Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

La fête des voisins, une nouvelle de Louis Delville

2 Avril 2014 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #Nouvelle

 

Petites et grandes histoires

 

 

LA FÊTE DES VOISINS

 

 

Cette année là, Paul et Lili fêtent leurs trente ans de mariage et profitent de la Fête des Voisins pour inviter plusieurs amis et connaissances.

 

"Bonjour Lili, bonjour Paul…

 

- Jean ?, c'est Lili qui réagit la première.

 

- Eh oui, Jean ! Je viens d'emménager dans la rue et j'ai reçu votre petite invitation… Et alors, qu'est-ce que vous devenez ?

 

- Oh, tu sais, nous menons une vie tranquille, j'ai repris la librairie de mes parents, rue saint Étienne. Quant à Paul…

 

- Quant à Paul, il végète comme conducteur de bus à la STU (Société des Transports Urbains)".

 

Paul a répondu machinalement. Jean continue :

 

"Oh moi, je suis devenu prof de langues comme mon père. Je suis célibataire et j'ai toujours bon pied, bon œil.

 

- Tu ne t'es pas marié ? Paul n'a pu retenir la question…

 

- Non, voyons, tu me connais, Paul. J'ai toujours aimé papillonner de filles et filles, je n'ai pas changé !

 

- À l'époque, elles étaient toutes amoureuses de toi, je me souviens. Même Lili ! N'est-ce pas Lili ?

 

- De l'histoire ancienne, Paul. Tu sais combien je t'aime et comme je tiens à toi !" Lili a presque crié…

 

Paul rentre quelques instants dans ma maison, il a entendu que Bijou, son petit caniche blanc aboyait à l'intérieur. Par la fenêtre, il aperçoit Jean et sa femme en grande conversation. Ses vieux démons remontent à la surface… Jean, ce bellâtre aux yeux bleus qui collectionnait les conquêtes féminines. Jean, un élève moyen comme lui, à part que… C'est vrai, il n'a jamais redoublé. Évidemment, un fils de prof, on le laissait passer !

 

À l'époque Lili et Jean avaient eu un flirt passager puis Paul avait osé parler à Lili dont il était secrètement amoureux et Jean était parti vers d'autres amourettes ou peut-être avait-il fait semblant de partir ?

 

"Le salaud, je me souviens encore de son sourire quand je lui ai annoncé que je sortais avec Lili. Plus j'y pense, plus je me dis qu'il ne l'a pas oubliée. Il parade, il s'enflamme, il charme. Ah, si je n'avais pas confiance en Lili…

 

Paul a sursauté, Jean vient de prendre Lili par les épaules et se rapproche d'elle pour lui chuchoter à l'oreille.

 

"S'il continue, je le tue !"

 

Paul est sorti. Lili commente :

 

"Toujours le même, ce brave Jean !

 

- Brave n'est pas le mot qui convient. Tu l'as vu, il t'a tenu. Il t'a dit quoi ?

 

- Rien, de bêtises !

 

- Tu es toujours amoureuse de lui ?

 

- Tu es fou, c'est de l'histoire ancienne !"

 

Jean revient vers eux, un verre dans chaque main.

 

"Santé, les amis ! À nos retrouvailles…"

 

Paul va vers le bar et en revient avec un verre de vin rouge…

 

"À ta santé, Jean ! Et au bon vieux temps !"

 

Jean boit son verre d'une traite…

 

"Encore un petit verre ?

 

- Volontiers, il est bon ce vin !"

 

Les verres succèdent aux verres et Jean boit. Et Paul regarde…

 

Entre ses dents, Paul murmure : "Je me demande si un flacon entier de comprimés pour le cœur va le guérir ? C'est vrai que la médecine fait de réels progrès : Aucun goût et ça se dissout parfaitement même dans le vin rouge…"

 

 Louis Delville

http://louis-quenpensez-vous.blogspot.be/

delvilletete

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Louis 04/04/2014 22:42


Merci pour vos commentaires et vos encouragements !

Pâques 04/04/2014 14:22


Humour noir pour la fête des voisins ...


Bravo Louis !

magerotte 03/04/2014 17:10


La fête des voisins ou la fête au(x) voisin(s) ?

Jean-Louis Gillessen 03/04/2014 15:54


T'es un grand comique, Louis!

Carine-Laure Desguin 03/04/2014 07:28


C'est bientôt, la fête des voisins, méfions-nous!