Nadine Groenecke a lu "Une belle époque" de Kate Milie

Publié le par christine brunet /aloys

 

nadine groenecke

 

J’ai lu « Une belle époque » de Kate Milie



En ouvrant le livre de Kate Milie paru aux Editions Chloé des Lys, je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre hormis à un voyage culturel de la fin du XIXème siècle au début du XXème. Eh bien, je ne l'ai pas regretté ce voyage, j'ai lu l'ouvrage d'une traite !

Ce livre, tout à fait singulier, donne la parole à cinq personnages qui se rencontrent régulièrement sur un espace virtuel pour évoquer la période de la Belle Epoque. Icône, Jack, Clea, Chevalier noir et Valmont échangent leur point de vue en conversant subtilement, en se taquinant, en se disputant et aussi en batifolant. Les propos sont savoureux et rappellent les salons littéraires du siècle des Lumières. On navigue avec délices entre passé et présent et on s'interroge en même temps que les personnages : qui se cache derrière tous ces bons mots ? Qu'est-ce qui pousse chacun à se prêter à cet exercice virtuel ? Chevalier noir répond à cette dernière question :

Par goût du jeu, par passion pour l'échange, par intérêt pour les thématiques abordées, par curiosité, par plaisir... Mais aussi parce que la maîtresse de ces lieux... me paraît attrayante.

Chevalier noir aurait-il une idée en tête ? Ou alors Jack qui se dit ouvertement amoureux d'Icône et qui aimerait bien la rencontrer en chair et en os ? Faut-il se méfier de Valmont, le libertin ? Icône doit-elle suivre les conseils de prudence de Clea ? Le salon et le forum des "Fous des mots" se révèlent à la fois théâtres de fantasmes et ateliers d'écriture ; ils nous réservent, de surcroît, quelques surprises.

"Une belle époque" se veut également instructif sans être rébarbatif. Le livre idéal, donc, pour qui souhaite se divertir tout en apprenant. Les étudiants en histoire de l'art devraient impérativement se le procurer ! Car rien de cette période n'a échappé à l'auteur. Le roman interactif qu'entreprennent de rédiger ses cinq personnages sera, par exemple, prétexte à évoquer la vie de Gustave Klimt et d'Ana, son modèle préféré. Et voici comment Icône parle de l'Art nouveau :

Finis les lignes droites et les angles cassants des maisons en pièces en enfilade, finis les angelots grassouillets, les dorures superposées et les tentures lourdes. Tout cela a cédé la place à un monde fait de volutes, de courbes, d'ondulations révélant que le raffinement est devenu la seule idéologie des chercheurs de lumière. Celle-ci est entrée dans les maisons, les a inondées, s'est reflétée sur les parquets, les bois précieux, les mosaïques et au gré du soleil a égayé les vitraux décorés de motifs floraux.

Vous l'aurez compris, j'ai vraiment été séduite par l'originalité de ce livre, par l'écriture fluide de son auteur et9782874594281 1 75 par les thèmes abordés, notamment l'art et l'écriture. Mais c'est quoi au juste la séduction ? Voici l'avis de Jack sur le sujet :

Il ne fut pas capté par sa beauté. Il ne fut pas capté par l'élégance de ses gestes. Il ne fut pas capté par l'éclat de son regard. La séduction n'a rien à voir avec des histoires de beauté, de traits, d'élégance. La séduction est proche du mystère, de l'animalité, du surprenant, du fulgurant. 

Pour en apprendre plus sur l'auteur, cliquez à l'adresse ci-dessous : 

http://kate-milie.skynetblogs.be/

Publié dans Fiche de lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

carine-Laure Desguin 10/05/2012 12:45


Le premier livre édité chez cdl que j'ai lu! je ne l'oublierai pas !

Jean-Michel Bernos 10/05/2012 10:35


Ces fiches de lecture sont vraiment intéressantes. Je trouve très agréable d'avoir un rappel du thème général et un aperçu de l'histoire !