Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Louis Delville nous propose deux courtes nouvelles

15 Octobre 2013 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #Nouvelle

 

petitesgrandes

 

LA MAISON VIDE

 

Je l'ai achetée il y a peu et j'ai déjà des ennuis !

 

Et pourtant, elle est bien située, cette maison, dans une artère fréquentée de cette ville de province. Il y a même un hôtel en construction, juste à côté. Pour acheter dans la capitale, à Anvers ou même à Liège, il faut de l'argent et les affaires ne sont pas aussi florissantes que je ne l'avais espéré.

 

Des frais divers, des factures d'eau et de gaz un peu inattendues et on voit vite son pécule fondre comme neige au soleil.

 

J'attends qu'un locataire potentiel se décidé à visiter mais, jusqu'à présent, tout le monde passe sans s'arrêter…

 

Puis, bingo ! Un bel héritage vient de tomber dans mon escarcelle et comme je suis d'un naturel joueur, j'ai acheté un second immeuble dans la même rue. Une belle façon de faire fortune, peut-être…

 

Rassurez-vous, je continue à voyager de villes en villes, de gares en gares. Je fais des affaires honnêtes, ce qui m'évite la prison.

 

J'adore le Monopoly !

===================================

FENÊTRE OUVERTE

 

Il est 10h55 et Sophie ferme déjà les yeux. Dans quelques minutes, il sera là, son amour, son doux son tendre, son merveilleux amour (pour parodier Jacques Brel).

 

Il est 10h56, et Sophie a toujours les yeux fermés. Elle l'entend déjà lui dire combien il l'aime, combien il aime se trouver près d'elle, si près d'elle.

 

Il est 10h57, Sophie le sent arriver… Pour venir la voir, il s'est sûrement habillé de rouge, la couleur qui à sa préférence.

 

Il est 10h58, dans deux minutes, il sera à ses côtés, sûr de lui et des petits mots d'amour qui la ravissent.

 

Il est 10h59, Sophie entend le petit cliquetis lui laissant présager une arrivée imminente dans cette pièce où elle se morfond dès qu'il la quitte.

 

Il est 11 heures, la fenêtre s'ouvre. Il est là…

 

Toujours aussi précis, son coucou suisse !

 

Louis Delville

louis-quenpensez-vous.blogspot.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

claude danze 16/10/2013 17:03


On dirait des haïkus en prose. Très synthétique mais tout est dit. Effet de surprise garanti.

Pâques 16/10/2013 14:39


Beaucoup d'humour ! J'adore !

christine 16/10/2013 10:49


Amusant et surprenant ! 

Louis 16/10/2013 09:53


Deux textes issus d'un atelier d'écriture, écrits d'un seul trait !


 


Me connaissant, je ne les aurais pas retravaillés en ayant plus de temps...


 


onnaissant, je ne les aurais

Carine-Laure Desguin 16/10/2013 06:50


Deux nouvelles habillées d'un humour grinçant. Très bien, ça change un peu, l'humour.