Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Carine-Laure Desguin : Dans les rues de Charleroi...

29 Décembre 2010 , Rédigé par aloys.over-blog.com Publié dans #Poésie

desguin
Dans les rues de Charleroi ...

 
Dans les rues de Charleroi sous le ciel
Gris et bas
Tu avais déchiré tes bottines
Avais-tu faim avais-tu froid
Les chemins des usines
Paysages industriels
Au cabaret vert
Tu demandas des tartines
Et une ou deux bières
 
Je marche souvent
Depuis longtemps déjà
Dans les rues où tes pas
M'ont donné rendez-vous
Je cherche parfois
Ce cabaret vert
Une tartine de jambon
Et une ou deux bières
Vers cinq heures du soir
L'heure où les gueules noires
Déminaient les secrets
Souterrains et sans sous
 
Etait-il ici était-il là
Abri des chiens abri des loups
ce cabaret vert
Les pieds en sang
Tu t'arrêtas
Te rassasias
Bu quelques bières
As-tu écrit sur la table ?
 
Ensuite qu'as-tu fait de ta nuit ?
Sur les quais de la Sambre
Où t'es-tu endormi ?
Dans quel hôtel quelle chambre
As-tu écrit sur la table ?
Souffle-le moi dans le vent
Dans les fumées des usines
Souffle-le moi souffle les mots
Huit consonnes et cinq voyelles
Tes écrits pleuvent dans les ciels
Sur les quais de la Sambre
Les pavés te disent merci
Toi le poète le créateur de mots
Toi l'africain le surhomme
Les chemins se rappellent
Et te nomment,
 
 Arthur Rimbaud .

Carine-Laure Desguin
http://carinelauredesguin.over-blog.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

christine 30/12/2010 18:40



Je ne connais pas Charleroi mais j'adore Rimbaud... Bel hommage, Carine-Laure et qui lui ressemble tant... je le vois penché à une table, le crayon à la main à la recherche de
l'inspiration... 



Philippe D 29/12/2010 21:53



Arthur Rimbaud à Charleroi? Il faudra que je cherche le fameux  cabaret vert...


Bonne nuit.



Marie-France Mellone 29/12/2010 14:48



Un bel hommage au poète maudit.



carine-LAure Desguin 29/12/2010 13:36



Merci les amis ! J'ai été bien inspirée...J'ai bien fait d'écrire ce poème !



Claude Colson 29/12/2010 12:58



Un bien bel hommage, en effet.



Bob 29/12/2010 09:58



Ben oui... f&udra un jour qu'on aille sur place avec la caméra d' ACTU-tv... quand on reviendra à Charleroi. le 23 janvier nous serons en principe à Tourinne la grosse chez Julos.



Louis 29/12/2010 09:55



Lu et approuvé !


Edmée, nous t'invitons à venir à Charleroi, dès que tu seras revenue dans la mère-patrie !


 



Micheline 29/12/2010 09:51



Un peu de pub pour Charleroi ! Je t'invite, Edmée, à visiter le musée de la photographie et le Bois du Cazier, des endroits superbes !



Edmée 09/12/2010 23:44



Et moi qui ne connais pas Charleroi, pas du tout! L'approche la plus ... proche était en allant à Viroinval, on contournait la ville!


 


Faudra que j'aille voir ça de plus près!



carine-LAure Desguin 09/12/2010 20:08



Dis, Philippe D , auteur de l'ETOILE MAGIQUE ... terre à terre ?



Philippe D 09/12/2010 20:04



J'admire tous ces poètes qui s'amusent avec les mots. Il m'est bien difficile d'en faire autant. Je suis plus terre à terre...


Bel hommage à Arthur !


Bonne soirée.



carine-LAure Desguin 09/12/2010 17:57



Louis, tu l'ignorais, on nous vole du temps ...Un trou noir intersidéral a champagnisé les moissons et nous sommes tous là , à attendre demain ...pour
connaître la date, la vraie date, celle qui nous donnera l'heure ....pffff n'importe quoi Carine-Laure, n'importe quoi ...simple erreur administrative, ça arrive !



Louis Delville 09/12/2010 17:52



Par contre je ne comprends pas pourquoi cet article est daté du 29 décembre... J'ai raté qualque chose ?



carine-LAure Desguin 09/12/2010 16:17



Oui oui je me souviens très bien de cet endroit, et de la plaque aussi ! Oui vous avez sans doute raison ..Ce qui m'arrange bien, c'est justement tout près
de la Sambre  !



Micheline 09/12/2010 16:11



Selon moi et selon Louis, c'était situé au début de la rue Léopold en venant de la place Buisset. Souviens-toi, il y avait un restaurant qui s'appelait "Le Rimbaud". Il y a quelques années, il y
avait même une plaque sur la façade mais cette plaque n'existe plus actuellement.



carine-LAure Desguin 09/12/2010 15:38



@ Marie-Claire : merci très chère ...



carine-LAure Desguin 09/12/2010 15:37



Micheline, moi aussi, depuis une trentaine d'années, chaque fois que je passe dans la rue Léopold, je pense à Rimbaud ...Mais dis-moi Micheline, ne
saurais-tu pas où se situait ce Cabaret Vert ? Perso, je le mettrais sur Jumet , Lodelinsart ..mais pas dans le centre, je sais pas pourquoi ! Toi ou Louis n'avez pas une idée ?


Je viens d'aller aux musées des Beaux-arts, expo de Darville, Rancy, Vandenbosch, Dumont, si vous avez l'occasion...C'est jusqu'au 26 mars 2011
...



Micheline 09/12/2010 14:14



Chère Carine-Laure, j'aime beaucoup ton poème. Chaque fois que je passe rue Léopold, je pense à Rimbaud. C'est une sorte d'ancrage ! Le 13 septembre 2008 lors de la Nuit Blanche du Patrimoine à
l'Hôtel de Ville de Charleroi, j'avais récité le début  du poème le Cabaret Vert :


"Depuis huit jours, j'avais déchiré mes bottines, aux cailloux des chemins


J'entrais à Charleroi, au cabaret vert.


Je demandai des tartines, du beurre et du jambon qui fut à moitié froid..."



marie-claire 09/12/2010 14:14



Belle évocation de Rimbaud, rythme et sonorités : un poème réussi : bravo, Carine-Laure !



Micheline 09/12/2010 13:38



Chère Carine-Laure, j'aime beaucoup ton poème qui résonne vraiment en moi. Chaque fois que je passe rue Léopold, je pense à Rimbaud. C'est une sorte d' ancrage.  


Petite confidence : Le 13 septembre à l'occasion de la nuit blanche du patrimoine à l'Hôtel de Ville de Charleroi, j'ai cité le début du "Cabaret vert" :


 


"Depuis huit jours, j'avais déchiré mes bottines, aux cailloux des chemins


J'entrais à Charleroi, au cabaret vert.


Je demandai des tartines, du beurre et du jambon qui fut à moitié froid."