Ce n’est pas bien, mais j’adore savoir. Je peux dire que j’en apprends des choses! » Rolande Michel donne la parole à Jeanne, une petite fille de huit ans. L’enfant gagne les fonds marins, un monde qui ne semble pas l’effrayer. Et la voilà trois siècles en arrière, au cœur d’un paysage inconnu mais rassurant. Que lui réserve l’avenir?

En écrivant «Jeanne », un roman qu’elle destine aux adolescents, Rolande Michel souhaitait explorer d’autres contrées sur lesquelles elle s’est beaucoup documentée. Avec elle, le lecteur plonge dans les méandres de l’imaginaire. «J’ai lu tout Victor Hugo quand j’étais étudiante, il m’a souvent permis de m’évader », souligne celle qui enseigna les langues germaniques et se passionna pour le théâtre. «Je n’ai pas établi de plan d’écriture, je me suis attachée à cette fillette qui, comme moi, apprécie sa grand-mère. En cours de rédaction,il m’arrive d’adresser un clin d’œil à ma région, d’évoquer le canal de Péronnes, la ville de Tournai. Il ne s’agit pas de science-fiction ni d’univers paranormal. Je me base sur un monde concret, solide, mais différent car enchanté. »F.L.

« Jeanne », éditions Chloé des Lys, 20€70