Hugues Draye : La Louvière-Sud...

Publié le par aloys.over-blog.com

H.draye.jpgLa Louvière-Sud, gare, samedi 13 novembre 2010

 On a avancé dans le futur spectacle Chelon. Le pote Philippe, qui nous rejoint, nous accompagnera au "youkoulélé". On supprim'ra certains titres.
 
Les eaux de la Sambre grimpent incroyablement.
 
Le pote Miche m'a déposé à la gare de La Louvière-Centre. La pluie n'en démord(ait) pas.
 
Elle était fermée, la gare (éclairée, pourtant, à l'intérieur). J'ai été obligé de franchir les rails pour consulter les panneaux horaires. Et ... aucune direction pour Tournai.
 
Bien sûr ...
 
Le train, qui filait, vingt-cinq minutes plus tard, pour La Louvière-Sud, pouvait éventuell'ment me déposer dans un endroit stratégique, d'où une correspondance partait pour Tournai.
 
Bien sûr ...
 
Dans le cas (extrême) où, à La Louvière-Sud, y aurait plus de correspondance pour Tournai, y a encore des trains, jusque 22 heures, qui retournent à Bruxelles, donc je rentrerais chez moi, je me lèv'rais demain matin vers 7 heures, et je reprendrais une correspondance pour Tournai, afin d'être présent, dès 9 heures, à la Halle aux Draps, pour la séance de dédicaces où je suis attendu.
 
Vingt heures ... presque dix.
 
Plus de peur que de mal !
 
Gare de La Louvière-Sud.
 
J'aurai (encore) une correspondance pour Tournai.
 
En plus, j'y s'rai attendu.
 
Suffira, après la gare locale, de repérer la rue Royale (je crois savoir où elle se trouve), avancer jusqu'à un "Paribas", tourner à gauche et repérer une rue Saint-Brice.
 
Je ne suis peut-être pas au bout de mes peines.
Hugues Draye
huguesdraye.over-blog.com

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

carine-LAure Desguin 31/03/2011 16:45



Ah Hugues et son journal de bord. Grâce à ces écrits, j'ai l'impression qu'il fait partie de ma vie quotidienne, Hugues !



Edmée 30/03/2011 15:22



Du pur Hugues Draye! Merci Hugues!



Christine 30/03/2011 07:51



Toujours cette écriture directe, très imagée, ce journal quotidien qui nous emporte vers un lieu inconnu... Ah, les gares...