 

"Un cadeau que j'ai fait spécialement pour elle !" avait-elle dit…

 

Elle était revenue toute joyeuse, parlant peu de l'après-midi passé et ne disant rien d'autre que le plaisir de sa visite.

 

Les parents de Coralie étaient intrigués mais comme il n'y avait eu aucune mauvaise réaction de la tante, ils n'ont rien demandé.

 

Jusqu'au premier janvier suivant… Coralie était toute joyeuse à l'idée d'aller rendre visite et avait annoncé fièrement : "Vous allez avoir une surprise !"

 

Juste à côté du sapin, il y avait une jolie crèche en carton.

 

"C'est moi qui l'ai réalisée et je suis venue la porter à Tante Marguerite qui a bien voulu l'exposer. Regardez, il y a tous les personnages !"

 

Ce jour-là, les galettes avaient meilleur goût, le café était buvable et Tante Marguerite bien plus bavarde qu'à son habitude. Il a même semblé aux parents de Coralie, que les deux complices échangeaient de temps en temps un petit clin d'œil.

 

Quant à l'enfant dans la mangeoire, il souriait…

Publié dans concours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

claude danze 08/12/2011 20:49


Un geste spontané d'une enfant charmante et bien élevée... c'est déjà un peu Noël. Très joli conte! Excellent, l'anonyme!

Pâques 04/12/2011 18:14


C'est une très jolie histoire, la magie de l'enfance qui enjolive la vie !


J'aime beaucoup

Adam Gray 04/12/2011 10:14


Très jolie histoire, j'aime. Pour l'instant, mon coeur balance entre le texte numéro 1 et celui-ci...

Claude Colson 04/12/2011 10:13


Un texte qui n'a l'air de rien à la première lecture ; à la seconde, on se prend à réfléchir. j'adhère au commentaire de sylvana à 100%.


 

Louis 04/12/2011 09:37


Il faudra que l'auteur(e) nous dise si Tante Marguerite a réellement existé...

Micheline 04/12/2011 09:09


C'est vraiment mignon. J'adore.

Edmée De Xhavée 04/12/2011 08:12


C'est joli en effet... et sent l'histoire vraie!

christine 04/12/2011 07:16


C'était les enjeux du concours... texte court pour votre revue. Le prochain concours vous donnera plus d'espace. 

Philippe D 04/12/2011 06:52


Très joli conte! Le choix ne sera pas facile.


Celui-ci, comme les autres, je le trouve trop court. Je préfère quand les histoires sont plus longues, plus étoffées. Ca m'ennuie un peu d'arriver à la chute en quelques secondes. On n'a pas
vraiment le temps de s'installer dans l'histoire.


Bon dimanche.

silvana minchella 04/12/2011 06:49


Les adultes raisonnent, déduisent, gèlent les situations.


Les enfants ressentent , voient, et agissent avec le coeur .


C'est eux qui nous enseignent comment vivre la Vie .


Merci pour ce beau texte . 

christine 04/12/2011 06:09


Un nouveau texte... Je vous sens dubitatifs...

carine-Laure Desguin 04/12/2011 05:26


les enfants rassemblent...