J'ai lu "Les enfants du grand jardin" de Carine-Laure Desguin et "Le sol à l'envers" de Carol Trottier

Publié le par christine brunet /aloys

ma photo

 

 

 

J'ai terminé, il y a quelque temps, deux livres qui, dans mon esprit, se rejoignent inexorablement tant sur l'emploi des mots que sur l'originalité de la pensée. J'ai nommé "Les enfants du grand jardin" de Carine-Laure Desguin et "Le sol à l'envers" de Carol Trottier :  deux univers originaux, deux études de mots pour amener le lecteur quelque part.

Carine -Laure Desguin nous raconte une histoire sous un format A5 allongé, uneenfantsjardinr réussite, sans aucun doute, qu'on a plaisir à tenir en main et à feuilleter.  Je ne vous parlerai pas de l'histoire, à découvrir au fil des images, des tournures musicales plus que grammaticales. Et on se laisse porter entre les paragraphes en tentant, désespérément parfois, de trouver un sens aux répliques, aux phrases, aux ajustages de mots. Curieuse expérience qui ne laisse pas indifférent !

 

http://www.bandbsa.be/contes2/solenversrecto.jpgCarol Trottier, lui, se joue du verbe pour ajuster les jeux de mots, aiguiser les piques, chambouler les esprits. On rit, on s'amuse, parfois on zappe tel ou tel jet de langue trop pointue. L'auteur joue sur les clichés, en rapproche les syllabes, les mots, les phrases et nous englobe, je dirais nous "embulle", dans un univers fantasque parfois pas si anodin que ça. D'ailleurs, la couverture parle d'elle-même ! Très colorée, elle attire l'oeil... et nous met la tête à l'envers...

Au final ? Deux expériences qui, au départ, m'ont trop surprise pour mettre mes impressions par écrit, mais qui font, depuis, leur bonhomme de chemin dans mon esprit.

Deux livres qui ne laissent sûrement pas indifférent le lecteur qui se hasarde entre leurs pages.

 -- Christine Brunet www.christine-brunet.com 
 
 Diapositive1.JPG

Publié dans Fiche de lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Carine-Laure Desguin 08/11/2012 20:54


Philippe tu as raison, Christine est restée à plat et j'en connais d'autres qui ne se sont jamais relevés...Attend mon roman policier l'ami 

Philippe D 08/11/2012 20:13


J'ai beaucoup aimé "Rue Baraka" mais "Les enfants du grand jardin", je n'ose pas l'approcher...


Je crois que je suis trop "terre à terre" pour ce genre de lecture. 

Pâques 08/11/2012 19:56


J'ai eu le plaisir de lire" rue Baraka" et pour" les enfants du grand jardin" c'est prévu dans mes commandes pour les cadeaux de fin d'année.

christine 08/11/2012 07:19


Deux lectures qui mont laissée à plat sur le coup, comme on dit dans le midi. J'ai eu besoin d'un remontant ! Mais aujourd'hui, je serais bien tentée de repiquer au jeu ! Comme quoi... A
découvrir !

Ghislaine Renard 08/11/2012 07:12


Ces livres paraissent bien étranges, en effet !

Carine-Laure Desguin 08/11/2012 07:00


Merci Christine, j'espère que tu te remets de ces deux lectures! Quoi? Tu as un encéphalogramme de 24 heures car tu as fardé les images dans ta tête? Christiiiiine !