Lunessences, Bertrand Saint-Songe et Hugues Draye dans "Journal de bord"... plus...TLP vu par Louis Delville

Publié le par christine brunet /aloys

photo-bertrand-Saint-Songe.jpgGriffures, Les couleurs du temps  (Octobre 2010) - Poésiades.

LA  Vigie  :

Matelots / Camelots,
Marins et voyageurs, ancêtres imposteurs
- Comme la vie est passante !

On la voit nue ;
Elle se vêt
et l' Inconnue
passe, et, passée,
Elle revient de par la Nue !

Là-bas, il n'y a pas de mort,
il n'y a pas de vie ;
Sans bruit,
il y a - Subtile jouissance, puis oubli.

Toujours en chacun la mémoire repose...                               

 Qui est Bertrand Saint-Songe ?

L'auteur, 52 ans, pseudonymé Saint-songe, vit sur la double ville Douarnenez-Tréboul (finistère sud) depuis 1989. Il écrit depuis 1976.

A publié 4 livres de poésie prosaïque avec l'aide du C.N.L pour l'un d'entre eux épuisé (éditions Aetm , Chambéry), travaille une écriture ainsi que "Cézanne peint", soit quasiment à l'aveugle, sans savoir où mènera la couleur des mots, des phrases, qu'il veut en finalité musicale.

Depuis deux ans, il s'essaie à l'exercice stylistique d'un blog tenu quotidiennement à la façon d'un journal poético-littéraire et spirituel, agrémenté de ses dessins, accompagnés parfois de musiques choisies.  Le Blog de Saint-songe (Google)

 
Il vient d'avoir son manuscrit accepté par les éditions Chloé des Lys (parution 2011)
- La Soudaineté des événements (l' éthique de la source)

 

Bertrand Saint-Songe

http://bertrandelporte-yahoo.fr.over-blog.com/

 

*************************JOURNAL DE BORD...**************************** JOURNAL DE BORD...


Une petite anecdote de Lunessences concernant le marché de Noël... 

lu-mar1.jpgHier soir, une dame en chapeau promenant deux chiens minuscules mais têtus, s'est approchée de mon chalet, à regardé avec insistance mes photos-montages, et au moment ou elle allait certainement donner son avis ou me poser une question, un de ces petits chiens prénommé lulu (mâle ou femelle) je ne sais pas, s'est mis à aboyer avec insistance en làlumar2.jpg regardant .
La dame s'est alors appliquée à grand renfort de voix à lui expliquer la politesse et la patience comme si c'était un enfant ! Et comme il n'a pas été sage, elle s'est excusée auprès de moi de son impolitesse, en me disant : je ne vais tout de même pas me laisser monter sur les pieds, il a lumar3.jpgquatre poils au fesses et déjà à son âge, hurle.
A 50 ans passé, ce moustique à besoin d'une leçon. Alors je reviendrai demain sans cet animal, il sera puni !
http://lunessences.unblog.fr/files/2010/11/marieangegonzaleslunessences.vignette.pngPlus de photos ???? Plus d'anecdotes ? Allez jeter un oeil sur le site de Lunessences...lunessences.unblog.fr

 

**************************************************************

 

H.draye

journal de bord, vendredi 3 décembre 2010 
 
Rue des Tongres, Etterbeek.
 
J'entre dans une bijout'rie.
 
Je reconnais le patron.
 
"Ah ! bonjour, monsieur, je voulais voir si ça tenait toujours pour demain !", lui dis-je, d'emblée.
 
Il me répond ... poliment : "Monsieur, vous m'excusez, mais je vois au moins trois cents personnes sur la journée"
 
J'embraie : "Je suis musicien et vous m'avez abordé au P'TIT PARIS (bistrot), la s'maine dernière et vous m'avrez demandé si j'étais d'accord de venir faire une animation demain et ..."
 
L'évén'ment se déroule demain, j'ai d'ailleurs vu des affiches (bleues et rouges) sur pas mal de vitrines, y compris (bien sûr) sur celle du bijoutier. Ca démarre à 10 heures du matin et ça se termine aux toutes petites petites heures.
 
Final'ment ..
 
Notre bijoutier s'est rapp'lé de moi.
Il ne m'a pas rapp'lé les 50 euros qu'il s'était engagé à me payer (je n'ai pas abordé le sujet, non plus ... j'ai souvent du mal avec le sujet "rémunération").
Il m'a demandé où je souhaitais me placer : sur le trottoir ? en plein dans la rue (ou il y aura un tapis rouge) ?
 
L'accueil, à la bijout'rie, était ... cordial.
 
L'accueil, à la bijout'rie, était ... glacial.
 
Faut dire : déjà, chez moi, la démarche qui consiste ... à pousser une porte, dans un commerce où je n'ai pas l'habitude de poser mes pieds, l'immense "peur" d'être reconduit (parce que je ne suis pas un client habituel), ça ne m'est "nerveus'ment" pas évident. Même si j'arrive, à force de volonté, d'endurance, à passer au d'ssus.
 
Et la femme du bijoutier, dans les parages, qui écoutait tout, qui flairait tout ... en gardant, derrière son rouge à lèvres voyant, ses cheveux à peine "re"teints, une attitude sévère, pragmatique et ... à la limite du "désagréable".
 
Quand je sors ...
 
Je me demande, sur les trottoirs enneigés, verglacés, dans quel traqu'nard je suis (encore) tombé.
 
Ah ! Les rapports de business !
 
On verra demain.
samedi 4 décembre 2010
Je retravaille lundi.

On m'a envoyé deux SMS, hier. Y a eu une grève, à la poste, vendredi.

Les trois jours de congé, qu'il me reste (encore) à prendre avant la fin de l'année, eh bien ce s'ra (encore) pour ... plus tard.

Et ... dans le cas extrême où je ne les verrais pas venir (faute de jours de congé non-accordés ou de rappels au boulot,  cours de congé) ...

Et ... dans le cas extrême où mes jours de congé (règlementaires, légitimes) tomb'raient définitiv'ment à l'eau, début janvier 2011, j'obtiendrais une compensation ... financière.

Allez, y a pire !
Et ... la neige tombe. Toujours. Toujours.

Onze heures trente-cinq, entre la rue des Tongres et la rue de Linthout ...
"C'est grave !", dit une dame, toque en fourrure beige sur le crâne, qui vient me faire la bise sur le front, en prenant à témoin ... les tapis d'neige exposées, étalées sur les feuilles "vertes", près des arbustes, au rond-point.

Dans un bistro, j'attends, je me détends ...
Je suis moins sceptique qu'hier, concernant l'animation musicale où je suis sensé "intervenir", dans la rue des TOngres, entre un tapis rouge, une galerie et un coin d'rue.
Et ...

Je ne demande pas mieux que de m'y appliquer, sur le champ, avec ma guitare, mon harmonica, mon souffle vocal, le lutrin où figurent les paroles de pas mal de mes chansons.
Et ...

Le bijoutier, qui m'avait contacté, s'est montré, aujourd'hui, quand je l'ai croisé (ailleurs que dans sa boutique), plus sympa, plus avenant.
Mais voilà ...
Il y a (encore) peu de monde sur le trottoir.
Et ... la froidure l'emporte.
Et ... des haut-parleurs diffusent de la musique, des chants un peu partout.
Et ...

Malgré mon endurance, je ne le sens pas trop, dans des conditions pareilles.
On verra bien.
Demain, je prends le trainn très tôt, je rejoins ma chérie chez des amis communs, dans la région de Walcourt (Charleroi).

Faudra pas que ... je me lève trop tôt (et si j'arrivais crevé sur place !)

Faudra pas que ... je me lève trop tard (je risque de passer une nuit blanche, entre dimanche soir et lundi matin, et de me farcir ensuite huit - ou dix - heures de boulot, sans avoir dormi).

Hier, j'ai passé des moments formidables au légendaire "Cercle Diogène", qui ferme malheureus'ment ses portes le 15 janvier prochain.

J'y ai redécouvert mon pote Géri, son sourire, ses blagues maladroites (qui le rendent si crédible) et son talent de guitariste.

J'ai découvert Bénédicte, la chanteuse que Géri accompagnait (à la guitare).
Une voix ! Un sourire ! Une pêche d'enfer ! Une classe !
Des textes de chansons (en anglais et en français) remarquablement bien torchés !
Je retiens le "Pauvre Jean-Luc", portrait d'un "looser".
Et ... une gentillesse pour couronner le tout !
Et ... une gentillesse qui se vérifie en coulisse !

J'ai redécouvert Raffi. Lui aussi, il me plaît.
Dire que ... il n'a l'air de rien, quand on l'aperçoit, comme ça, parmi ses potes, dans l'public.
Par contre ...
Dès qu'il se met à sortir ce qu'il a dans l'ventre ...

Des images, des métaphores, des voyages qui n'en finissent pas. Pas forcément de refrain, ni de couplet. Des mots, des mots, des mots. Un peu comme dans "La mémoire et la mer" de Léo Ferré. Où nous emmènes-tu, ami ?

Oui, "Gayiné", j'ai ret'nu un nom, au hasard (je l'écorche déjà, mais il n'est aps tombé dans l'oreille d'un sourd ... tu y parles d'un jardin).

Et ... "Gloria", cette femme que tu compares à la gloire ! Comme je te suis ! Cette gloire que tu compares à un "stimulant" ou à une ... prothèse.

Bravo, aussi, pour ceux qui t'accompagnent : Enes aux percus et Marie au violon. En les regardant, en m'en souv'nant, en re-visualisant leur visage, je devine, je subodore ... à quel point ils mériteraient, eux aussi, des pages d'écriture.

"La neige me donne soif !", ai-je entendu, ce matin.

Et ... des souv'nirs de fraîche date qui retombent.
Hugues Draye
huguesdraye.over-blog.com


*************************************************************

Photo-018.jpg TLP ? Tout le monde en parle... Je n'y étais pas...

Eh bien voilà... J'ai eu droit à quelques

clichés... pris sur le vif par Louis Delville.

Photo 022

Photo-025.jpg Et voilà la fameuse photo de la non moins fameuse glace... Bob, pris sur le fait !

La suite dans 5 jours... et je vais mettre toutes ces photos sur l'album aloys/facebook...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

carine-LAure Desguin 11/12/2010 08:09



Bertrand Saint-Songe, je suis allée sur son blog voici quelques jours; on ressent quelque chose d'abouti dans son écriture, un vent qui connaît le chemin ...


Lunessences, c'est aussi un vent qui passe et qui nous laisse toujours de la nouveauté, de la bonne humeur ...


Hugues et son journal de bord ...on connaît ses rues, ses gens, ses arrêts..


N'est-ce pas l'auteure d'ORAGES, là, en grande conversation avec Micheline Boland ? Heuuu il me semble que c'est Céline Geerts ...non ?


Que de choses chez CDL ! On n'aura bientôt plus le temps de siroter son café matinal !



christine 10/12/2010 13:37



Oh, pourquoi ???? La glace semble délicieuse...



Bob 10/12/2010 13:02



Poussin vient de demander le divorce...



Edmée 10/12/2010 12:47



Ah, la glace ... tout le monde en parle aussi, tiens! ;)


 


Lulu et ses 4 poils aux fesses m'a bien amusée , la dame avait une façon pour le moins originale de s'exprimer! Merci pour ce pot-pourri de mots et auteurs, bien amusant avec mno café matinal!



christine 10/12/2010 08:10



Comme d'habitude pour cette page de plus en plus fournie, de belles découvertes...


Bienvenue à Bertrand Saint-Songe !


Lunessences, ce marché de Noël dimanche... pas trop gelé ? Jolie anecdote... j'image la scène et ta tête


Hugues, fidèle au rendez-vous, merci ! Je dévore tes histoires, je l'avoue... parfois instantanés, parfois chansons...


Louis, Micheline, merci d'avoir répondus présents à ma demande de photos... Faut dire que je ne comprenais pas toutes les allusions sur le forum... A présent, je comprends un peu
mieux