Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

François Delhaye : Astarté

12 Décembre 2010 , Rédigé par aloys.over-blog.com Publié dans #Poésie

 

 

 

Astarté

 

M'auras-tu délaissé pour rallier ton Baal ?

La foule penchait pour le roi de ton comté.

Par mes salmigondis j'ai déçu Astarté,

Qui dans l'obscurité reçu le coup fatal.

 

M'avais-tu délaissé pour un autre fanal ?

Au réveil je compris ton goût pour la clarté.

Le songe se mêlait à la réalité,

Et je pensai chercher ton monument tombal.

 

J'angoissai, la nuit noire élit les tons d'un pleur,

Mais les mines de sel sont à cent lieues des flots,

Sur lesquels mon bateau sans rame et sans rameur

 

Vogue. Ai-je le désir de joindre Serepta,

Le diamant au cœur et la larme aux falots ;

Connus-je la limite où ton feu s'arrêta ?

 

 

François Delhaye

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

François Delhaye 16/12/2010 14:57



Bonjour Hugues, oui, Astarté est une déesse phénicienne, de la fertilité bien sûr mais aussi protectrice des marins. Elle est associée à d'autres noms dans les civilisations anciennes voisines :
Ishtar, Tanit...



Steph 12/12/2010 17:42



L'interview de François Delhaye m'avait interpellée... cette poésie également... Faut-il s'attacher aux mots ou simplement aux sonorités... Oui, se laisser aller au rythme...



Edmée 12/12/2010 13:47



Voilà, moi aussi j'étais ... c'est qui encore, Astarté? Pour moi c'est un poème pour les habitués de la poésie classique, ce que je ne suis pas. Sensible pourtant au flot des mots...



Hugues Draye 12/12/2010 13:11



bonjour, François


 


c'est une déesse, Astarté ?



carine-LAure Desguin 12/12/2010 08:25



on dirait que ces vers sont remontés des flots, d'un autre âge et de les lire, c'est ...un partage ?



Philippe D 12/12/2010 05:50



Décidément, j'ai beau faire des efforts, la poésie ne sera jamais mon amie.


Bon dimanche.



christine 12/12/2010 05:09



Personnages réels, songe d'une nuit ? Un clair obscur inquiétant...