Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Louis Delville : Proverbe déformé

24 Avril 2013 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #Textes

 

 

Couverture Louis dernière version copie

 

PROVERBE DÉFORMÉ

"Partir, c'est mourir un peu"

 

Caïus Julius l'a décidé et quand Caïus Julius décide, on se tait…

 

"Toi, que tes amis chrétiens appellent Cyrille, je te condamne à être plongé vivant dans de l'huile bouillante" !

 

La sentence est cruelle mais irrémédiable…

 

Cyrille passe sa dernière nuit avec ses compagnons enfermés comme lui dans la prison du Colisée à Rome. Il est le plus bavard, le plus gai de tous les chrétiens qui attendent le bon vouloir de l'empereur. Pourtant Cyrille sait que demain, il mourra dans d'atroces souffrances.

 

C'est au lever du soleil qu'on est venu le chercher. Depuis plusieurs heures, l'odeur de l'huile chaude avait remplacé celle du bois qui se consumait sous l'immense chaudron placé au centre de l'arène.

 

Caïus Julius a fait son entrée dans le cirque et une longue clameur l'a accueilli.

 

Cyrille avance fièrement. Il a voulu marcher seul, sans contrainte. Il a refusé l'aide pour monter sur la plate-forme qui surplombe l'huile bouillante. Cyrille se signe rapidement et l'empereur lève le bras droit qu'il laisse retomber aussitôt. Cyrille a fait un pas et est tombé droit comme une colonne de marbre. Il disparaît quelques instants puis son corps remonte à la surface sans un bruit.

 

Les spectateurs sont pétrifiés, il n'y a pas eu un cri, pas un instant d'hésitation de la part du chrétien. Décontenancé par tant de courage, Caïus Julius a rapidement quitté le Colisée et la foule s'est dispersée.

 

C'est vers midi qu'avec précaution, on a sorti le corps de Cyrille de son cercueil liquide et encore chaud.

 

On a jeté son cadavre sur le sol et les chiens se sont approchés pour se disputer la chair de l'homme. Et ce que les chiens ont laissé, les pauvres de Rome l'ont terminé !

 

Ce 23 juin, devenu jour de la Saint Cyrille, est resté dans les mémoires. C'est d'ailleurs ce jour-là qu'est apparu le proverbe "Martyr, c'est nourrir un peu" !

 

Louis Delville

louis-quenpensez-vous.blogspot.com

delvilletete


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Louis 26/04/2013 06:46


Seul le proverbe est faux... Tout le reste est parfaitement historique !


Merci pour vos appréciations.

Jean-Michel Bernos 25/04/2013 23:32


Cet homme a des ressources !

Micheline Boland 25/04/2013 18:11


Louis aime rire de tout. Et ce genre d'histoire lui vient très vite à l'esprit, croyez-moi !

Edmée De Xhavée 25/04/2013 08:17


Excellent, vraiment. Paure Cyrille quand même, mais faire naître un proverbe mérite bien un ... brûlant sacrifice!

Philippe D 25/04/2013 08:08


Voilà un fait grave qui se termine sur une note d'humour. Ca fait sourire devant la gravité des actes. 

De Bodt Nicole 25/04/2013 07:06


Un bon moment de lecture qui fait sourire et qui en demande plus.  Bravo à vous.

Carine-Laure Desguin 25/04/2013 06:51


Beaucoup d'humour ds ce texte, c'est toujours bien à prendre, de l'humour.