Philippe Desterbecq a lu "Trop plein" de Nadine Groenecke

Publié le par christine brunet /aloys

 

Phil D

 

Nouvelle découverte pour moi : Nadine Groenecke.

photo couverture nad

Dès les premiers mots, Nadine a réussi à m'embarquer dans ses histoires qui forment le recueil intitulé - Dieu sait pourquoi - "Trop plein". Sur la couverture, la coupe déborde, voilà peut-être la raison du titre donné à cet assemblage de dix nouvelles à lire absolument.

Mais interrogeons l'auteure à ce sujet. Nadine, pourquoi ce titre?

Trop-plein sous-entend un trop-plein d'émotions. Le cocktail de la couverture du livre les symbolise : un mélange qui déborde. Il existe six émotions de base (peur, tristesse, joie, dégoût, surprise, colère) et je pense les avoir toutes relatées à travers mes nouvelles.

Le crabe.

"Faire le vide dans ma tête. Ne plus penser. Me laisser bercer par la musique ambiante..." Les premiers mots de cette première nouvelle annonce la couleur : L'héroïne n'est pas bien, pas bien dans sa tête qu'un crabe dévore lentement, pas bien dans son corps.
"Ca y est, j'ai lâché prise, je suis ailleurs, si loin ... je suis à nouveau une petite fille." Les souvenirs affluent et sont reliés au présent par un lien que le lecteur ne découvrira qu'à la fin.

Double métamorphose.

Imaginez que vous êtes une jeune femme sans grand intérêt, au physique ingrat et que vous rencontriez Apollon en personne. Que seriez-vous prête à réaliser pour un seul regard de lui? Accepteriez-vous une totale métamorphose de votre personne? Elodie a tout fait pour plaire à l'homme dont elle est secrètement amoureuse mais ... n'a-t-elle pas subi toutes ces transformations pour rien? Le dénouement n'est pas celui que le lecteur attend.

La retrouver.

 Carole n'a plus vu son amie Bérénice depuis 10 ans et voilà que celle-ci se rappelle à son bon souvenir. Carole est tout excitée à l'idée de la retrouver mais c'est sans compter sur le destin qui se charge de changer le cours des choses.

Retour de mission.

 Cécile n'en peut plus; elle est seule pour élever ses deux enfants et s'occuper de tout. Son mari est militaire et se trouve dans le golfe du Mexique; il lui promet son retour pour samedi ...

Goute.

 Le lycée. L'adolescence. L'héroïne est secrètement amoureuse d'un garçon un peu différent des autres. Le destin les réunira-t-il?

Sept roses rouges.

Cyrielle attend son mari. C'est aujourd'hui le septième anniversaire de leur mariage et elle est sûre que Vincent va lui faire une surprise. Mais la surprise n'est pas celle qu'elle attendait...

A n'ouvrir qu'une fois dans l'avion.

 Sabine part seule en Crête. Là-bas elle rencontre un homme charmant avec qui elle passe des moments merveilleux. Au moment de se quitter, il lui donne un petit paquet à n'ouvrir qu'une fois dans l'avion...

Le nouvel atelier.

Mathilde se rend pour la première fois dans un atelier de peinture. Là-bas personne ne l'attend...

Peut-être la nouvelle que j'ai préférée par l'ambiance que Nadine a réussi à créer.

Le jardin d'Eden.

Un couple emménage dans une nouvelle maison. Le jardin leur faisant face est un véritable paradis. L'héroïne de cette nouvelle n'aura de cesse que de construire son propre paradis...

Tout peut arriver.

 Madame Robinet est enseignante dans un lycée, elle a quelques classes très difficiles à gérer. Un jour, elle se casse le col de fémur. Sa remplaçante saura-t-elle faire face?

Ces dix nouvelles sont très bien écrites, les mots bien choisis, le style fluide et clair. Voilà quelques textes à lire sur la plage ou ailleurs cet été. Un très bon recueil qui a reçu le prix Victor Hugo.

A lire aussi, de Nadine Groenecke : Sauvetages, roman.

 

 

 

Philippe Desterbecq

philippedester.canalblog.com

philibertphotos.over-blog.com

Publié dans Fiche de lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe D 21/09/2011 05:59



Tout à fait d'accord avec Josy : Nadine a autant de talent comme romancière que comme nouvelliste. Bravo Nadine!



carine-LAure Desguin 20/09/2011 20:02



Sauvetages fait partie de ma prochaine commande...



Anne Renault 20/09/2011 17:58



Les auteurs de nouvelles me donnent plus particulièrement envie de les lire... puisque j'en écris moi aussi. Donc ce trop plein - de bière bien sûr - est au programme de mes lectures
(Involontaires octosyllabes...).



Edmée De Xhavée 20/09/2011 10:08



Moi aussi j'ai lu ce beau recueil et l'ai d'ailleurs offert à ma cousine qui est sous le charme aussi!



christine 20/09/2011 07:39



Un excellent livre que j'ai dévoré. Sauvetage se promène en ce moment entre la Belgique et la France...



Lascavia/ Josy Malet-Praud 20/09/2011 01:06



Voici de quoi ouvrir l'appétit...littéraire . Merci Philippe.


 Pour ma part, si je n'ai pas encore lu "Trop plein" (ce qui ne saurait tarder, le livre m'attend sur le coin du bureau, après un été trop (sur)chargé pour lire autant que d'habitude...), je
suis en train de découvrir "Sauvetages". A mi-parcours, je peux d'ores et déjà dire que si Nadine possède un talent de nouvelliste, elle est aussi dotée de celui de romancière. J'en dirai
plus ma lecture terminée.